AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 [Sofia] Séduction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Jimmy Cutler »


Messages : 126

Réputation : 57


MessageSujet: [Sofia] Séduction   Lun 16 Mai - 2:50

Journée normale à l’horizon au niveau de l’horaire, mais la météo la rend toute particulière. Le soleil qui illumine tellement qu’on peut voir les rayons du soleil à travers les fenêtres. Habituellement se serait relaxant, mais en fait au lieu de sentir comme une lampe UV sur la peau, le soleil se fait plutôt sentir comme une plaque chauffante. Le système si critique d’air conditionné de l’étage est mort. Il est probable que toutes les activités des affaires internes ralentiront presque de façon catastrophique par rapport à leur niveau usuel simplement par l’habilité des rayons du soleil à drainer toute vie des pauvres petits policiers. Même quelqu’un qui a passé toute sa vie dans le sud de la Californie ne peut s’empêcher d’être affecté plutôt négativement par l’activité solaire.

La blague sur l’étage est de demander de voir si l’air conditionné n’a pas été saboté par les ripoux afin de paralyser le service des affaires internes. La première fois qu’on l’entend, on rit (même, Jimmy l’a rie mentalement), mais après 4 heures de boulot on commence à penser que c’est bel et bien vrai et que le point faible du service vient d’être sabordé par l’ennemi. Si rien n’est fait vers l’heure du départ, le service des affaires internes de faire sauter tout l’immeuble dans un délire paranoïaque afin de finalement éliminer toute trace de corruption policière dans la ville d’Inglewood.

Ou peut-être que c’est simplement une supposition folle de l’esprit de Jimmy Cutler à mesure que la sueur commence à se produire sur son front, sur ses mains (ses crayons commencent à avoir des problèmes à rester dans ses doigts). Il sent presque que le soleil traverse son crâne pour griller tendrement son cerveau avec l’aide des radiations émanant de son écran d’ordinateur. Pour une fois, il est impatient que la pause diner arrive. La création du rapport hebdomadaire de surveillance du C.R.A.S.H sonna presque comme un marathon d’endurance plutôt qu’une formalité bureaucratique. Ce qui aurait dû prendre qu’une heure où deux avait réussi à gruger toute son avant-midi. Sa seule compensation durant l’expérience avait été que l’astre solaire n’avait que plombé sur son écran que très peu.

C’était pour le mieux d’ailleurs, sinon il aurait pu croire que son instrument électronique aurait fondue, au pire de la crise il pouvait sentir les touches du clavier pratiquement plié sous la pression de ses doigts. Maintenant que le soleil était parti de quelques centimètres, Jimmy se disait qu’il avait peut-être imaginé ça à cause du supplice de la chaleur associé à l’ennui presque incommensurable que peut causer la bureaucratie.

Le rapport n’est pas en soi parfaitement inutile, mais après quelques semaines d’observation des activités du C.R.A.S.H leur préparation se révèle bien meilleure que prévu. À l’extérieure tout peut sembler normale si ce n’est que de plusieurs activités suspicieuses en proximité. Toujours et encore incapable de les relier à quoi que ce soit directement et en plus le niveau élevé de criminalité d’Inglewood permet de toujours mettre ça sur le dos des gangs. Ils ont la discrétion de la vipère, mais son capable de se cacher aussi bien qu’une taupe.


Il a quand même travaillé fort et fait de son mieux pour écrire.se rapport. À l’intérieur des dizaines de dizaines de notes sur les endroits que le C.R.A.S.H passe, pour les gens des affaires internes. Les scènes de crime où ils naviguent, les lieux peu recommandables où il passe leur après-midi et surtout une multitude de bars et de restaurants où il aime butiner. C’est en même temps presque impossible de voir ce qu’il a d’utile, mais en même temps le bon sens tactique fait de cette liste quelque chose d’assez confidentiel. On ne veut pas que les cracheurs mettent leur main dessus même s’il semble assez évident qu’ils ont mis leur tactique de diversion en œuvre. S’il a la moindre chance qu’il ne se doute pas des points de surveillances des affaires internes. Il a rajouté les crimes qui possiblement peuvent être associés au C.R.A.S.H. Le rapport fait environ un joli vingt-cinq pages. Presque indéchirable au civil non versé dans le langage bureaucratique de la police, mais avec un peu de patience on réussirait probablement à le décrypter.

