AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Azul Mejia-Garcia »


Messages : 4

Réputation : 0


MessageSujet: azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).   Mer 20 Juil - 14:12

Azul Mia Mejia-Garcia


Quick overview...
manipulatrice ☪️ peste ☪️ égoïste ☪️ ancienne droguée - elle a arrêté depuis qu'elle est enceinte - ☪️ têtue ☪️ vulgaire ☪️ chiante ☪️ menteuse ☪️ handicapée des sentiments ☪️ fragile ☪️ jalouse ☪️ possessive ☪️ sarcastique ☪️ dragueuse ☪️ impulsive ☪️ agressive ☪️ relativement froide ☪️ détestable. les bons côtés : fidèle ☪️ rarement gentille ☪️ obstinée ☪️ joueuse ☪️ marrante quand elle le veut, c'est-à-dire pas très souvent...
Âge : 27 ans.
Origine : Américaine, Mexicaine d'origine.
Groupe : Angels.
Date de naissance : 18 mai.
Lieu de naissance : Los Angeles

Informations supplémentaires

Etat Civil
Disons que c'est plutôt compliqué. En fait, ma mère m'a fait adoptée quand je suis née, parce qu'elle pouvait pas s'occuper de moi et d'Emilio - mon jumeau - en même temps. Jumeau avec lequel j'ai des relations plutôt tendus, parce que j'arrive pas à le supporter, genre vraiment pas. On passe notre temps à se gueuler dessus, c'est comme ça, mais par intérêt je suppose que je suis capable de faire des efforts. J'ai toujours été gentille avec ma mère, même si parfois, je me sentais un peu rejeté, j'arrive à comprendre pourquoi elle a fait ça. Avec mes parents adoptifs, c'était pas le grand amour, parce que même si on peut considérer que j'ai eu de la chance, pour moi, c'était pas réellement le cas et du coup, vu le nombre de conneries que je pouvais faire, ils essayaient de me faire arrêter mes bullshit. Mais ça fonctionnait pas tellement. Mon père s'est cassé je sais pas trop où et j'en ai rien à battre. S'il est parti, c'est qu'il était sans intérêt et que c'était un lâche. Un peu comme mon ex, qui à la minute où je lui ai dit que j'étais enceinte, est parti comme un bâtard. Je l'emmerde. Je suis donc enceinte de huit mois, d'une petite fille.
Activité
Métier de merde que je n'aime pas du tout et que je fais depuis en gros deux ans. À vrai dire, j'ai fait ça, parce que c'est pas avec mes diplômes que j'allais faire quelque chose. Sachant que moi et le sérieux, ça fait deux, j'écoutais pratiquement jamais rien en cours, enfin quand j'y étais. Plutôt du genre à aller vers les personnes pas vraiment fréquentables, j'ai toujours eu un don pour me foutre dans la merde. À croire que c'est une passion. Mon job paye pas super bien et c'est pour ça que je me débrouille comme je peux pour avoir de la tune, Emilio me semblant être une bonne option pour payer mes dettes et celles que Félix a laissé derrière lui.
Inglewood
En fait, je sais pas vraiment comment expliquer. Je suis née ici, mais vu qu'on m'a adopté, j'ai vécu autre part, mais pas très loin. Je venais ici pour les vacances d'été et à chaque occasion que je pouvais avoir. Je me sentais plus ici chez moi que chez ma famille adoptive, même si je m'entendais pas avec Emilio. Ici, j'avais ma mère et c'était au moins ça de pris. Disons que je me fous un peu des gangs, à vrai dire, je m'en fous complètement. J'm'en suis toujours tenue éloignée le plus possible. La police, j'aime pas les flics. C'est clair, net et précis. Pour moi, ce sont des cons qui servent à faire chier le monde. Après, tout dépend du contexte, mais généralement, ils font chier.

