AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 «Time to say goodbye...» Feat Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Gabriella Pérez »


Messages : 24

Réputation : 3


MessageSujet: «Time to say goodbye...» Feat Sean    Lun 30 Mai - 18:42


«Time to say goodbye...»
With Sean Mourning.
«Aujourd'hui, nous sommes réunis, parents et amis. Pour dire un dernier au revoir à cette homme d'exception qui laisse dans le deuil sa famille...»

Les yeux rivés vers l'avant, ne laissant transparaître aucunes émotions, l'agente Pérez faisait partie des gens qui avaient côtoyé cet homme durant son service. Elle ne le connaissait pas personnellement mais avait cru bon de venir toutefois. Vêtue en noir, le temps était brumeux et terne, comme l'atmosphère qui régnait autour d'elle. Elle écoutait les paroles du prêtre sans très grande attention, détestant ce genre d'endroit puis finalement la voix du prêtre se tut, et des agents présents de chaque côtés tirèrent trois coups de fusils au ciel, automatiquement la jeune femme baissa les yeux derrière ses lunettes fumées un frisson lui parcourut le dos, puis elle prit une grande petite inspiration et releva son regard. Balayant la foule, qui vint déposer des fleurs tour à tour, la famille qui pleurait en silence le départ de leur fils. Gabriella aussi avait deux fleurs dans les mains, elle attendit patiemment que les gens se dispersent puis elle s'avança à son tour et vint y déposer la fleur parmi les autres. C'est uniquement en se redressant qu'elle remarqua cette silhouette familière, son patron était donc venu lui aussi, ce qui était assez normal. Elle lui fit un léger signe de tête en signe de salutation, puis elle continua son chemin elle avait un autre arrêt à faire avant de quitter le Park, elle se mit à marcher vers son but précis et s'arrêta devant une pierre tombale où il y était inscrit "Manuela Pérez, une femme aimante jusqu'à son dernier souffle." Doucement, elle y déposa la fleur et effleura le sommet de la tombe avant de repartir tranquillement vers la sortie du parc. Elle se faufila parmi la masse de gens, et rendue en dehors des grillages elle s’avança près de sa voiture pour s’y endosser et s’alluma une cigarette. Elle avait besoin de se relaxer un peu, elle avait du mal à imaginer que la vie de cet homme s’était arrêté si brusquement laissant sa famille affrontée les problèmes, il avait environs le même âge qu’elle, c’était beaucoup trop jeune pour être mis sous terre. La jeune femme savait qu’avec le métier qu’elle faisait, elle y était poussée inconsciemment elle savait qu’elle n’était pas dans un terrain de jeux mais de voir ça, d’assister à ce genre d’événements l’a réveillait comme une grosse gifle en pleine figure. Levant légèrement la tête, elle souffla doucement la fumée qu’elle avait aspirée quelques secondes auparavant puis soudainement Sean, son patron qu’elle avait vue tout à l’heure s’avançait vers elle. La jeune femme avait toujours du mal avec lui, c’était son patron mais elle sentait toujours cette pression en sa présence comme si elle devait constamment prouver qu’elle faisait partie de l’équipe. Tout en tapotant sur sa cigarette pour laisser tomber la cendre, elle ne pu s’empêcher de dire à haute voix; «Le voilà maintenant sous terre.» Elle avait dit ça dans un ton neutre mais légèrement dégoutée à la fois. Tirant une nouvelle fois sur sa cigarette, elle sortit son paquet et lui tendit, peut-être en prendrait-il une? Ils étaient en droit, bientôt les gens étaient partis elle rangea son paquet dans la poche de son manteau puis elle ajouta innocemment; «Dommage, moi qui aurait cru vous voir en costard.» Elle se retint de réprimer un sourire amusé, derrière ses lunettes fumées on ne pouvait pas voir son regard malicieux et heureusement pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


