AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 « Une journée à Venice Beach. » # Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Sarah B. Lake »

SWANNever lose hope.


Messages : 91

Réputation : 19


MessageSujet: « Une journée à Venice Beach. » # Sean   Jeu 21 Avr - 14:31



Une virée à Venice Beach. Ce n'était pas vraiment au programme. Et, même si on lui demanderait, elle ne saurait dire pourquoi elle a eu cette idée. Certainement parce qu'elle avait envie de faire quelque chose. Être continuellement dans son appartement à la don de la rendre dingue. Il faut qu'elle bouge, et qu'elle sorte un petit peu. Si elle s'écoutait, en dehors des heures où elle bosse, Sarah ne quitterait jamais son domicile. Peut-être parce qu'elle ne se sent pas toujours en sécurité dans les rues de la ville. Bien qu'elle sait très bien où se trouve les endroits où elle ne doit pas se rendre. Ou plus se rendre. Tout dépend du point de vue. Avant, elle s'en fichait. Totalement défoncée, elle était capable de se rendre n'importe où, elle ne ressentait aucune crainte. Mais, depuis qu'elle reste clean, les craintes se font plus fortes. Malgré qu'elle se dit être forte, par moment, c'est tout le contraire. Trop fragile, et trop frêle pour vivre comme les autres.

Lorsque Sean accepta sa proposition, Swan eut une réaction qui ne lui arrive pas souvent. En effet, elle se jeta contre lui, et il lui fit un câlin en s'exclamant : « Merci ! T'es le meilleur ! » avant de disparaître tout aussi rapidement dans sa chambre. Presque à l'image d'une petite fille à qui on accorde quelque chose. Ce qui est un peu le cas. Selon le point de vue, Sarah a encore parfois des attitudes enfantines. Rien de bien alarmant, mais quelques réactions, qui sont plus marrantes qu'autre chose. Rapidement, elle se change, et enfile un autre jean, ainsi qu'une paire de converses, et attrape une veste qu'elle enfile. Elle attache ses cheveux à l'aide d'une pince, et elle est prête à partir. Elle n'en fait jamais des tonnes, la simplicité, c'est son domaine. Elle retourne ensuite dans le salon, souriante. « Oui, je suis prête ! » dit-elle en attrapant son sac. Ils quittent ensuite l'appartement que la jeune femme ferme avant de descendre les escaliers jusqu'à être à l'extérieur. Elle s'installe sur le siège passager, met sa ceinture, et c'est parti.

D'ailleurs, cela fait un petit moment qu'elle ne s'est pas rendue à Los Angeles. Il faut dire, elle n'a pas énormément de temps. Entre le travail et les études, il est difficile de trouver un peu de temps pour se rendre à la cité des Anges. Mais, aujourd'hui, elle compte en profiter un maximum. Dans la voiture, comme à son habitude, elle touche à tout. Particulièrement à la radio – une chose qu'elle fait tout le temps, même dans la sienne. Elle l'allume, et passe sur différentes stations, en faisant des petites moues, des soupirs. « Nul... Bof... J'aime pas... Nul... Nan... Bon, y a rien de bien. T'as pas des CD ? Ou alors, tu chantes ? Non ? » demande-t-elle en tournant son visage vers Sean. Incapable d'être inactive, ou être silencieuse bien longtemps – surtout quand elle est en confiance – il fait qu'elle fasse quelque chose. Ne serait-ce qu'écouter de la musique, ce qui serait mieux durant le trajet. Dans le cas contraire, elle peut être un vrai moulin à paroles, ce qui est agaçant, qu'on se le dise. Mais, c'est Swan, et généralement, il est difficile de lui en vouloir.

Après plusieurs minutes de route, ils arrivent enfin à Venice Beach. Bon, pour trouver une place où se garer, c'est jamais facile, mais Sean trouve toujours. Une fois cela fait, Sarah retire la ceinture de sécurité, ouvre la portière et sort de la voiture comme une flèche, en fermant derrière elle. Deux secondes plus tard, elle l'ouvre de nouveau pour prendre son sac en riant légèrement, et cette fois, elle la ferme pour de bon... la portière. Une fois que l'homme eut fait de même, Sarah contourne la voiture, et le rejoint. La patience n'étant pas son fort, elle l'attrape par la manche de sa veste en souriant. « Allez, dépêche-toi ! » glisse la jeune femme en riant doucement, entrainant Sean vers la plage, ne lâchant pas sa manche. Une fois à destination, elle le lâche, et saute sur le sable. Maintenant, elle risque d'être une vraie bombe à retardement, prête à faire tout et n'importe quoi.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


