AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tonight's the night (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Tonight's the night (pv)   Dim 10 Avr - 1:55

    C'était une grande soirée au Staples Center, en effet, ce soir deux des plus grands protagonistes dans le monde du pugilat c'était donné rendez-vous afin de s'offrir une dernière séance de tango pour , par la suite, tirer leur révérence d'une monde sans pitié que peut représenter la scène pugilistique. Je ne pouvais que difficilement dissimuler mon enthousiasme dans ce choc de titans qui allait opposer Martin ''le danseur massacreur'' Creed à Sebastien '' la tantouze Irlandaise '' D'Arby et c'est pourquoi j'aurais certes pactiser avec Lucifer afin d'obtenir des billets mais bon au lieu de Lucifer c'est un ami qui me proposa ses places en échange d'un petit service, service que je ne pu lui refuser étant donné que je désirais ces billets plus que tout.

    Arrivé sur place je me gara mais rapidement je fus rejoins par un type au tempérament des plus violent qui voulait se la jouer balèze en tentant de m'intimider mais comme je n'étais pas ce que l'on peut appeler une cible facile je décidai de ne pas m'en laisser imposer et je soutins son regard avant de lui adresser quelques mots.

    Écoute mec...tu peux soit rester calmos et entrer dans l'aréna avec ta poufiasse sans trop faire de scandale soit on règle ca ici séance tenante et je te refais le portrait, tu vois j'en ai absolument rien à cirer vieux.

    Lui dis-je sur un ton qui ne pouvait que très difficilement dissimuler mon envie de lui refaire la tronche, je dois avouer que je n'aimais pas sa tête de bazané et comme son accent Colombien me rappelait quelques mauvais souvenirs avec un de ses compatriote, il serait malhonnête de ma part de vous dire que je n'étais pas aux prises avec une forte envie de lui casser la gueule.

    C'est ca ma petite pute de Colombienne, casse toi avec ta salope de service avant que je te chope par les burnes...remarque c'est peut-être ta gonzesse qui porte les corones qui sait ?

    Bien sur ma grande gueule était mon plus grand défaut mais bon j'aimais bien la bastonte alors il m'était plutôt difficile de ne pas la provoquer et c'est exactement le fait de voir le type fuir qui m'énervait d'avantage, le regardant garer sa caisse de paumé et se diriger avec sa cohorte dans le bâtiment je me jurais solennellement de bien me venger de ce mec un de ces quatre. Haussant les épaules je décidai de faire de même et d'entrer dans le Staples Center afin de pouvoir assister aux premiers échanges.

    Un hot dog minus et s'il te plait n'y mets pas ton appareil dentaire.

    C'était plus fort que moi, je ne pouvais pas m'empêcher de jouer d'intimidation avec ce jeune employé timoré , après tout c'était une cible facile mais bon je savais pertinemment que ce que je faisais n'étais pas sympa et c'est justement pour soulager ma conscience que je lui fila un bon pourboire, comme si l'argent pouvait excuser mes écarts de conduite.

    Je savourai les échanges de ces combats préliminaires, dont l'objectif était de nous tenir en haleine le temps que les pugilistes devant faire les frais de l'événement principal vienne nous éblouir mais le trop plein d'alcool venant combler ma vessie me lança un message des plus clair : il était temps de bouger mon cul afin d'aller aux toilettes.

    Je me leva donc de mon siège et me dirigea vers le couloir, au sommet de la section des gradins dans laquelle je me trouvais et puis en tournant sur ma droite je me rendis aux toilettes. Purgeant le grand boyau de ce liquide que je me peinais à contenir je me laissai aller afin de me soulager, lorsque soudain j'arquai le sourcil en entendant une voix à la fois désagréable et peu commune que je ne parvenais pas à oublier...c'était celle de cette enflure de Colombien que j'avais été à un cheveux de dégommer dans le stationnement.


    Alors ta salope ne te surveilles plus ?

    Lui dis-je afin qu'il me frappe en premier, en bon provocateur jamais je ne lançais le premier coup, je savais que bientôt les choses allaient dégénérer...je pouvais le sentir et puis me dressant devant lui je le bousculai subtilement en le poussant avec mon torse et ce crétin fit une grave erreur en me balançant une droite sur le nez, je l'avais bien cherché, mais bon j'allais pas le laisser s'en tirer aussi facilement. Je l'empoigna par le collet et lui balança une droite sur le nez avant de le ruer de coups de pieds et de le pousser dans le cabinet de toilette dans lequel j'avais fait mes besoins, continuant de le frapper je le poussai la tête dans la cuvette afin de lui faire respirer cette douce fragrance à base d'urine pour ensuite tirer la chasse. Bien sur je n'étais pas un ange et afin de ne pas me faire taper sur les doigts et pour ne pas éclabousser mes collègues avec un autre cas de bavure policière je décidai de prendre ce petit sachet de coke que j'avais sur moi afin d'égayer ma soirée et je le glissai dans sa poche.