Il va à la machine à copier, l’imprimante ayant donné son encre pour l’original, c’est peut-être un report quelque peu confidentiel, mais en même temps il faut faire deux copies. Une pour le reste du service qui finira probablement ses jours dans les archives du service de police a accumulé la poussière. La seconde copie est pour le chef. Il est assez content que la machine soit là dans la section ombragée. Le plus étonnant est que personne ne semble l’avoir remarqué. Il pourra finalement refroidir un peu et après qu’il est terminer de faire des copies. Un joli sous-marin pourrait se retrouver dans sa bouche. Pas question qu’il soit dans la pièce au moment où le soleil sera au zénith.

La machine va très mal comme d’habitude, elle fait quelques pages à moitié répliquées du rapport avant de donner ce qu’il désirait. Il avait finalement lui son deuxième rapport. Il commença à les rassembler et à donner une broche. Le tout est nommé « Rapport d’observation de terrain #14 par Jimmy Culter ». Il commença à passer les pages non nécessaires restées dans la photocopieuse dans la machine à déchiqueter. Il remarqua quelque chose qui le coupe complètement dans sa tâche, qui lui coupe presque le souffle, un petit.

Il vient de voir la jolie Sofia Diaz. Son regard est sur elle, elle ne l’a pas vu depuis un moment, mais elle est toujours aussi saisissante pour les yeux. Il sait qu’elle est une journaliste, mais il ne peut pas empêcher de faire battre son cœur quand son regard tombe sur son visage et son corps de déesse.

Le rapport est là, en même temps il se dit qu’il doit au moins le dissimuler, il sait qu’elle pourrait facilement le voir. DL lui a fait un long discours la première fois qu’il l’a vu flirter avec elle. Cela faisait quand même un moment qu’elle avait abordé les affaires internes au sujet du C.R.A.S.H et il se disait qu’elle avait probablement décidé de changer de sujet depuis le temps. Il commença rapidement à foutre les deux rapports sous le couvert de la photocopieuse. Jimmy se retourne et regarde une fois encore, elle ne semble pas l’avoir détecté pour le moment. Il regarde vers le bas embarrassé, oui elle l’intéresse, mais bon s’il essaie quoi que se soit et s’il réussit il allait probablement avoir à subir le discours sur la sécurité de l’investigation chaque jour. Serait-il capable de le supporter? En la regardant, il sent presque que la réponse est plus qu’évidente.

Il la fixe de son point d’observation, il pensait une bonne façon de l’approcher.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sofia Diaz »


Messages : 21

Réputation : 11


MessageSujet: Re: [Sofia] Séduction   Dim 22 Mai - 12:28

Quand Sofia avait décidé de faire de sa passion son métier elle ne pensait pas qu'elle y parviendrait assez facilement et surtout assez bien. Les premières années avaient été un peu plus tatillonnes, elle n'avait pas fait preuve d'un sérieux indéniable. Mais elle s'était vite ressaisie et s'était recentrée pour mieux y arriver et sortir dans les premiers de sa promotion à l'université. Sofia était une femme tenace, elle ne laisse jamais tomber et surtout pas face à l'adversité. Bien au contraire, l'adversité la rend plus forte, plus tenace encore et ce n'est pas un groupe de policiers corrompus et pourris qui vont lui faire peur. Peut-être devrait-elle avoir peur de ces hommes car s'ils sont corrompus et pourris ils sont capables de commettre des crimes. Mais non Sofia ne laissait jamais tomber quoi qu'il arrive. L'adversité était son essence, ce qui la rendait plus forte et la faisait aller plus loin à chaque fois. Et puis parfois cela a du bon d'aimer l'adversité car généralement ses adversaires le lui rendent bien et bien souvent les affronts sont épiques et vraiment intéressants. Sofia aime ces affronts, ça pimente sa vie qui aurait pu être très monotone et morne sans tout cela. Mais attention elle ne cherche pas l'affront en permanence, elle aime aussi quand les choses se passent tranquillement et en douceur, elle n'en reste pas moins une femme, séductrice qui plus est.

