AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Lucas Wolcott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Lucas Wolcott »


Messages : 2

Réputation : 0


MessageSujet: Lucas Wolcott   Jeu 5 Mai - 15:10


Lucas Wolcott



ID Card

© Crédit
Feat. Acteur

    Nom : Wolcott
    Prénom(s) : Lucas Brendan Chester
    Surnom(s) : The Fucking New Guy ou BlueBird
    Âge : 25 ans
    Date et lieu de naissance : Né à Ridgecrest le 14 mai 1986
    Etat Civil : Célibataire sans enfants
    Orientation sexuelle : Hétérosexuel monsieur.
    Profession / Activité : Officier de police
    Groupe : Law & Disorder





Nobody Knows my soul


Lucas est un type bien. Ou en tout cas c'est ce qu'on lui a toujours répétés et ce qu'on à toujours dit de lui. Fier et droit dans ces bottes, tout petit déjà il défendait ces amis dans la cour de récréation. Intelligent, vif et volontaire, c'est un esprit curieux, avide de connaissance et de justice, un esprit dont on peut faire un bon avocat pour peu que l'on ait le temps et la motivation. C'est un homme minutieux, ordonné et très observateur, toujours prêt pour faire ce qu'il estime être son devoir et de la manière la plus juste possible.
Jeune étudiant appliqué, ayant toujours à cœur de donner le meilleur de soi-même, c'est avec plaisir qu'il participe aux différentes initiatives sociales de la mairie d'Inglewood tel que l'équipe de baseball de la police qui entraîne les jeunes dans les écoles ou encore accompagnent des jeunes en excursions l'été ou en camp de vacances.

Lucas est un homme ouvert et sociale, toujours avec un sourire ou un bon mot, c'est une personne qu'il reste difficile de sortir de ces gonds, d'énerver, ce qui provoque en général l'agacement chez ceux d'en face. Sportif, c'est un homme avec l'esprit d'équipe, solidaire et profondément amical. Cela ne veut pas pour autant dire qu'il aime tout le monde, il le prouve même souvent lorsqu'il pousse un coup de gueule, juste qu'il cherche à ne pas faire peser sa mauvaise humeur sur autrui.

Chargé de l'histoire familiale, le métier d'officier de police lui tiens particulièrement à cœur car il sait que quoiqu'il fasse, trois générations d'officiers de police le contemple depuis le linteau de la cheminée de la maison familial. Trois regards fier et droit au service de la police de Inglewood depuis presque un siècle déjà et dont il a la sensation de sentir le poids à chaque instant. Son ambition est d'être à l'image de son père, de son grand-père et de son arrière grand-père : un policier décoré et respecté. Et pour ce faire, il fera tout ce qui doit être fait.

Pour ce qui est de ces goûts personnels, c'est un amateur de sports d'équipe, de rock'n'roll et de scénes underground et de nourriture asiatique (il sait même se servir de baguettes), il adore les enfants et espère bien se marier un jour.





How good I'm lookin'


Le sujet est un homme de race blanche, mesurant approximativement 1 mètre 78 pour 70 kilos. Son signalement est le suivant. Un visage plutôt fin, encore jeune, avec des traits comme ciselés au couteau, des traits assez abrupts. Des yeux d'un bleu très clairs qui semble toujours un peu rêveur, ce qui lui donne un visage très expressif. Des cheveux châtains coupés en général très courts conformément au règlement sur la tenue vestimentaire et physique des officiers de police de sexe masculin de la ville d'Inglewood. De même, il est toujours soigneusement rasé de prés, y consacrant une bonne partie de sa matinée afin d'afficher en permanence un visage souriant et amène plus approprié à assure la confiance des citoyens. Cela dégage un menton volontaire et forme un profil plutôt avantageux apprécié de la gente féminine.

Sous le menton, nous avons affaire à un officier de police de vingt-cinq ans tout juste sorti de l'Académie de Police de Los Angeles, un corps musclé, athlétique, sculpté par un footing quotidien de plusieurs heures et des exercices physiques afin d'être le plus à même de remplir sa fonction de gardien de la loi auprès des citoyens. Membre de l'équipe de natation de la police d'Inglewood, champion de sa promotion en athlétisme, nous avons affaire à un homme en pleine santé et dans le force de son jeune âge que les beignets et la bière n'ont pas même encore effleuré. Des épaules plutôt large sans être musculeuse lui assure une carrure appréciable quoique loin d'être aussi impressionnante que celle de ces collègues plus anciens ou pratiquant des sports de combat. C'est un homme qui porte bien l'uniforme, à l'entraînement, en service comme en parade ce qui lui vaut d'ailleurs d'avoir été désigné comme l'un des cent officiers de police qui défileront lors du 4 Juillet prochain et d'avoir déjà accompli cet exercice dans le cadre de la cérémonie des Cadets lors de la visite du Chief of Police de New York à la Police Academy de Los Angeles l'an dernier. Rasé de prés, toujours propre sur lui en service, Lucas ne porte aucun signes distinctifs ou religieux et ne souffre d'aucune excentricité dans son habillement en suivant les protocoles à la lettre.