MessageSujet: Re: « Une journée à Venice Beach. » # Sean   Dim 1 Mai - 17:44


Venice Beach. La dernière fois que Sean avait dû y mettre les pieds, ce devait être une nuit pour descendre un ou deux packs de bière devant l’océan avec l’un de ces collègues des stups à l’époque. En dehors de ça, il n’avait à priori pas le temps et surtout pas l’intérêt d’aller faire trempette et se balader en short sur le sable. C’était bon pour les touristes et les paisibles citoyens, mais pour les flics comme lui… Enfin, étant donné qu’il n’avait rien d’autre à faire de plus important et parce que c’était bien Sarah, il consentit à l’idée d’aller y faire un tour avec la jeune femme. Après tout, il préférait la voir là-bas que dans une crack house tout comme il préférait la savoir avec un chien qu’avec un dealer. Encore une drôle d’idée… Quoi qu’il en soit, Sean termina sa bière avant de se décider à se mettre en route pour Los Angeles, attendant qu’elle ne se change et ne se prépare pour être fin prête et quitter l’appartement.

Montés dans la Navigator, il mit le contact et démarra pour se mettre en route vers Venice Beach alors que Sarah commençait déjà à toucher à tout son tableau de bord. Amusé, cela ne le dérangeait pas plus que cela. Il n’y avait de toute façon rien de compromettant ou de louche à l’intérieur de l’habitacle. Ni arme, ni paquet de dope dans la boite à gants comme il avait l’habitude d’en laisser traîner lorsqu’il n’était pas en service. Mais il avait bien quelques CDs à l’intérieur. « Regarde dans la boite à gants... » lui répondit-il en la désignant d’un hochement de tête avec ce même sourire amusé. Du rap principalement, un peu de blues et même de la salsa… Sean ne connaissait pas vraiment les gouts de Sarah mais ne la voyait pas trop en train d’écouter de lu blues. En chemin, il sortit son paquet de cigarette pour s’en glisser une entre les lèvres, l’allumer et la fuma en continuant d’observer la pile électrique respirant la joie et l’énergie de vivre à côté de lui. Au fond, cela lui faisait du bien d’être au contact de Sarah et de personnes comme elle… Ca lui changeait de l’univers sombre qui était le sien au quotidien dans son job.

Enfin arrivés après quelques minutes, il gara la Navigator sans problème sur un endroit interdit en usant – ou plutôt abusant – de son pouvoir de flic. Personne ne verbaliserait le SUV en voyant la mention C.R.A.S.H sur ses plaques d’immatriculation t quand bien même, Sean ferait sauter l’amende le lendemain au bercail. L’homme coupa le moteur et ouvrit sa portière pour sortir avant d’être surpris par Sarah déjà venu jusqu’à lui pour le tirer avec empressement vers la plage. Sean éclata de rire et se laissa entraîne par la manche sans autre forme de résistance. Il n’avait pas vraiment la tenue pour se balader sur du sable avec ses vêtements de luxe mais n’était pas vraiment du genre à s’arrêter sur ce genre de détails. On aurait dit une gamine qui voyait la mer pour la première fois, mais évidemment dans le bon sens du terme, le plus charmant et le plus agréable. Il retira sa veste en cuir pour rester en chemise avec son holster marron portant ses armes en apparences et la garda sur un bras pour suivre Sarah sur le banc de plage.

« Tu viens souvent ici ? En tout cas, tu dois y venir plus que moi... » glissa-t-il en portant un moment son regard sur l’horizon et le grand bleu devant eux avant de finalement le rediriger vers Sarah non loin de lui. « Tu me fais faire des trucs peu commun en tout cas, tu le sais ça ? Et me dis pas que ça n’a rien à voir avec ces moues que tu sais prendre avec moi ! » reprit-il en rigolant doucement.

S’il n’était pas si fermé, il l‘aurait volontiers surnommée sa sorcière bien aimée tant elle était capable d l’embarquer dans des trucs qui ne lui correspondait à priori absolument pas. Mais c’était un bien… Un bien précieux et auquel Sean tenait au fond. Il n’avait pas d’amis ni de compagne qui l’évadait de son univers criminel et vraiment que Sarah pour ça. Il se surprenait souvent à être lui-même sauvé des saloperies de ce monde, son monde de flic, par la jeune femme alors qu’il était pourtant à la base, sensé la protéger et la sauver lui.

_________________
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sarah B. Lake »

SWANNever lose hope.