    Oh vilain!!!!!! Ce que tu trimbales sur toi ? Tu sais que ca coute cher le trafic de came ? Quoi ? Tu me l'offres ? Corruption de représentant de l'ordre...tu t'aides pas amigo !!! Allez au nom de la loi je t'arrête !!! T'as le droit de fermer ta gueule....si jamais tu décides de renoncer à ce droit tout ce que tu diras pourras et seras retenu contre toi. Tu as le droit à la présence d'un avocat...si jamais t'es trop paumé pour t'en payer un l'État auras le gentillesse de te confier aux soins d'un avocat sous-qualifié et sous-rémunéré.

    Lui dis-je tout en l'empoignant par la chemise et le trainait avec moi et sortant des toilettes tout en faisant signe à un flic en tenue de travail de venir le cueillir. J'allais bien devoir me surpasser demain avec mon rapport mais bon je m'en foutais, je m'étais bien vengé et maintenant j'allais reprendre ma place afin d'assister à ce match titanesque qui fera l'histoire. Je revins rapidement sur place et m'installa tout en faisant signe à l'employé qui arpentait la section que le temps était venu de m'apporter une autre bière, après tout commettre le crime parfait ca ouvre la soif..
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Tonight's the night (pv)   Lun 11 Avr - 22:57

Les lèvres sensuelles se refermèrent délicatement sur le tube immaculé de la cigarette. Valky inspira, laissa le nuage grisâtre inonder ses poumons et expira une longue bouffée en observant la nuque de Matthew. La foule avait beau se presser, les gens se bousculer, monter et descendre les divers escaliers des gradins, la jeune femme n'avait d'yeux que pour sa victime. Bientôt elle l'accosterait, bientôt elle pourrirait sa soirée, bientôt elle refermerait le premier cran de son piège psychologique. Mais en attendant elle savourait le plaisir de la traque, l'ivresse de l'embuscade.

Des nus-pieds vernis, aux talons aiguilles hauts et effilés, une robe noire s'arrêtant au dessus du genoux. La tueuse était terriblement provocante, sauvagement attirante. Un jeune homme un peu trop entreprenant, laissa trainer discrètement sa main en descendant dans l'espoir de caresser une douce chute de rein moulée par l'étoffe de la robe. Valky fut plus rapide. Sa propre main se referma sur le poignet du garçon qu'elle comprima avec autorité en le foudroyant du regard. Effilés, taillés en pointe, les ongles manucurés pénétrèrent dans les chairs. Honteux de s'être fait surprendre en flagrant délit de grossièreté le spectateur n'osa faire de geste trop brusque pour se dégager de l'étreinte tranchante. Impassible, et faisant semblant de contempler le match de boxe, la brune continua à couper et trancher.

-Vous me faites mal.

Articula faiblement le pauvre camarade de jeu de la Panthère.

-Encore un mot de toi, et je pousse de grands cris en t'accusant de m'avoir tripoté.

Le jeune homme regarda autour lui. Observa les milliers de spectateurs, pour la plupart masculins, et déglutit douloureusement en remarquant amèrement, que sa parole ne pèserait vraiment pas lourd contre une robe noire et une paire de seins à même de faire avaler une couleuvre à un boa. N'ayant pas d'autres solutions que d'obéir il se mordit la lèvre et subit les larmes aux yeux la douleur des ongles lui fouillant les chairs du poignet. Enfin le sang se mit à couler. Satisfaite la jeune femme porta les doigts écarlates à sa bouche et les suçota pensivement en faisant signe au grossier personnage de dégager en vitesse.

Autour du couple défait, la foule agitée des spectateurs montant et descendant les marches, continuait son ballet, aveugle à la courte passe d'arme qui s'était jouée à quelques mètre d'eux. Un beuglement monta dans la salle pour saluer un coup de poing particulièrement violent. Valky tira un peu plus fort sur sa cigarette en ressentant une bouffée de chaleur envahir son bas ventre. Elle aimait la violence au delà de toute raison. Avec un plaisir morbide elle laissa s'imprimer sur rétine le masque de souffrance du boxeur repoussé dans les cordes sous un déluge de frappes ajustées. Donner, recevoir. Souffrir et faire souffrir c'était son monde. Un monde de roses aux pétales d'épée et aux épines empoisonnées de suaves substances.