En civil, les choses sont différentes. Adeptes du jean basket et du t-shirt gris informe, Lucas ne se soucie pas de l'image qu'il donne dans l'intimité et les vacances sont bien le seul moment de l'année où il ne se rase pas. Parfois un costume cravate pour les mariages mais que du prêt-à-porter, son salaire ne lui permet pas mieux. Dans sa vie civile, il porte aussi une chainette autour du cou, et une gourmette au poignet frappée de son nom et de ces initiales, un cadeau de baptême de sa tante préférée qui vit dans le Delaware.

Signe(s) particulier(s): None






Where I'm From


Lucas est né dans une famille de flic, et cela se ressent dans son histoire car on ne peut parler de lui sans parler de son arrière-grand-oncle : Brendan Chester Wolcott qui fut Sergent de la police municipale d'Inglewood de 1922 à 1940 (mort d'une crise cardiaque) à son retour de la Guerre en Europe. Famille d'immigrés Irlandais du New Jersey venue chercher du travail en Californie, il entra dans les forces de police grâce à son statut de vétéran de la Grande Guerre. Homme courageux et volontaire, il mourut sans enfant à l'âge de 43 ans. Cet homme, impressionnant par bien des aspects à commencer par sa carrure de boxer fit une très forte impression sur son plus jeune neveu, John Chester Wolcott que ce dernier décida de suivre les pas de son oncle pour entrer dans les forces de police de la ville d'Inglewood dans les années 30. Il suivra une carrière exemplaire avant d'être mobilisé dans le corps des Marines pour partir faire la Guerre dans le Pacifique contre l'envahisseur japonais à Guadalcanal. Revenu décoré en 1946, il se maria et eut donc des enfants tardivement après avoir repris du service au bureau du Shérif du Comté. Son troisième fils, Brendan Winston Wolcott suivit les traces de son père et entra dans l'Académie de Police de Los Angeles pour en sortir major de promotion en 1975. Homme intègre, il rejoint aussitôt les rangs de la police municipale d'Inglewood comme officier en tenue et se mariera trois ans plus tard à la mère de Lucas, Marylee Jenkins. Le couple donnera naissance à quatre enfant dont Lucas est le dernier. Ces deux frères, John et Peter, respectivement sous-officier dans l'U.S. Navy et comptable pour la brigade de répression des fraudes de la ville de San Francisco n'ont que peu de contact avec lui même si toute la famille se retrouve chaque année pour l'anniversaire du père et Thanksgiving comme toute bonne famille américaine. Sa sœur, Gabrielle quand à elle suit à l'heure actuelle des cours à l'U.C.L.A. dans un cursus d'histoire des civilisations avec pour but affiché de rejoindre un jour la prestigieuse équipe du Museum d'Histoire Naturelle de L.A.

Ce qui nous amène à Lucas. Lucas le petit dernier, dorloté par sa mère et regardé d'un œil dur par son père (a-t-il un jour regardé quiconque avec un oeil doux hormis sa femme ?) qui ne cesse de lui ressasser la grandeur de la lignée des Wolcott dans la police. Mais ce père ne croît pas dans une réussite possible de ce petit dernier. Trop faible, trop porté sur les bouquins. Il dit qu'il en fera un bon petit libraire et que comme sa soeur il ira user les bancs de l'université. Pas un homme comme son frère John, une réussite, un modèle. Un grand frère qui s'est cassé dans la Marine à 18 ans pour ne plus supporter les récits de l'arrière grand-oncle Brendan. Et Peter, un enfant brillant, de belles études et une bourse d'Etat, un sens de la droiture chevillé au corps qui traque ces maudits cols blancs qui fraude le fisc. Peter, marié, deux gosses, une maîtresse à San Francisco et la peur panique d'avouer à son père que les armes à feu l'effraye et que si il a choisi cette affectation, c'est pour rembourser sa bourse d'étude plus vite. Son rêve : accepter un poste dans une petite ville tranquille du Middle-West. Et Gabrielle me direz-vous ? Avec elle, il s'entend très bien, n'ont aucun secret entre eux. Mais en ont-ils eut un jour car formé un groupe soudé, c'était pouvoir s'éclipser le temps que les autres vous couvraient lorsqu'il était temps d'esquiver le regard acéré du paternel. Une sacrée fratrie, de sacrés liens et une sacrée histoire familiale qui interresse pour autant le petit Lucas. Lui aussi rêve de policiers et de voleurs, de combattre les truands dans la Prohibition avec son petit 38 et sa paire de couilles comme le vieux Brendan ou encore de se frotter aux Hispano comme ce fut le cas pour le Grand-Père Wolcott. Lui aussi aimerait être l'équipier de Brendan l'Ancien du service. Mais son père lui met chaque matin le nez devant ces faiblesses. Il n'en deviendra que plus fort. A force d'acharnements et de tournois de base-ball, d'études et de bagarres de rues entre jeunes du même quartiers, Lucas s'endurcit mais les louanges d'un père vieillissant se font attendre. A l'âge de 16 ans il dérape et commence à faire des conneries, se met en cheville avec de petits truands de mêmes origines irlandaises très lointaines. Il vole même une voiture une fois et finit au poste. Non, il ne sera pas non plus un criminel aux yeux de son père qui lui passe un savon mémorable. Tu aurais au moins pût réussir ton coup fils indigne. La rage au ventre, Lucas finit par obtenir de pouvoir suivre des cours de droit à l'université d'état où il rejoint sa soeur. Il va y rester trois ans le temps d'obtenir sa licence de droit. La fac, ce sera de longs et intenses moments de bonheur : bien placé dans l'équipe universitaire de base-ball, il refuse deux fois une proposition d'intégrer une équipe locale puis l'équipe de réserve du Los Angeles Stadium.