MessageSujet: Re: «Time to say goodbye...» Feat Sean    Jeu 2 Juin - 9:24

L’enterrement d’un flic. Voilà quelque chose que Sean avait toujours détesté voir, qu’il les ait connus, côtoyés et appréciés ou non. Pas parce que cela lui faisait mal au cœur, non. Pour cela encore fallait-il qu’il en ait un dans le buffet… Même si il regrettait toujours sincèrement ces tristes sorts et était le premier à chasser les tueurs de policier, cela faisait simplement partit du boulot et du devoir selon lui. Non, ce qui l’emmerdait le plus à vrai dire, c’était de devoir retrouver tout le gratin du L.A.P.D et tous ces enfoirés de l’hôtel de ville et de devoir supporter leur grand numéro de compassion et de justice devant la presse et ces pauvres veuves et familles détruites. Heureusement, ce genre de cérémonies funestes restaient rares et Sean n’avaient eu à assisté qu’à une petite demi-douzaine d’entres elles depuis sa prise de fonction à la tête du C.R.A.S.H ici à Inglewood. En tant que chef de division, il était quasiment obligé d’être présent ici surtout qu’il s’agissait aujourd’hui d’un agent avec qui il avait travaillé sur plusieurs interventions ces dernières années. Preuve de son désintérêt manifeste pour la cérémonie d’hommage, l’inspecteur était venu avec une tenue somme toute classique et habituelle chez lui. Pas besoin d’être en noir, Sean l’était déjà presque tous les jours naturellement avec son blouson en cuir.

Impassible et imperturbable, droit comme un i les mains jointes devant lui, Sean ne fit bien qu’un bref signe de la tête à Gaby, elle-aussi présente aux funérailles, pour lui rendre son salut puis resta de marbre durant toute la durée du protocole avec cette même prestance qui le caractérisait. Les paroles du prêtre, la bannière étoilée du drapeau américain plié en quatre et remis à sa mère et à son épouse puis les coups de feu dans le ciel de la garde nationale… Il avait déjà vu ça quinze fois et repensait chaque fois à la même chose. Qui y aurait-il pour son enterrement à lui ? Autant de monde ? Mis à part les hommes de sa brigade et ces putes des affaires internes qui sabreraient le champagne pour le cracher sur sa tombe, il avait du mal à imaginer le reste… Pas beaucoup qui le regrettaient sans doute… Et d’avantage qui seraient presque contents qu’il connaisse ce sort. Peu importe. Mieux valait-il ne pas y penser. L’enfoiré qui aurait sa peau n’était de toute façon pas encore né selon lui. Quoi qu’il en soit, lorsque la cérémonie fut enfin achevée, il alla déposer une rose à la suite des autres et ne s’attarda pas à aller saluer et faire la discute aux autres officiers.

Pas envie d’écouter leurs conneries ni de parler de son boulot. Il remit son petit bonnet sur la tête et partit vers la sortie du parc pour rejoindre le parking où sa Navigator était garée. Gaby était Sean la rejoint pour se poser à côté d’elle contre sa bagnole. Le voilà sous terre oui… L’idée lui tira un petit sourire, non pas vis-à-vis de ce fait mais de la phrase de sa collègue. « Ah ouai, tu vois ça comme ça toi ? Le prête avait l’air de croire qu’il était au ciel… Remarque, je crois qu’il vaut mieux qu’il soit sous terre t’as raison… De là au moins, il continuera plus de voir toute cette merde sur Terre et sur cette putain de ville… » lui répondit-il avant de voir le paquet de clope qu’elle lui proposa et qu’il ne refusa pas. L’inspecteur en attrapa une à l’intérieur et lui glissa un « merci » avant de la mettre entre ses lèvres. Gabriella reprit ensuite la parole pendant qu’il était en train de faire toutes les poches de son cuir à la recherche de feu pour lui dire qu’elle aurait aimée le voir en costume, non sans un vouvoiement pour le moins… étrange. « Tu me vouvoies toi maintenant ? Je fais pas partie de l’éducation nationale et je suis pas ton instructeur. Le jour où je porterais un costume, c’est promis j’te laisserais me vouvoyer et m’appeler monsieur… Mais c’est pas près d’arriver crois moi. »

Enfin il trouva son zipo et alluma sa clope, balayant ensuite les alentours du regard et observant tout ce petit monde qui commençait à rentrer dans leurs voitures pour partir en recrachant sa fumée. L’idée d’être prof vouvoyé par des élèves l’amusait beaucoup en fait… Ne serait qu’à l’académie de police. Ce serait une vraie révolution et surtout un sacré bordel. Confiez vos fils au grand loup du C.R.A.S.H… Il en fera des fauves indomptables des rues. « Puis je crois qu’ils me préfèrent encore avec une plaque et un chrome qu’avec des gamins ou même des jeunes de l’école de police… » reprit-il sur ce même ton amusé, mêlant un rire crapuleux à la fin de sa réplique avant de tirer une nouvelle fois sur sa clope et détourner son regard sur Gaby. Elle n’avait pas l’air plus affectée que ça par la mort de ce flic, pas plus que lui en tout cas. A moins qu’elle dissimule ses émotions comme il le lui avait toujours conseillé au sein de sa brigade « Tu le connaissais bien le lascar ? » lui demanda-t-il.