What about you ?
« Bon, on te laisse, on revient vers 3h00. » Je lui souris, un grand sourire qu'elle pourrait peut-être comprendre si elle savait décrypter mes expressions. Mais c'est pas le cas. Cassidy, ma mère adoptive, a jamais réussi à me cerner complètement, parce que si je peux être une grosse peste les trois quarts du temps, y a des moments où j'arrive à être plutôt calme et à ne pas faire de remarques plus ou moins méchantes à tout va. Je dis ce que je pense dés que ça me traverse la tête et parfois, c'est pas très agréable à entendre pour la personne que je vise, mais bon tant pis. Elle ferme la porte derrière elle en partant avec son mari. Je remonte dans ma chambre et je sais que dans à peu près vingt minutes, Félix va arriver. Je lui ai dit que mes 'parents' sortaient et on s'est lancés un regard qui voulait tout dire. On ne sort pas ensemble lui et moi. Les gens que je connais me demande ce que je fous avec lui, ah oui, parce que je vais dans un lycée où les gens sont plutôt... comment dire... coincés du cul. Oui, parce que Cassidy a décidé de me donner un maximum de chance pour que j'ai une vie meilleure que celle que j'aurais pu avoir si ma mère ne m'avait pas fait adopter. Sauf que personnellement, je préférerais vivre avec elle plutôt qu'avec eux, mais j'arrive quand même à comprendre sa décision de me faire adopter. Puis elle aurait surement fini par nous tuer Emilio et moi, parce que vu qu'on passe notre temps à se gueuler dessus comme deux vieux cons quand on se voit, bah... elle s'énerve et trouve des arguments pour nous calmer tout de suite. En même temps, elle arriverait à apaiser, calmer ou faire aller mieux quelqu'un rien qu'en lui parlant. C'est ça qui est bien avec elle et c'est pour ça que je suis si gentille avec elle. Elle fait sortir mes meilleurs côtés, mais dés qu'elle est plus dans les parages, je redeviens moi-même complètement ce qui ne plait certainement pas à tout le monde. J'ai tendance à en faire qu'à ma tête, tout le temps et je pense pas aux autres quand j'agis. Je l'assume au moins. Je pense qu'à moi quand je fais quelque chose, et si ce n'est pas tout le temps, c'est très souvent. Je pense pas une seule seconde que je peux faire peut éventuellement blesser quelqu'un. À vrai dire, je préfère me protéger d'abord et voir le reste après. Je fais des trucs quand ça m'arrange et si je ne veux pas les faire, je ne les fais pas. Par exemple, aller dans ce lycée à la con avec des gens que j'arrive presque pas à supporter à part ceux que je connais comme Félix qui ne savent pas vraiment ce qu'ils foutent là et qui font des conneries. Avec lui, j'arrive aussi à être gentille, parce qu'il me ressemble en certains points, même s'il est largement pire que moi dans tout ce qu'il fait. Je sais même plus pourquoi on en est venus à se parler. Je crois que je venais d'envoyer chier une connasse qui m'avait fait une remarque en pensant surement que je n'allais pas lui répondre, sauf que bon, depuis elle m'a plus reparlé. Félix a ri et est venu me parler. Je descends les escaliers une fois que j'entends le bruit de quelqu'un qui toque à la porte. Il me prend dans ses bras quand je lui ouvre, façon de me dire bonjour. Ou bonsoir. Cette soirée avec lui, c'était la première fois que je me faisais un rail de coke, étant plus habitué aux petites choses comme les joints.

