AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Reggie Bell »

The General


Messages : 37

Réputation : 17


MessageSujet: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Mer 20 Avr - 12:55


Reggie Laroy Bell



ID Card

© Shawn
Feat. Idris Elba

    Nom : Bell
    Prénom(s) : Reginald dit "Reggie", Laroy
    Surnom(s) : Bubba
    Âge : 32 ans
    Date et lieu de naissance : 15 avril 1979 à Inglewood, CA
    Etat Civil : Célibataire, plus ou moins. Pas d'enfants.
    Orientation sexuelle : Hétérosexuel
    Profession / Activité : Numéro 2 des Niners, dealer et assassin à ses heures
    Groupe : One Niners





It's just me against the World


Queen Street.
Là où tout a commencé… Et là où tout finira sûrement.
Près de 30 ans passés dans ces rues… C’est plus que la plupart des types qui vivent ici… Et y meurent également. L’espérance de vie ici pour Niner ne doit pas excéder 27, peut-être 28 ans et Reggie est déjà au dessus. Ce n’est pas faute de péripéties plus folles et dangereuses les unes que les autres vécues aux quatre coins d’Inglewood bien au-delà des territoires de son gang, sa famille. Entre transactions de crack, règlements de comptes & fusillades, les balles n’ont pas choisis de croiser sa route. Pas encore du moins… Une route faite de crimes et de méfaits plus sordides les uns que les autres. La vie dans le ghetto est ainsi faite. On vit par les armes… Et on meurt par les armes. Pas beaucoup de place pour l’amour ici et pourtant celui-ci a également frappé à la poitrine l’homme sans qu’il ne s’y attende. Un peu comme une balle aurait pu le frapper sur le trottoir, tiré par l’un des nombreux ennemis que le temps et ce train de vie lui ont donné. Mais après tout… On mesure la valeur d’un homme au nombre de ses ennemis, pas vrai ? C’est en tout cas ce que Reggie a toujours cru. Son vécu l’a forgé en homme dur et conscient à la fois.


Ce vécu débute ici-même, sur le bitume de ces rues où il gambadait haut comme trois pommes avec les autres gamins du quartier. Parmi eux, Trevor. Un voisin qu’il connait depuis les premiers gnons donnés dans les parcs de la maternelle et qu’il ne quittera jamais vraiment. Issu d’une famille pauvre et défavorisée comme tout le monde ici, il grandit élevé par un père seul qui l’éduquera très vite par les coups de ceinture et les mandales sorties à la moindre occasion. Le paysage de Queen Street était à l’époque déjà composé de junkies achetant leurs capsules aux « grands » du quartier, de putes taillant des pipes à genoux sur le trottoir des impasses et parfois même de quelques corps gisant au milieu d’une flaque de sang. Le premier cadavre que le jeune gosse qu’il était a vu, ce devait être autour de ses 8 ou 9 ans. Les premières fusillades et balles tirées dehors qui l’ont réveillé sur le vieux matelas à même le sol sa chambre, bien avant… Dans cet univers et cette atmosphère où l’on respire la crapulerie à chaque coin de rue, le jeune Reggie qui héritera bientôt du surnom de « Bubba » s’efforcera pourtant de continuer à suivre le chemin de l’école par laquelle il a toujours été intéressé. Mais il n’échappera pourtant pas au destin de la plupart des jeunes ici… A peine entré au lycée, à douze ans, il suit Trevor et le reste de ces amis d’enfance et rejoint le gang des One Niners. De guetteur à voleur aux petits larcins sauvages, il devient bientôt dealer et se met à vendre du crack dans la rue dès ses quinze ans alors que beaucoup de ses frères du gang ont déjà quittés les études, lui doit apprendre à jongler avec les deux. Durant l’adolescence, il devra en faire plus que les autres pour se faire accepter et respecter au sein du gang du fait de son parcours scolaire toujours suivi contrairement aux autres. Heureusement, cette période lui donnera très vite un corps de grand gaillard robuste qui l’aidera à se faire sa place à la force des poings et des bastons sur le bitume. A 16 ans, ce n’est pourtant pas son grand mètre 80 de l’époque qui lui donnera définitivement le respect du sang versé puisqu’il abat son premier homme ou du moins gamin de son âge sur le point de collaborer et balancer des membres niners aux flics.