Messages : 91

Réputation : 19


MessageSujet: Re: « Une journée à Venice Beach. » # Sean   Lun 2 Mai - 15:48

En dehors des crises qu'elle est capable de faire, Sarah est plutôt facile à vivre. Du moins, lorsqu'une soudaine dose d'énergie ne la prend de plein fouet. Là, elle se révèle être une véritable pile électrique qui ne tient pas en place plus de cinq minutes. Petite, elle n'avait pas la chance de faire ce qu'elle voulait. Il fallait qu'elle soit une petite fille calme, silencieuse, et qu'elle ne fasse pas trop de bruit. Dans le cas contraire, sa mère en faisait toute une montagne. Évidemment qu'à neuf ou dix ans, elle avait besoin de dépenser cette énergie en trop, mais ni sa mère, ni Thorn ne voulait comprendre quelque chose. Et, pour la faire taire, le plus sûr moyen qu'il avait trouvé était de lui en mettre plein la figure. A partir de là, il est évident qu'elle ne disait plus rien. Les mots ne franchissaient plus ses lèvres, et elle marchait le plus doucement possible afin que personne ne l'entende.

A présent, elle se rattrape. Elle a toujours eu cet excès d'énergie. Parfois elle est calme, parfois elle devient trop bruyante. Et là, elle est entre les deux. Elle reste calme, bien qu'elle soit incapable d'être inactive durant le trajet. Elle touche à tout, cherche à mettre de la musique, mais comme elle est difficile, rien ne lui convient jamais. Si ce n'est pas une musique qu'elle aime, elle est capable d'en faire une critique pendant des heures. Plutôt que de faire subir ça à Sean, elle lui demande s'il a pas des CD's. A sa réponse, elle sourit et regarde dans la boite à gants comme il lui a indiqué. « Salsa ? Choix très intéressant... Si je n'aurais pas été autant maladroite et... timide, j'aurais pris des cours pour apprendre à danser la salsa. » dit-elle le plus sérieusement du monde. D'autant que c'est une musique vraiment entraînante. Quoiqu'il en soit, elle regarde les autres disques, sans pouvoir se taire. « Du blues... Hm... C'est pour les soirées déprimantes, ça ! Bon, du rap, alors... » finit par dire la jeune femme en faisant une petite moue. Non pas qu'elle déteste cette musique, mais il y a un grand fossé entre le rap, et le rock qu'elle écoute continuellement. Par chance, elle supporte quelques chansons, mais pas toutes. Elle lance la musique, met un peu de son, et reste enfin calme, ce qui ne dure jamais très longtemps.

Rapidement, ils arrivent à destination. Swan, aussi pressée qu'une enfant qui découvre la mer, sort de la voiture rapidement, et se dirige directement vers Sean. Elle l'attrape par la manche de son manteau, et le tire jusqu'au banc de sable. Une fois sur le sable fin, elle lâche la manche de l'homme et sourit en contemplant l'horizon. L'air frais lui faisait le plus grand bien, et la chaleur n'était pas étouffante. Cela aura au moins l'effet de lui redonner quelques couleurs après ce qu'elle vient de vivre. Elle tourne son visage vers Sean lorsqu'il lui pose une question. Il doit certainement dire vrai. Elle ne le voit pas venir sans cesse jusqu'à la plage. « Disons que je viens ici lorsque j'ai besoin de réfléchir. Hé oui, même les blondes sont capables de réfléchir ! » glisse la jeune femme avec humour. Les blagues sur les blondes sont bien connues. « En fait, j'aime cet endroit parce que c'est ici que Louisa a vécue ces derniers instants. Elle ne voulait pas mourir à l'hôpital ou à la maison. Alors, nous sommes venues ici, et elle est partie en étant heureuse. C'est pour ça que je ne suis jamais triste en venant ici. » ajoute Sarah plus sérieusement. En venant ici, elle se souvient surtout des bons moments, ceux qui la rendent toujours heureuse et souriante. Elle est capable de faire abstraction de tout le reste. Et dans son cas, ce n'est jamais facile.

Lorsque Sean reprit la parole, la jeune femme eut un petit rire. Il faut bien admettre que c'est la vérité. Elle use bien souvent de ses petites moues pour le convaincre de faire quelque chose. Néanmoins, chez elle, ce sont des gestes naturels, elle ne le fait jamais exprès. Elle appuie ses propos de cette manière. « D'accord, je plaide coupable. Je suis coupable de manipulation envers toi à l'aide de mes moues enfantines et angéliques » glisse la jeune femme en riant de nouveau. « Mais, ce n'est pas de ma faute si tu n'y résistes pas. » ajoute-t-elle en faisant un petit sourire, accompagné de son regard le plus angélique qui soit. De nouveau, elle saisit la main de l'homme, et fait encore quelques pas sur le sable, avant de s'arrêter un peu plus loin. Elle retire sa veste, la pose sur le sable et s'assoit dessus. « Tu vas faire fuir tout le monde avec tes flingues. » dit-elle à l'intention de Sean, non sans sourire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