Depuis qu'elle travaille pour le L.A Times Sofia n'a jamais trouvé le temps pour se poser. Elle est toujours à 100 à l'heure, à courir après un scoop ou un témoin ou à essayer d'obtenir des informations de la part de gens proches de l'affaire sur laquelle elle enquête. Là encore Sofia fait preuve d'une férocité sans nom. Elle n'a pas trop de pitié il faut bien l'avouer, elle préfère être détestée pour ce qu'elle fait mais bien le faire au final plutôt que d'être appréciée et de ne pas obtenir ce qu'elle veut. Elle fait tout cela pour son travail, pour son salaire mais aussi pour sa satisfaction personnelle alors être aimée ou non n'est certainement en premier sur sa liste des choses à accomplir. Sur sa liste sa priorité est d'apprendre à la population ce qui se passe dans leur ville ou leur quartier. Sofia est une femme de terrain et elle n'hésite pas à donner de sa personne pour obtenir ce qu'elle recherche bien sûr. Mais ne vous méprenez pas ce n'est pas une fille facile. Elle joue de ses charmes pour plaire aux hommes et obtenir ce qu'elle veut d'eux mais elle ne pousse jamais le vice jusqu'à se manquer de respect et coucher avec le premier venu pour obtenir des informations.

Ses proies préférées ces derniers temps sont les membres du commissariat d'Inglewood, que ce soit les petits flics comme l'équipe du C.R.A.S.H ou le grand patron. Mais une de ses proies favorites est un membre des affaires internes, un beau petit blond qui ne lui résiste pas. Elle le sait car elle a bien vu son regard sur son corps, sur ses courbes. il faudrait être aveugle et complètement ignorant pour ne pas remarquer que Sofia plait beaucoup à l'inspecteur Jimmy Cutler. Bien des gens l'ont remarqué et Sofia en fait partie. Elle apprécie son regard sur ses formes mais ce qui l'intéresse le plus c'est ce qu'il sait et peut lui dire sur le C.R.A.S.H. Elle sait comment s'y prendre avec un homme et encore plus avec un homme à qui elle plaît et qui ferait n'importe quoi pour s'attirer les bonnes faveurs de la reporter latina. Bien évidemment pour Sofia l'inspecteur n'est qu'un pion à son jeu d'échec mais elle n'est pas non plus sans coeur. Cependant en tant que garce professionnelle la jeune femme préfère quand un homme la convoite plutôt que quand il l'obtient. La chasse est toujours plus intéressante que la prise et Sofia ne se prive pas de jouer avec Jimmy.

Aujourd'hui est jour de chasse pour Sofia. Pas de repos pour les guerriers et une guerrière comme elle ne se repose pas même les jours de grande chaleur comme aujourd'hui. Elle adapte juste son attirail à la température et pour aujourd'hui c'est une jolie robe courte de couleur beige moulant parfaitement les courbes sculpturales de la jolie latina que Sofia portait pour aller au commissariat rendre une petite visite à son cher ami Jimmy. Bien évidemment ce n'était pas une visite de courtoisie comme les autres mais ça Jimmy n'était pas obligé de le savoir, loin de là même. N'oubliez pas, la chasse est plus drôle que la prise de la proie. Sofia a sa proie en vue au moment même où elle pénètre dans les bureaux des affaires internes où il fait une chaleur à crever. Elle sentit d'ailleurs la température de son corps faire un bond quand elle pénétra dans l'antre chaude et humide qu'est ce département. Ne s'en formalisant pas elle repéra rapidement Jimmy qui était en train de faire des photocopies. Elle prétendit ne pas le voir et chercher quelqu'un d'autre et avança tranquillement dans le bureau comme si de rien n'était.