Brillant la journée en cours et efficace le soir et la nuit dans la rue à vendre du crack et se battre avec les mexicains, ennemis éternels d’Hillcrest Boulevard, l’été de ses 18 ans lui offrira une double ascension aux niveaux supérieurs puisqu’il obtient une bourse pour l’université et grimpe les échelons dans la hiérarchie du gang avec la direction de dealers sous sa direction dans un secteur possédé par les Niners. Ces deux « promotions » tombent mal en même temps mais ne le forceront pour autant pas plus qu’avant à faire un choix. Reggie entre à USC et prend en parallèle les commandes d’une équipe de deal sur ce secteur de territoire qu’il fera bosser avec acharnement pour obtenir parmi les meilleures rentes des zones où le gang était implanté. Exigeant avec lui-même dans ses études en économie et commerce international qui l’ont quelque part aider à gérer ses affaires de drogue, il l’est tout autant avec les dealers qu’il dirige en rentrant le soir et les pousse à ramasser toujours plus d’argent sale. Pourtant, après trois ans d’études toutes aussi brillantes qui le menaient tout droit vers un diplôme universitaire, sa réussite l’abandonne et le mauvais sort tombe sur lui. Sa double vie de gangster le rattrape lors d’une descente des stups à USC où il vendait également un peu de crack entre deux cours aux riches petits étudiants friqués. Insoupçonné grâce à ses bons résultats et son parcours sans histoire dans l’établissement, la police parvient à rassembler suffisamment de preuves et de témoignages pour l’inculper de trafic de drogue et le condamner à quatre ans de prison fermes dont il ne purgera que trois. Direction le pénitencier de Pelican Bay où il fera son temps et sera bientôt rejoint par Trevor qui écopera à quelques semaines près du même temps lui restant pour la même condamnation de trafic de drogue. Là-bas, les deux hommes vont se serrer les coudes et survivre ensemble en compagnie d’une petite communauté d’autres One Niners incarcérés. Derrière les barreaux, il s’endurcit physiquement et prend quelques kilos de muscle et en ressort plus robuste mais surtout avec la seule voie criminelle comme horizon après l’arrêt de ses études.

Libéré à 24 ans, Reggie revient à Queen Street pour reprendre une place de dealer « en chef » sur un territoire et Trevor ne tarde pas à la rejoindre dans la rue. Toutefois, en prison, les deux hommes ont établis des plans et des projets pour ce jour où ils seraient enfin libres. Le chef de l’époque ne correspond en effet pas exactement à la vision qu’ils se font du gang et commence à accumuler les fautes de stratégie. Avec une poignée d’autres hommes partageant les mêmes idées de « révolution », ils lui tendent un guet-apens et l’abattent une nuit d’hiver pour faire ce coup d’Etat. Trevor prend la tête du gang et en devient le chef, faisant de Reggie, son vieil ami d’enfance le numéro 2. Une relation de confiance entre deux frères au sommet du pouvoir sur Queen Street et qui dirigent les One Niners d’une main de fer depuis près de huit ans maintenant. Bras droit solide, Reggie se contente surtout depuis ce temps de gérer l’approvisionnement en drogue des secteurs appartenant au gang et de ramasser l’argent des dealers subordonnés. On ne voit que très peu sa Cadillac Escalade se promener et en général, ce grand SUV n’annonce rien de bon lorsqu’elle arrive car l’homme s’occupe également des règlements de compte et de faire le ménage parmi les hommes les plus dangereux pour le business. Parallèlement, si sa loyauté envers les Niners et sa dévotion à leur puissance dans la rue n’a jamais faiblit, l’arrivée d’une femme dans sa vie a quelque peu bousculée les choses. Cette jeune latina sur laquelle il s’est pris d’attache réside en effet du côté d’Hillcrest Boulevard et est une proche des ennemis jurés de Los Ojos, notamment par ses frères membre du gang rival du sien. Depuis, un immense conflit intérieur ne cesse de le tirailler entre « sa famille » et cette femme. Qu’est-ce que ses hommes penseraient s’ils savaient que le numéro 2 du gang couchait avec l’ennemi ? Cette liaison qu’il entretient et à laquelle il tient pourrait bien un jour où l’autre le rattraper et mettre sa position de leader des hautes sphères niners en péril…