Matthew se retourna, discuta avec un employé. Servile le garçon prit la commande et remonta les marches à grandes enjambées. La tueuse l'arrêta d'un sourire.

-Dix dollars de pourboire et vous donnez cette enveloppe à votre client en lui remettant sa boisson.

Chanceux le serveur acquiesça empocha l'enveloppe, revint avec la bière. Située à une dizaine de marches en hauteur, Valky l'observa s'approcher de Matthew, lui remettre la canette et l'enveloppe, tout en lui indiquant la jeune femme en robe noire en train de les contempler avec un sourire narquois.

Se trouvaient dans l'enveloppe une balle de pistolet et deux photos de Juliet en train descendre de sa voiture devant l'hôpital. L'allusion était claire. La menace évidente. Rien de mieux pour attiser la curiosité du policier. Voyant que le membre du C.R.A.S.H la regardait, Valky le salua d'un petit signe de tête et d'un clin d'oeil ; avant de tourner les talons et de gravier l'escalier en direction d'une porte de sortie.

Libre à lui de mordre à l'hameçon ou de refuser la proposition.


Dernière édition par Valky Blackthorn le Mar 12 Avr - 7:10, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Tonight's the night (pv)   Mar 12 Avr - 1:09

    J'étais souvent perçu comme un type au tempérament des plus bouillant, voire même instable, bien entendu je n'étais pas en accord avec ce consensus qui semblait se dégager de ma petite personne, tout au plus je me percevais comme un type dont les émotions à fleur de peau pouvait l'emmener à connaitre quelques débordements mais sans plus. L'épisode des toilettes étant maintenant loin derrière moi je pouvais penser à autre chose, bien entendu je m'occuperais de cette salope Colombienne demain mais pour l'instant je préférais savourer ce spectacle qui était maintenant le mien,

    L'action ne manquait pas dans l'arène, alors que les deux belligérants se lançaient des coups , à qui mieux mieux, des frappes d'une rare violence qui aurait facilement envoyer le commun des mortels dans les bras de Morphée mais pour des brutes épaisses surentrainées comme eux c'était une tout autre histoire.

    Je ne savais qu'une présence des plus malveillante rodait, mais le tout n'allait pas tarder à se dévoiler. Alors que je parlais avec le serveur , afin de placer ma commande, je remarqua la présence d'une fort séduisante jeune femme dont le regard et le sourire ne m'était pas inconnu mais plus je m'efforçais de mettre un nom sur ce visage plus ma mémoire semblait vouloir se montrer défaillante.

    Je n'arrivais plus à détacher mon regard du sien, faut dire que la belle brune avait ce petit quelque chose qui faisait en sorte qu'il m'était impossible de détacher mon regard des irrésistibles courbes que pouvait offrir cette beauté ténébreuse dès le premier regard.

    Je finis par reprendre ma place et mes esprits et porta à nouveau mon regard sur ce qui pouvait se passer sur le ring entre les deux mastodontes qui s'échangeaient les droites comme nous le ferions pour des vœux du nouvel an. Alors que je reprenais mes esprits et que je répondis rapidement à un message texte que je venais de recevoir. Après avoir remis mon téléphone en place, je fus rejoins par le serveur qui m'apporta ma bière ainsi qu'une enveloppe des plus mystérieuse, me précisant que le tout venait de cette brune avec qui j'avais croisé le regard précédemment.

    Ma curiosité étant piqué au vif par le regard que la jeune femme me lança avant de faire demi-tour, je ne pus m'empêcher d'ouvrir cette fameuse enveloppe et je fus estomaqué en découvrant ce qu'elle contenait, la balle de petit calibre et les photos de Juliet ne laissais aucune place à interprétation...je comprenais parfaitement le message qu'elle voulait me lancer, elle tentait de m'atteindre à travers Juilet et son approche , si peu subtile soit-elle, avait le résultat escompté puisque j'étais terrorisé à l'idée que ma princesse soit la victime de qui que ce soit alors le match que j'étais venu voir ne revêtait plus le même intérêt à mes yeux et me levant de mon siège je gravis les marches afin de me lancer à la poursuite de la jeune femme. Bien sur un gros lourdeau se trouvait devant moi et semblait ne pas vouloir bouger son cul mais appréhendant qu'elle me file entre les doigts, j'entrepris de bousculer l'obèse qui me bloquait le chemin afin d'emprunter les couloirs du Staples Center mais j'avais beau chercher la jeune femme du regard, je ne la voyais pas.


    Putain
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Tonight's the night (pv)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Tonight's the night (pv)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.R.A.S.H RPG :: RP's-