J'écoute pas vraiment la conversation que maman et Emilio ont en ce moment. Je suis plus concentrée à manger ce qu'elle nous a préparé et ça me fait penser que j'ai pas mangé quelque chose d'aussi bon depuis la dernière fois que je suis venue. Disons que Cassidy et le talent culinaire, c'est pas le top et c'est pas John qui va aller l'aider à cuisiner. Donc bon. « Et toi, Azul ? Avec... c'est quoi son nom déjà ? Ah ouais, Félix. Ça se passe bien ? » me demande Emilio, pure provocation de sa part, ça s'entend. Un ton qui sonne comme un reproche et comme si la relation que je peux avoir Félix l'intéresse vraiment ou mieux encore, qu'il en sait quelque chose. Je lève la tête vers lui, lui lançant un regard agressif et qui lui signifie bien qu'il devrait se mêler de son cul plutôt que du mien. Je vois pas vraiment d'où il tient les infos sur Félix, surement que j'ai en parlé sans réellement le faire exprès ou disons plutôt qu'Emilio est suffisamment observateur pour réussir à comprendre des trucs dont il ne devrait pas se soucier. Parce que oui, ma relation avec Félix a évolué et maintenant, c'est mon petit-ami. À vrai dire, c'est rare que je me soucie d'une autre personne que moi-même, mais là... c'est différent. « Qui est Félix ? » demande ma mère en regardant tour à tour l'autre con et moi. Merde. De ce que j'ai cru comprendre, Emilio n'aime pas mon mec. Je lui ai jamais demandé pourquoi, préférant largement l'envoyer chier tout de suite plutôt que d'avoir une conversation avec lui. En fait, je sais pas ce dont il est au courant. Surement qu'il a dû capter le fait que j'ai commencé à prendre de la drogue, mélangeant parfois joints, coke et alcool. À vrai dire, si je sais. Il m'a déjà vu défoncer plusieurs fois, mais avant-hier c'était franchement haut comme niveau. Merde je suis con, il a vu Félix et lui a surement parlé, puisque c'est lui qui m'a ramené et qu'Emilio était sur le canapé entrain de mater une connerie. Bref. « Félix, maman, c'est son drogué de petit-ami qui tente de l'entrainer aussi bas qu'elle. Il en a rien à battre d'elle, mais elle s'en rend pas compte. Surement qu'elle captera quand il la larguera comme une conne. » Est-ce que j'ai bien entendu ce qu'il vient de dire ? Je serre les dents, sentant ma respiration qui s'accélère à cause de la colère qui commence peu à peu à se propager dans mon corps. Je suis sérieusement entrain de penser à lui enfoncer ma fourchette dans l'œil. Je sens le regard désapprobateur de ma mère et je tourne la tête vers elle. Je sais pas quoi lui dire sur le coup et j'ai l'impression de voir de la déception dans son regard, alors je baisse la tête avant de me lever et d'attraper Emilio par le bras pour l'entrainer dans une autre pièce, ça tombe sur sa chambre. « C'est quoi ton problème, connard ? T'es vraiment qu'un putain d'enfoiré. D'où est-ce que tu parles de mes relations à maman, hein ? Tu te prends pour qui ? Tu crois que tu sais tout, Emilio ? Tu sais strictement rien sur moi, pauvre con. » que je dis avec colère avant de lui foutre une baffe, en continuant avec une autre, sans m'arrêter, avant que ça soit lui qui m'arrête en prenant bloquant un des mes bras dans mon dos en me plaquant face au mur. Putain, je vais le tuer. Et si je le tue pas, je jure devant Dieu que je vais trouver un moyen de le faire chier. « Et tu parles de moi, mais tu penses que t'es mieux ? T'assumes même pas le fait que t'es complètement raide dingue de ta meilleure amie. Qui est le plus pathétique entre nous deux maintenant ? » que j'ajoute avec un sourire de satisfaction sur mon visage, alors qu'il serre un peu plus mon bras dans mon dos ce qui me fait lâcher une grimace de douleur. Il me lâche et fait un pas en arrière, alors que je me retourne vers lui avec un regard noir en massant mon bras. « Tu penses que t'es au-dessus de tout le monde, mais tu l'es pas, Azul. T'es juste une fille comme les autres. Et je connais très bien le genre de mec que ton gars est, me prends pas pour un con. En ce qui concerne Sin, je te conseille de te mêler de ce qui te regarde. C'est rien qu'une amie. » qu'il me dit, tentant de garder un ton calme, mais qui reste quand même assez menaçant, sauf que j'm'en tape. Je me contente de le fixer, me retenant de recommencer à lui mettre des baffes dans sa gueule de connard de merde. Putain, je comprends même pas comment ça se fait que cette chose soit mon frère jumeau, genre... je comprends pas. « ME MÊLER DE CE QUI ME REGARDE ? ET C'EST TOI QUI ME DIS ÇA APRÈS AVOIR RACONTÉ MA VIE À MAMAN EN ME RABAISSANT SANS QUE JE T'AI RIEN DEMANDÉ ? PUTAIN, MAIS VA TE FAIRE METTRE. » que je lui gueule dessus, alors que la porte de sa chambre s'ouvre pour que maman apparaisse. Elle nous lance des regards méchants à tous les deux. Et je vais me faire engueuler à cause de lui, putain.