Sofia n'avait normalement rien à faire ici, elle n'était pas flic mais surtout elle était journaliste et qui disait journaliste dans un commissariat disait taupe, disait fouineuse. Sofia ne se cachait même plus, à croire que les policiers qui travaillaient ici s'étaient habitués à la voir rôder dans le coin et ne s'inquiétaient même plus de la voir aller et venir à son gré. Sofia n'allait certainement pas s'en plaindre, ça lui facilitait grandement la tâche pour être honnête. Elle savait qu'elle aurait moins de difficultés à rendre visite à ses proies. Sa proie d'aujourd'hui étant comme bien souvent Jimmy et finalement quand elle le vit passer des feuilles dans la machine à déchiqueter elle décida était temps qu'elle travaille un peu. Son article ne s'écrirait pas tout seul et pas sans Jimmy non plus.

- Inspecteur Cutler, dit la jeune femme en s'approchant de lui avec un sourire angélique, ses longs cheveux bruns tombant en cascade sur ses épaules. Je ne pensais pas vous voir ici aujourd'hui. Je ne vous aurai pas reconnu de dos, vous avez fait de l'exercice ces derniers temps ? Vous semblez plus musclé... Sofia ou l'art de la flatterie. Une qualité qui s'acquiert avec le temps et la pratique. Elle savait que cette technique ne marchait pas avec tout le monde, surtout les plus expérimentés mais avec Jimmy c'était une technique qu'elle expérimentait et qui elle espérait marcherait assez bien. Elle avait d'autres armes sinon, des armes plus directes mais toutes aussi puissantes les unes que les autres. Elle n'en démordrait pas, c'était son caractère et rien ne la changerait de sitôt. Vous devez être occupé Inspecteur, je ne vais pas vous déranger plus longtemps... Ce fut un plaisir comme toujours de vous voir... dit Sofia espérant qu'il avait mordu à l'hameçon. Sinon il faudrait qu'elle improvise...


Dernière édition par Sofia Diaz le Lun 13 Juin - 16:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Jimmy Cutler »


Messages : 126

Réputation : 57


MessageSujet: Re: [Sofia] Séduction   Lun 23 Mai - 20:34

Elle l’a vue et elle l’approche. Pendant une petite seconde, il se sent vraiment une panique qui envahit son corps. Jimmy n'a pas tant un besoin de fuir, mais plus tôt qu’il pense plutôt que s’il aurait une coquille, Jimmy se serait caché à l’intérieur. Il se contrôla malgré le fait que la nervosité était assez visible chez lui comme à chaque fois que celle-ci croisait son regard de façon rapproché. Durant l'espace d'un demi-moment, il semble être atteint de secousses qui le rendaient presque flou et bien sûr son regard tombe bien bas pour éviter les doux yeux de Sofia, mais bien sûr ceux-ci remontent pour percer son regard toutes les cinq secondes. Ils sont assez difficiles à ignorer.

-Sofia Diaz…

Cela fait déjà cinq secondes qu’ils se sont revus et déjà elle le complimente? Au moins, ça lui dit qu’il a son attention. Quoiqu’il ne peut s’empêcher de penser que c’est un peu gros, déjà qu’il a des problèmes à croire qu’une femme aussi belle le trouve de son goût. Son côté positif lui fait penser qu’elle n’a pas trouvé mieux considérant le temps depuis leur dernière visite. Jimmy se doute quand même qu’elle est plus expérimentée et plus en contrôle, le genre de femme qui peut choisir à peu près n'importe quel type qu’elle veut dans sa vie sans le moindre problème, donc il est assez surpris qu'elle lui donne le moindre intérêt. Jimmy sait que ça pourrait rien qu'une façon de l'amadouer, mais il ne veut pas l'admettre.

En bon garçon, il répondra honnêtement à la question de la dame, aussi ridicule que cela puisse être. En plus après son affirmation, il s’est regardé un instant comme surpris et voulant vérifier ce qu’elle avait dit. Il est quand même content qu’elle le trouve de son goût. Il sonne bien évidemment flatté, mais en même temps il est un peu confus. Il sent une pointe d'ironie dans ce qu'elle dit, que peut-être elle voulait faire une blague qu'il n'a pas saisit. Il ne sent pas qu’il est devenu plus musclé que d’habitude. Est-ce qu’il l’est? Peut-être. L’important c’est qu’elle le croit? Non.

-Je vais au Gym chaque semaine, mais je le faisais déjà la première fois que l’on s’est vu, toutefois j’apprécie le compliment.