It is what it is


Inglewood est un défi plus qu'une ville. Lorsque les Wolcott sont arrivés ici au siècle dernier, il n'y avait rien et Wolcott l'Ancien s'est mis à planter des trucs dans son champ. Cette ville, notre famille l'a vue grandir et en à été le témoin silencieux. Nous avons vu arriver les immigrants, d'abord des WASP puis ensuite des hispano et des afro-américains, des russes et des japonais. Des chinois puis des irlandais. Les Wolcott étaient chez eux autrefois, et ils le sont encore. Parcequ'ils comptent bien y rester.
Pour Lucas, ce mythe familiale recouvre une certaine réalité, il est né ici et on lui a toujours dit que c'était ici qu'il mourrait. Quoiqu'il fasse, il reviendrait toujours ici. On lui avait donc appris à être fier de sa ville et à l'aimer, à la considérer comme étant son territoire. Et comme tout bon citoyen qui aime ce territoire, à le défendre contre la racaille criminel qui empuantit les ruelles.






Behind the screen




Pseudo : Ahahahahah (accent russe)
Âge : 26 ans
Comment as-tu connu le forum? : Toujours le même bouton sur le même forum
Une remarque? : Aucune pour le moment.
Présence : 3/7
Double Compte : oui
Code du règlement :

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Lucas Wolcott   Jeu 5 Mai - 17:51

Bienvenue sur le forum ^^
Jolie fiche Smile

Mais un détail : l'arrière grand oncle est mort en 1940 de retour de la guerre en Europe ? parce qu'il me semble que les USA ne sont intervenus dans la II° WW qu'à partir de 42 Wink
Enfin, ça reste un détail
Tu as déjà choisi la personnalité de ton avatar ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Lucas Wolcott »


Messages : 2

Réputation : 0


MessageSujet: Re: Lucas Wolcott   Jeu 5 Mai - 21:54

Monsieur Gregan, loin de moi l'idée d'insulter votre intelligence. Mais êtes vous au courant que la Guerre de 40 est plus couramment connue sous le terme chrono-historique de seconde Guerre Mondiale ? Ceci sous-entend donc qu'il y en aurait eut une première...

Et la phrase exacte est que le grand oncle en question fut officier de police (sergent) de 1922 à 1940, date de sa mort et qu'il n'a rejoint le prestigieux corps de la Police Municipale qu'à son retour d'Europe. Cela pourrait donc sous-entendre qu'il passa les années 1918 à 1921 autre part que sur le sol américain. Et pourquoi pas un voyage en Europe consécutif à une période de guerre sus-supposée ?

Je vais cesser là mon exposé. Pour toute réclamation, adressez-vous au Kalinka.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Juliet Hupston »

•• I'm an angel, yours!


Messages : 106

Réputation : 11


MessageSujet: Re: Lucas Wolcott   Jeu 5 Mai - 23:51

    bonjour,

    premièrement, pas la peine de remettre cette discussion entre les mains de Kalinka..

    aller lire ceci :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Premi%C3%A8re_Guerre_mondiale
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Seconde_Guerre_mondiale

    deuxièmement,
    et il y a des façon beaucoup plus ''douce'' de faire remarquer une erreur à une personne. XD
    Et je ne dis pas de se fermer la gueule et de ne pas dire les choses, mais je me serais passer de lire ''Je vais cesser là mon exposé. Pour toute réclamation, adressez-vous au Kalinka.''. Je trouve cette réflexion exagérer...

    Sur ce, merci d'expliquer un peu mieux votre point de vue !



    p.s. et je vous demanderais de mettre un avatar de taille 200*320
Revenir en haut Aller en bas
http://do-you-believe.forum-canada.com/
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Lucas Wolcott   Ven 6 Mai - 17:26

Lucas Wolcott a écrit:
Brendan Chester Wolcott qui fut Sergent de la police municipale d'Inglewood de 1922 à 1940 (mort d'une crise cardiaque) à son retour de la Guerre en Europe.

autant pour moi, à la lecture j'avais cru que la mort coïncidait avec son retour de la guerre ... la formulation n'est pas des plus précises il est vrai.
Fallait pas le prendre de cette manière non plus, même si tu me considères comme une plante verte qui n'a rien à faire là mister red
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Lucas Wolcott   

Revenir en haut Aller en bas
 

Lucas Wolcott

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.R.A.S.H RPG :: RP's-