A première vue pourtant, il n’a rien d’un gangster impitoyable en dehors de sa grande baraque d’un mètre 95 pour 93 kilos et des quelques tatouages qui ornent ces bras. Parfois en costume cravate, le plus souvent en pantalon et t-shirt XXL, il lui arrive de porter des lunettes pour travailler ou se concentrer et a toujours des apparences très dignes et supérieures. Ses surnoms de « tête » ou de « sage » dans la rue le définissent à merveille. Reggie est quelqu’un d’un calme à toute épreuve, toujours réfléchi et ne s’emporte que très rarement. Sa prestance et la façon qu’il a d’en imposer tant physiquement que dans sa gestuelle savent faire respecter la hiérarchie et faire comprendre à tous les membres qu’ils dirigent qui est le chef. Sa classe alimente elle un peu plus la petite légende qu’il a su se créer en un peu plus de quinze ans d’expérience de crime qui ne sont pas près de s’arrêter jusqu’à ce que les balles ne croisent son chemin… Aujourd’hui sa position fait qu’il peut éviter un maximum de se salir les mains. Il ne se contente que de commanditer aux membres du gang les meurtres et les règlements de compte à faire et n’est que très peu en contact avec la rue qu’il a déjà trop bien connu. En premier intermédiaire de la tête des Niners, Reggie reçoit les dealers dans sa planque où il compte le fric qu’ils lui ramènent et ne sort vraiment que pour ses affaires personnelles ou lorsqu’un cas de force majeure majeur l’exige. Récemment, il s’est même lancé avec Trevor dans l’immobilier et la construction de logements sociaux sur Queen Street pour les habitants les plus défavorisés, ce qui lui a donné une toute autre image de bon samaritain au sein de la population. Mais dans le fond, personne ne s’y trompe vraiment. Derrière ces œuvres « caritatives » se cache toujours un impitoyable requin des rues. Les autorités notamment qu’il déteste viscéralement sous toutes leurs formes, C.R.A.S.H, patrouilles ou autres mais que Reggie est bien contraint de régulièrement arroser de pots-de-vin pour la paix du business.





Behind the screen





Pseudo : Shawn
Âge : 21 ans
Comment as-tu connu le forum? : J'en suis le fondateur mister red
Une remarque? : Marre de me répéter ><
Présence : 7/7
Double Compte : Le grand méchant vilain et le boeuf barbare à la machette
Code du règlement :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Mer 20 Avr - 12:59

Euh ... bienvenue grand méchant vilain mister red

T'as besoin d'être validé ? Razz
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Mer 20 Avr - 13:01

Salut à toi, mon frère ! yeah
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Reggie Bell »

The General


Messages : 37

Réputation : 17


MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Mer 20 Avr - 13:08

Merci bounce Je veux bien Doc' cheers

PS: C'est bien un PV, le second qui remplace le Curtis Johnson d'origine
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sarah B. Lake »

SWANNever lose hope.


Messages : 91

Réputation : 19


MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Mer 20 Avr - 13:15

Re-bienvenue chez toi ! \o/
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Ornella Di Marzio »


Messages : 287

Réputation : 41


MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Mer 20 Avr - 17:01

Ouh le gentil schyzo ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Tia Okland »


Messages : 102

Réputation : 14


MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Mer 20 Avr - 17:20

Bienvenue. Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Dalia Lucientes »

Glamorous Beast


Messages : 262

Réputation : 101


MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Mer 20 Avr - 18:21

Re-Bienvenue !!! cheers

_________________

I'm gonna fight 'em off
A seven nation army couldn't hold me back


Copyright gif : Livia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« DLeylah M. Vasquez »

Al Capone Old Lady


Messages : 311

Réputation : 42


MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Mer 20 Avr - 18:47

cheers Je les aime bien gros, bien noirs et bien nerveux ! *gros soupir de groupie*

Tu es validé Wink Tu peux désormais aller créer tes fiches de liens et de sujets ICI, faire tes demandes ICI et bien sûr passer faire un tour dans le flood ICI pour mieux faire connaissance si l'envie t'en dit.

Lots of Kisses,
xoxo

DL
p/o Sean
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bittersweet-art.net
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Mer 20 Avr - 20:18

Oooooh voilà mon amoureux. Smile
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Ven 22 Avr - 8:22

Oh cool, le second des Niners Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« DLeylah M. Vasquez »

Al Capone Old Lady


Messages : 311

Réputation : 42


MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   Ven 22 Avr - 9:20

Et grand manitou, avec ça, tu vas voir mister red
Revenir en haut Aller en bas
http://www.bittersweet-art.net
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Reggie "Bubba" Bell : Numéro #2 des Niners, Numéro #1 dans la rue.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.R.A.S.H RPG :: The very beginning :: CRIMINAL RECORDS :: COLD CASES-