MessageSujet: Re: « Une journée à Venice Beach. » # Sean   Mer 4 Mai - 17:33

Avant qu’il ne soit flic, Sean avait beaucoup l’habitude de ce genre d’activités d’une vie « normale ». Aller à la plage, au cinéma, faire les courses même… Bien que sa jeunesse était loin d’avoir été dorée dans le quartier de Watts, ces années universitaires et sa période de vedette, grand espoir de football américain lui avait apporté cette dose de « normalité ». Mais voilà, un grand virage avait fit changé sa vie pour en faire l’homme qu’il était aujourd’hui. Peu de vie, peu de loisirs et peu d’amis pour beaucoup de travail et de dangers, de choses macabres dans son quotidien. Est-ce qu’il regrettait pour autant ? Pas le moins du monde. Il s’en était plutôt bien sortit et avait un statut de lieutenant chef de division avec des revenus, légaux ou non, plus que confortables. Difficile de se plaindre d’une telle trajectoire. Mais il est vrai que parfois, Sean aimerait rentrer chez lui, retrouver quelqu’un ou encore sortir dans des endroits plus gais que des scènes de crimes ou des ghettos de gang comme cette fin d’après-midi à Venice Beach.

Il n’y avait bien que Sarah pour forcer ça et l’amener à atterrir ici et, évidemment, Sean mit cela sur le compte de ses petites moues angéliques et cet espèce de « truc » qu’elle avait à rayonner et tout étinceler autour d’elle. Oui… Sean avait des gilets pare-balles, mais il n’avait encore rien trouvé pour parer à cela et elle avait bien raison en affirmant qu’il n’y résistait pas, ou très peu. La vie de la jeune femme n’avait pas été facile non plus, bien qu’il s’agisse d’épreuves bien différentes de celles que lui avait connu, et d’ailleurs se ressentait lorsqu’elle parlait de son ancienne nourrice mais jamais trop, malgré le regard plus sérieux, les paupières légèrement plissées, que Sean figea sur elle pendant le récit de se souvenir. Elle restait forte. Elle restait courageuse. Et elle allait de l’avant. Et l’homme préférait ça. Sarah l’attira bientôt à nouveau par la main avec elle jusqu’à un endroit où elle retira sa veste pour s’asseoir dessus sur le sable, lui glissant qu’il faisait fuir tout le monde avec les flingues de son holster en apparence.

« Toi tu n’as pas peur… » répondit-il simplement avec un fin sourire avant de tirer quelque peu peu sur le tissu de son pantalon pour s’accroupir près d’elle.

Et c’est bien tout ce qui lui importait. Tant que Sarah était en confiance et se sentait en sécurité avec lui, flingues ou pas flingues, Sean n’avait que peu faire du reste. L’homme détourna à nouveau son regard vers l’horizon d’océan quelques instants d’imiter Sarah et de poser son cuir à côté d’elle pour s’y asseoir. Genoux pliés sur lesquels il posa ses bras pour joindre ses mains devant lui. « Et puis tant mieux si je les fais fuir, on aura la plage à nous seuls, on sera tranquilles. » reprit-il avec un nouveau sourire amusé, se penchant légèrement vers Sarah pour la pousser légèrement avec son épaule de manière complice. Il lui était déjà arrivé de dormir ici il y a quelques temps, trop ivre pour reprendre le volant et rentrer chez lui après avoir bu toute la nuit avec un de ses collègues. Il avait justement fait fuir quelques promeneurs du soir en hurlant à la mort et en brandissant son arme de service au ciel. Un sacré souvenir ça aussi… Dans ses souvenirs, le sable n’était même pas aussi inconfortable que cela au réveil.

« Je vais te raconter un truc, mais tu te moques pas hein, attention… » dit Sean en prenant un air faussement sérieux, arquant les sourcils et levant un doigt avant de soupirer profondément pour finalement reprendre avec des airs amusés qu’il tentait tant bien que mal de dissimuler. « Bon ok alors… Quand j’étais gamin, je pensais qu’il n’y avait de plages et de mer qu’à New York, sur la côte Est… Les gamins n’arrêtaient pas de me parler de plage à Los Angeles, et moi j’étais comme… « Mais nan les mecs ! La plage c’est pas ici, c’est de l’autre côté du pays, on en verra jamais. » » reprit-il en se mettant à rire, secouant négativement la tête baissée vers le sable un moment avant de la relever « En fait j’ai attendu d’avoir seize ans pour voir enfin l’océan. Alors qu’il était qu’à quelques kilomètres du quartier où j’ai grandis à Watts. C’était tellement pourri, tellement moche que de savoir une plage, un paysage aussi « idyllique » aussi près de notre quartier de merde nous semblait complètement délirant et impossible … » » conclu-t-il de manière plus sérieuse.

_________________
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: « Une journée à Venice Beach. » # Sean   

Revenir en haut Aller en bas
 

« Une journée à Venice Beach. » # Sean

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.R.A.S.H RPG :: RP's-