J'entre dans l'appartement et ferme la porte derrière moi. Je jette un coup d'œil circulaire pour voir si Félix est là, apparemment non. Ça fait assez longtemps que je vis avec lui, parce que de toute façon, j'avais de plus en plus de mal à m'entendre avec Cassidy et que j'avais besoin de changer d'air. Et vu que Félix m'a proposé de venir vivre dans son appart, j'ai dit oui et je suis partie. Ça commence à faire quand même pas mal de temps que je suis avec lui et là, je sais pas quoi faire. Je sais pas quoi faire, parce que je sais pas comment lui dire. Je sais pas comment il va réagir. Je suis enceinte et j'ai aucune idée de ce que je dois faire. Déjà, je sais que je dois arrêter de prendre toutes les conneries qui passent, parce que je veux pas prendre de risque. Je suis pas réellement accro à une quelconque drogue, mais je dis pas non quand Félix m'en propose et ça reste quand même relativement souvent. Je me pose sur le canapé et ferme les yeux. J'ai juste envie d'arrêter de penser pendant quelques minutes, que mon cerveau soit en paix durant un court laps de temps. J'entends la porte s'ouvrir, ouvrant les yeux pour voir Félix qui rentre avec un grand sourire sur les lèvres. Je le regarde en me mordant l'intérieur de la lèvre. Je suis pas obligée de lui dire maintenant après tout, mais je sais que je trouverai jamais de bon moment. Et il a pas l'air d'être déchiré, alors on peut peut-être avoir cette conversation. Quoi que, je sais pas si ça serait pas mieux s'il était défoncé comme ça, il comprendrait pas l'importance de la situation et je craindrais pas autant la réaction qu'il risque d'avoir. Il m'embrasse avant de se poser à côté de moi, passant un bras derrière moi pour me faire venir me poser sur lui à califourchon. Il pose ses mains sur ma taille et recommence à m'embrasser, merde non. « Félix, attends. Faut qu'on parle. » Il me regarde dans les yeux, certainement pour voir si je suis sérieuse ou pas. Oui, je le suis et ce dont on va parler est important. J'aime Félix, je peux pas dire le contraire et si je serais capable de faire n'importe quoi pour lui, j'ai envie de lui foutre des coups les trois quarts du temps, parce qu'il arrive pas à rester sérieux plus de trois secondes, tournant n'importe quel sujet à la dérision juste parce qu'il considère ça sert à rien d'être sérieux dans la vie. Vision qu'on ne peut certainement pas lui reprocher de la vie, mais y a des moments où il devrait quand même prendre des pauses. Il garde ses mains sur ma taille, mais me regarde fixement, attendant probablement que je parle pour pouvoir recommencer à me toucher et éviter le sujet. « Félix, je... je suis enceinte. » Y a quand même eu un long temps de pause avant que j'avoue que je suis enceinte et je le vois qui se décompose sur place, comme si on venait lui annoncer la mort d'un membre de sa famille. Putain. Il relève la tête vers moi, certainement pour trouver un truc qui lui indiquerait que c'est juste une blague, mais je suis très sérieuse. « Quoi ? Mais comment c'est possible, je veux dire... » Comment c'est possible ? Vraiment ? C'est la première question qui te vient à l'esprit ? Il commence à trembler, surement parce que ça le fout dans un état de stress pas possible. Je me rassoie à côté de lui, le laissant se lever, parce qu'il commençait à plus tenir en place. Il prend le premier truc qui lui vient sous la main, soit du shit pour qu'il puisse se rouler un joint. Bordel, je l'emmerde. Il se le roule en moins d'une minute et le cale vite entre ses lèvres pour l'allumer et tirer une bonne latte dessus. « Tu comptes faire quoi ? » Je ? Ah bah oui, c'est vrai, c'est pas comme si c'était toi le père après tout. Je le fixe et j'ai ma respiration qui s'accélère parce que sa réaction me fait chier. Il agit comme si y avait que moi dans cette histoire et qu'il était responsable de rien. Comportement typique de Félix qui se contente seulement de fixer le vide, n'osant pas me regarder, surement parce qu'il sait que le regard qui je lui lance en plus agressif qu'autre chose. « Ce que JE compte faire ? Parce que toi, tu préfères pas m'aider dans ma décision, t'es autant responsable que moi, Félix. » Visiblement, il ne partage pas ma vision des choses, mais bon, je m'y attendais. Après tout, pour lui, prendre ses responsabilités, c'est quelque chose qui fait pas de sens. Pourquoi devoir faire quelque chose quand quelqu'un peut le faire à notre place, hein ? Il tourne la tête vers moi et me regarde dans les yeux, me défiant presque du regard. À quoi il joue ? « C'est ton gosse, Azul, pas le mien. » Ma main atterrit sur son visage avec autant de violence que l'envie que j'ai de l'envoyer se faire mettre. Comment il peut oser me dire ça ? Il passe sa main sur sa joue et me lance un regard noir que je lui rends sans ménagement. Il se lève et sort de l'appartement, besoin de prendre l'air surement. C'est aussi la dernière fois que je l'ai vu, parce qu'il est pas rentré de la soirée et le lendemain quand je me suis levée, toutes ses affaires avaient disparus. J'ai gardé l'enfant, parce que je pouvais juste pas me résoudre à avorter. Je l'ai pas encore dit à ma mère, alors que ça fait 8 mois. Je veux pas savoir comment elle va réagir. Elle va me tuer, je le sais, je la connais suffisamment pour savoir que ça va lui faire trop de mal de me voir enceinte et toute seule pour assumer. En fait, elle le sait pas, parce que je l'ai seulement eu au téléphone, souvent et quand elle me demande de venir la voir, je dis non, trouvant toujours un semblant d'excuse. En plus de m'avoir laissé toute seule, ce connard m'a aussi laissé ses dettes. Et après huit mois à avoir chercher des solutions, c'est pas mon job qui paye suffisamment bien pour me sortir de la galère. En fait, ça fait simplement huit mois que je repousse encore et encore la solution évidente à mes problèmes : Emilio. Mais je sais pas s'il va accepter de m'aider d'une quelconque façon, mais si je compte pas lui raconter TOUS mes problèmes. À vrai dire, le fait d'être enceinte, toute seule et sans fric, ça en consiste un assez gros. Avec la relation que j'ai avec lui, il aurait quand même tous les droits de m'envoyer me faire foutre.