Jimmy la regarde et se dit qu’il se devrait de faire la même sorte de compliment pour montrer son intérêt envers elle. Cela fait quand même un moment, pas depuis Tia. Il a été tellement pris par le boulot et tout et tout, que c’est un peu comme s’il réveillait un vieil instinct. Le pire c’est qu’il n'a jamais vraiment été particulièrement doué avec les filles et il aurait bien aimé avoir sortie avec des filles une fois sorties de l’université, mais l'enquête grugeait dans son temps libre ou même dans son intérêt envers les femmes (peut-être pas tant que ça, mais il sentait qu’il devait faire une entaille à sa libido autant que possible).

Avec une journée aussi pénible que maintenant, sa capacité à ne pas considérer la moindre tentation du cœur et de la chair était bien moindre et bien sûr on parlait de la jolie Sofia Diaz quand même qui était venue le complimenter sur son look quand même. Il voyait difficilement comment on pouvait réussir à agir comme un vulcain devant elle.

- Heuh en faites, je suis plutôt libre en ce moment. Juste un ou deux trucs de quelques minutes à faire avant de pouvoir prendre mon lunch.

Jimmy passe aussi rapidement que possible les feuilles de rapports mal imprimés dans la déchiqueteuse. Il sait que ça risque de piquer la curiosité de la reporter, surtout qu’une page-titre à moitié rendue fait partie des documents qui se font réduire en poussière, mais autant les détruire plutôt que de laisser traîner comme ça. Il a caché les originaux au moins. Autant l’éloigner le plus loin possible de la machine à copier.

-Euh. Euh, si ça vous tente vous pouvez venir avec moi à la cafeteria, après que j’aille terminer…

Il se disait que peut-être qu’une rencontre dans un milieu plus public et dans un milieu plus relaxe permettrait d’empêcher de trop parler de truc en rapport avec des affaires criminelles, elle devait bien avoir une vie personnelle et il était curieux de la connaître quand même. C’était bien une bonne façon de couvrir ses arrières au sujet de possible fuite d’information. Le pire qu'il pouvait imaginer était si DL leur tombait dessus durant leur conversation, alors là, il pouvait vraiment bien imaginer qu’il se ferait casser en deux même et passer dans un mixeur avec Sofia même s’il parlait de leur race de poney préférée au moment de la révélation. Heureusement pour lui les autres policiers le remarqueraient beaucoup moins, mais en même temps il sentait qu’il allait commencer des rumeurs s’il se faisait voir avec une femme aussi belle en public et donc cela risquait d’arriver aux oreilles de la patronne. Bon peut-être que de se faire voir avec elle était une mauvaise idée au final. Trop tard, il l’avait déjà fait, les conséquences ne pouvaient pas être si dramatiques que ça quand même.

Il passa la dernière feuille dans la machine la réduisant à une série de longues bandes très fine. Il a un petit dilemme se demandant s’il devait s’occuper des rapports devant elle ou les garder sous le couvercle de la photocopieuse jusqu’à ce qu’elle parte. Il se disait qu’il pouvait peut-être réussir à les retirer là quand il serait sous leur chemin et les glisser tout simplement loin d’ici sans qu’elle les remarque. Il se disait tout simplement qu’elle pouvait revenir sur ses pas

Jimmy regarde à gauche et à droite frottant un peu sa tempe droite avec son index discrètement pour passer le stress et pense un peu, il se dit qu’elle aussi doit avoir du boulot à faire. Elle n’était quand même pas venue ici juste pour le voir, sinon elle serait venue le voir à son bureau. Elle devait quand même être venue voir quelqu’un et si cela trouve il empiétait sur son temps de travail avec ses propositions stupides. Il frotta sa tempe encore plus, callant non seulement son visage, mais aussi son dos vers l'avant. Embarrassé par sa réalisation interne.

- Euh, vous devez être occupé, non? Vous êtes venue aux affaires internes faire quoi au juste? Vous attendez quelqu’un en particulier pour une interview?