_________________
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Gabriella Pérez »


Messages : 24

Réputation : 3


MessageSujet: Re: «Time to say goodbye...» Feat Sean    Jeu 2 Juin - 19:49

« Ah ouai, tu vois ça comme ça toi ? Le prête avait l’air de croire qu’il était au ciel… Remarque, je crois qu’il vaut mieux qu’il soit sous terre t’as raison… De là au moins, il continuera plus de voir toute cette merde sur Terre et sur cette putain de ville… »Ses yeux se posèrent sur lui, elle approuvait totalement les propos de son supérieur, le jeune défunt venait d'échapper à tout ce calvaire sur terre, il lui restait uniquement une dernière mission celle de veiller sur son épouse. Pauvre femme, c'était elle que Gaby plaignait le plus dans cette tragédie, elle se retrouvait seule pour combattre maintenant, faire face au quotidien de la vie, aussitôt Mourning reprit la parole la replaçant soigneusement à sa place avec tout l'agilité qu'il savait, concernant le vouvoiement; « Tu me vouvoies toi maintenant ? Je ne fais pas partie de l’éducation nationale et je ne suis pas ton instructeur. Le jour où je porterais un costume, c’est promis j’te laisserais me vouvoyer et m’appeler monsieur… Mais ce n’est pas près d’arrivé crois moi. »

Elle tira une dernière taffe de sa cigarette qu'elle écrasa soigneusement avec le talon de son soulier, quels parents voudraient envoyer leur enfant dans la classe de ce type honnêtement? Il était extrêmement intelligent, et savait ce faire respecter mais de là, à se faire vouvoyer et diriger une classe d'adolescents, mieux valait pour eux, qu'il demeure dans le CRASH. Elle ne pu s'empêcher de sourire cette fois, approuvant d'un signe de tête, légèrement tout en croisant ses bras contre sa poitrine elle balaya les lieux une nouvelle fois, du regard, puis elle fut surprise par la question de l'homme; « Tu le connaissais bien le lascar ?» Elle haussa les épaules, tout en répondant d’une voix détaché; «On n'a bossé ensemble, une ou deux fois tout au plus. Je connais uniquement les formalités, mais sinon rien de plus.» C'est fou, quand même, il exerçait le même métier qu'elle, se croisait parfois mais sans plus, La jeune latina laissa un silence s'installer puis elle lui retourna la question; «Tu devais le connaître pas mal?» Ses yeux se posèrent sur l'agent puis remarqua que le temps se couvrait, elle retira ses lunettes fumées qu'elle releva pour poser sur sa tête, quelque chose l'avait frappée durant la cérémonie, une femme surement l'épouse du défunt était assise avec des enfants, elle ne semblait aucunement affecter par la mort de son mari, peut-être qu'elle n'arrive toujours pas à le réaliser? Bref, sinon il y avait une femme plus à l'écart, une grande blonde qui avait les yeux rougis par les larmes, elle n'avait aucune ressemblances avec la famille, peut-être était-ce la maitresse de l'ancien agent? Elle garda cette hypothèse pour elle, et ne fit que demander; «Il avait des gosses?» Si oui, c'était terrible, puisqu'ils semblaient encore très jeunes pour perdre leur père de cette façon si mesquine.


La jeune femme se mis à penser, il y aurait-il autant de gens à ses funérailles si jamais elle mourrait demain matin, pas si sûr, elle n'a pas beaucoup de famille outre son grand-père et sa mère, il y aurait sûrement les membres du CRASH, mais sinon... La jeune femme tenta de ne pas penser à cette éventualitée, préférant se concentrer sur le présent et vivre à fond. «Le pire il n'aura même pas pu voir tout le monde qui était présent.» Bon, peut-être d'où il se trouve, mais la jeune femme ne croyait pas vraiment à ce genre de choses, bien que son grand-père est extrêmement croyant elle n'a pas suivit le même tracé que lui là dessus. Elle se tut, sachant que sa phrase n'aboutierait pas à grand chose, peut-être que Mourning était croyant? Mais avec la réponse de tout à l'heure, elle en doutait fort, mais l'habit ne fait pas le moine pas vrai?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