Behind the screen...

      Hey I'm REMEMBERhope and I'm 18...
Avatar : Jessica Alba
Où avez-vous connu le forum ? : Emilio I love you
Une remarque à faire ? : Il est juste parfait.
Disponibilités : 6/7
Double compte : none.
Code du règlement :


Dernière édition par Azul Mejia-Garcia le Dim 31 Juil - 17:17, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Reggie Bell »

The General


Messages : 37

Réputation : 17


MessageSujet: Re: azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).   Mer 20 Juil - 16:02

Bienvenue parmi nous Very Happy Je savais bien qu'on aurait une Jessica Alba un jour ici XD

Bon courage pour ta fiche et n'hésite pas si tu as des questions Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sin Moreno »


Messages : 121

Réputation : 45


MessageSujet: Re: azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).   Mer 20 Juil - 16:47

Bienvenue parmi nous ma biche (même si dans le jeu je pourrais pas t'encadrer ) PTDRRR
T'es la best, bien après moi cependant ;D
Et puis Johnny Cash dans le titre, TROP BON !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Ornella Di Marzio »


Messages : 287

Réputation : 41


MessageSujet: Re: azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).   Mer 20 Juil - 17:30

Bienvenue Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Azul Mejia-Garcia »


Messages : 4

Réputation : 0


MessageSujet: Re: azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).   Mer 20 Juil - 19:22

MERCI BEAUCOUP À VOUS TOUS I love you
Datura → merci beaucoup, ma chérie. sexe1 on adore se détester, c'est une façon de se prouver qu'on s'aime. *out* ou avant toi, mais je veux te faire plaisir, alors je te laisse penser ça. Wink héhé, je sais, j'ai des gouts géniaux.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Emilio Mejia-Garcia »


Messages : 33

Réputation : 6


MessageSujet: Re: azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).   Jeu 21 Juil - 6:08

BIENVENUE MON CHOU What a Face yeah agrrr love1 bave1 J'vais te dompter et tu rendre supportable, tiens Very Happy ! Je t'ayme, c'trop bien que tu sois ici 536843 On va se crier dessus comme des animaux, mais ça va être great Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
http://thegoodlife.1fr1.net
avatar
« Azul Mejia-Garcia »


Messages : 4

Réputation : 0


MessageSujet: Re: azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).   Jeu 21 Juil - 7:55

MERCI BEAUCOUP 235259 536843 953843 *_* tu vas rien faire du tout oui, je suis une tigresse indomptable, tu vois ? mister red Je t'aime aussi, tu savais que je viendrais un jour de toute façon (a) JE SAIS QUE T'ADORES ME CRIER DESSUS *out*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Livia A. Ibañez »


Messages : 10

Réputation : 0


MessageSujet: Re: azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).   Ven 29 Juil - 18:33

sexe1 Ce que t'es bonne.
Je t'aiderais à crier sur ce petit con d'Emilio (a). WELCOME. *_*
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Azul Mejia-Garcia »


Messages : 4

Réputation : 0


MessageSujet: Re: azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).   Ven 29 Juil - 18:37

Toi aussi t'es bonne 536843 *_*
Han, t'es trop aimable bave1 merci ma belle sexe1
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).   

Revenir en haut Aller en bas
 

azul ☪ god's gonna cut you down. (terminée).

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.R.A.S.H RPG :: DIVERS-