Jimmy se rendait compte qu’il posait plus de questions à la journaliste, que la politesse permettait, mais en fin de compte il était peut-être mieux de lui poser des questions plutôt que le contraire. Il se disait qu’il avait une petite possibilité qu’elle fût venue ici pour un rendez-vous qui s’était fait dans l’avant-midi, qui maintenant était terminé, et qu’elle profitât du temps libre pour aller le voir, ce qu’il l’espérait. Il parlait comme un écolier devant la maîtresse.

- J’espère ne pas vous déranger dans ce que vous faites.

L’inspecteur reprit une position plus normale devant elle, mais le regard décidément vers le bas, mais quand même capable de la regarder dans les yeux lorsque c’est nécessaire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sofia Diaz »


Messages : 21

Réputation : 11


MessageSujet: Re: [Sofia] Séduction   Lun 13 Juin - 17:27

Quand Sofia avait en quelque sorte jeté son dévolu sur Jimmy Cutler elle savait qu'elle prenait de gros risques. Elle obtenait quelques informations par un membre des affaires internes. Ca fait tâche sur le dossier de Jimmy mais ça fera très bien sur son article. Attention il ne faut pas s'y méprendre, elle n'a pas soudoyé Jimmy pour qu'il lui fournisse des informations sur le C.R.A.S.H ou sur les affaires en cours. Tout ce qu'elle a appris elle l'a appris de la façon la plus légale et normale qui soit. La jeune femme ne veut pas que son article soit remis en cause à la fin. Elle veut que son article soit apprécié pour ce qu'il vaut, pour les informations qui sont dedans. Son but est de tenir la population informée de ce qui se passe dans les rues d'Inglewood. Bien évidemment beaucoup de gens savent déjà ce qui se passe mais peu savent ce qui se passe du côté de la loi. Son but est donc d'informer et non de mentir. Quel serait l'intérêt d'avoir son article dénigré parce qu'elle a obtenu des informations de façon malhonnête ou parce qu'elle n'a pas respecté l'anonymat de certaines personnes. Encore une fois il ne faut pas oublier que Sofia ne veut pas faire chuter le C.R.A.S.H, elle veut juste informer et pour informer il faut qu'elle obtienne des informations et pour obtenir des informations il faut qu'elle trouve une personne digne de confiance qui ne lui fera pas de coups bas. C'est là que Jimmy Cutler entre en jeu.

Sofia a rencontré beaucoup de personnes de la police d'Inglewood depuis qu'elle a commencé son sujet. Beaucoup de portes se sont fermées sur elle. Elle est connue comme étant la fouine qui veut mettre le bazar au commissariat. Bien évidemment elle espère faire changer les choses avec son article mais elle espère aussi rétablir la vérité sur bien des choses. Son article prend une autre forme depuis quelques temps car elle semble changer d'avis sur le C.R.A.S.H et ses membres mais pour que son article change vraiment elle a besoin d'en savoir plus, d'avoir plusieurs opinions. Pour l'instant elle se contente de Jimmy car il est nouveau. Il connait Sofia depuis quelques temps maintenant et elle a réussi à lui faire du charme pour qu'il se laisse amadouer plus facilement. Le but de la jeune femme est de réussir à lui faire avouer quelques détails croustillants ou tout du moins intéressants pour son article. Cela semble complètement méchant et dénué de d'humanité mais parfois il faut savoir en manquer pour obtenir ce que l'on veut dans la vie. Sofia est le genre de femme qui vendrait presque père et mère pour obtenir un bon scoop. Elle s'en fiche de booster sa carrière, ce qu'elle veut c'est informer les gens de ce qui se passe derrière certaines portes fermées de cette ville. Elle fera tout pour savoir le vrai du faux et au final donner aux gens ce qu'ils attendent. C'est le métier de journaliste qui veut ça mais c'est aussi et surtout le caractère de la latina qui fait qu'elle veut à tout prix rétablir une vérité trop longtemps cachée...