MessageSujet: Re: «Time to say goodbye...» Feat Sean    Dim 12 Juin - 20:51

L’enterrement d’un flic était toujours quelque chose d’horriblement chiant. Tout comme les promotions ou les décorations d’ailleurs. Sean n’aimait de toute façon pas les cérémonies en général et préférait se faire discret, invisible… Pas souvent pour les meilleures des raisons… N’en restait que la mort d’un collègue le touchait toujours plus ou moins, surtout dans l’exercice de ses fonctions. Cela faisait une victoire pour le crime et les salopards qu’ils traquaient tous les jours. Heureusement, les répliques et les battues organisées par les grands patrons en réplique étaient bien souvent immédiates. Dieu merci, ça n’avait encore jamais été personnel pour lui puisqu’aucun membre du C.R.A.S.H, du sien en tout cas, n’avait été touché gravement jusque là. Quelques bleus et contusions mais rien de sérieux malgré plus de tirs ennemis essuyés que n’importe quelle autre division de police de la ville, surtout au début. Maintenant qu’ils étaient bien connus et craints par ces bandes de désaxés dans les ghettos, la brigade avait presque l’immunité même s’il fallait toujours rester sur ses gardes.

Quoi qu’il en soit, maintenant qu’il en était enfin sortit, l’homme pouvait fumer une cigarette avec l’un de ses inspecteurs avant de quitter ce cimetière. Gaby ne semblait pas l’avoir plus que ça et devait être là, comme lui, surtout pour la forme et le salut de sa mémoire. « Peu… On s’est surtout croisé en renfort, mais tu me connais… En dehors du boulot, je m’intéresse jamais trop aux officiers et je perd jamais mon temps à sympathiser avec. » Ca, c’était peu dire… Sean était plutôt assez méprisant et supérieur avec les officiers en uniformes qu’il considérait surtout comme les larbins des inspecteurs et ne leur adressait la parole quasiment que pour les engueuler quand ils salopaient ses scènes de crime ou mettaient trop de temps à exécuter ses ordres. En fait, il n’y avait vraiment qu’avec les flics de sa brigade qu’il était sympa et complice. Les autres, il les emmerdait… Et c’était réciproque. Même avec Gabriella, avec qui le courant avait eu du mal à passer au début, il appréciait et était proche aujourd’hui de la femme comme de la flic.

Le ciel commençait à se couvrir de nuages et le vent à se lever. Pas besoin d’être miss météo pour deviner qu’une averse se préparait et qu’elle n’allait pas tarder à leur tomber dessus. Alors que Gaby lui faisait remarquer qu’il n’avait même pas pu voir qui avait été présent aux funérailles, le tonnerre commença à gronder et fit machinalement lever la tête de Sean vers le ciel. Pas de doutes, ça allait tomber. « Si le prêtre a raison, il l’a vu et ça lui a pas plus, il va bientôt nous pisser dessus… » lui répondit-il en référence à la pluie qui s’annonçait. L’homme se détacha de la carrosserie de la voiture contre laquelle il était posé et tira plusieurs fois sur sa clope pour la terminer en la faisant chauffer un maximum avant de la jeter à ses pieds et l’écraser. Un nouveau coup d’œil vers le ciel puis sur la breitling de luxe à son poignet pour s’apercevoir qu’il était encore tôt et il s’adressa de nouveau à Gaby. « T’as le temps de prends une bière ? Je pense qu’il aurait préféré voir qu’on trinque à sa mémoire plus qu’autre chose. »

C’était en tout cas ce que Sean faisait tout le temps. Bon… Il est vrai qu’il n’avait pas besoin d’attendre la mort d’un flic pour avoir un grand penchant pour l’alcool, il lui était même arrivé de s’endormir ivre mort près d’une tombe il y a quelques années… Un drôle de souvenir. Enfin quoi qu’il en soit, l’idée lui paraissait logique et emmener Gaby avec également. Inutile de préciser qu’elle pouvait boire autre chose qu’une bière, lui-même terminerait certainement la soirée au scotch et avec une prostituée… Bon sur ce dernier point, elle ne l’accompagnerait certainement pas, pas plus que ça ne rendrait hommage à la mémoire de ce flic. Au moins, ils seraient également à l’abri de l’orage sous le toit d’un bar. Il semblait à Sean qu’il en avait vu un en arrivant à deux rues d’ici.

_________________
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: «Time to say goodbye...» Feat Sean    

Revenir en haut Aller en bas
 

«Time to say goodbye...» Feat Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.R.A.S.H RPG :: RP's-