Se retrouver dans les bureaux des affaires internes sans badge et surtout sans passe-droit était dangereux pour la jeune et jolie journaliste. Elle risquait de se faire sortir à tout moment. Mais elle avait trouvé son alibi en la personne de Jimmy et elle espérait bien qu'il accepterait sa présence. Bien évidemment elle n'avait pas trop de doute à ce niveau sachant qu'il avait un faible pour elle. C'était assez méchant de sa part d'en jouer mais elle n'était pas forcément attirée par lui, ayant toujours en mémoire son ex mais surtout Jimmy était trop jeune pour elle. Il n'avait que 5 ans de moins qu'elle mais cela suffisait pour que la jeune femme ne soit pas intéressée. Certes c'était un beau jeune homme mais c'était effectivement un jeune homme et Sofia ne se voyait pas se lancer dans une quelconque relation qu'elle soit platonique, sexuelle ou sérieuse. Ce côté séducteur lui suffisait. C'était mal mais tellement bon... C'est pourquoi Sofia était du genre à complimenter même si dans le fond elle savait qu'elle n'était pas très intéressée. Elle disait la vérité par contre, Jimmy est pas mal du tout, il aurait quelques années de plus elle l'aurait séduit sans même réfléchir. Là elle le flattait seulement pour avoir son attention. Il n'était certainement pas dupe et se laissait faire avec plaisir puisqu'il répondait pour le plus grand plaisir de la jeune femme qui se contenta de faire un sourire charmeur à l'attention du jeune homme.

- C'est avec plaisir que je me joindrai à vous Jimmy. Laissez-moi vous offrir à manger, ça me fait plaisir. Mais allons dans le petit café en bas de la rue. J'y suis allée une fois et il est très sympa. Ils servent de la bonne nourriture et assez rapidement donc vous serez de retour avant d'avoir des problèmes répondit Sofia avec un sourire charmeur. S'éloigner du commissariat était son plan. Elle ne voulait pas attirer l'attention sur elle et sur sa présence dans les lieux. Autant se la jouer le plus discrète possible, surtout si au final Jimmy et elle parlent des affaires du C.R.A.S.H.

Sofia avait vu que Jimmy hésitait quand à mettre des papiers à détruire devant elle. Il le fit finalement et Sofia vit l'occasion idéale pour vraiment se mettre Jimmy dans la poche et lui faire croire qu'elle est là pour lui et non pour un quelconque article. C'était encore une fois méchant mais tous les moyens sont bons pour obtenir ce qu'elle veut. Je vais vous laisser finir avec vos papiers. Je ne veux pas que vous ayez des problèmes à cause de moi. Ca m’ennuierait vraiment et sincèrement. Je vais vous attendre à une certaine distance et je promets de ne pas regarder ce que vous faites. Sofia eut un petit sourire qui se voulait à la fois timide et sincère. Elle aurait pu songer à changer de carrière et devenir comédienne ou actrice car elle semblait jouer parfaitement bien la comédie. Jimmy ne lui résisterait pas bien longtemps et encore plus quand elle porterait un nouveau coup à sa fierté. Mais un coup de grâce et non un coup dur. Je suis venue vous voir. Cela faisait longtemps que nous ne nous étions pas vus alors j'ai pensé vous rendre une petite visite. J'espère que ça ne vous dérange pas ?

Sofia prit son sac et alla dans la même direction que Jimmy en se tenant à distance du dossier. Elle parviendrait à le faire parler de ses activités courantes qu'il le veuille au non. S'il refusait elle n'insisterait pas car elle savait que c'était le meilleur moyen de le faire se braquer et de ne plus rien obtenir de lui. Elle lui laissait donc de l'espace pour qu'il finisse ses tâches et quand il eut terminé elle se rapprocha de lui mais pas trop, il fallait bien laisser un peu de mystère après tout.

- Je me demande si on pourrait se tutoyer... J'ai l'impression de parler à un étranger alors que vous êtes quelqu'un de terriblement gentil et patient avec moi et ce malgré mes visites impromptues et surprises... Et de deux coups de grâce. A présent elle pouvait tenter plus de choses avec lui, parler de choses plus personnelles. Mais avant ça il fallait toujours qu'il accepte son invitation pour aller déjeuner dans le petit restaurant qu'elle avait suggéré plus tôt...
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: [Sofia] Séduction   

Revenir en haut Aller en bas
 

[Sofia] Séduction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.R.A.S.H RPG :: RP's-