AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Sergueï Ivanov »

Honorable Citoyen


Messages : 51

Réputation : 31


MessageSujet: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Dim 3 Avr - 16:57


Sergueï Alexandreïevitch Mikhaïl Ivanov



ID Card

© Crédit
Feat. Jeff Bridges

    Nom : Ivanov
    Prénom(s) : Sergueï Alexandreïevitch Mikhaïl
    Surnom(s) : Otets (Papa en Russe) pour ceux qui ont besoin de lui / Monsieur pour ces relations d'affaires
    Âge : 56 ans
    Date et lieu de naissance : 15 novembre 1956
    Etat Civil : Veuf de sa seconde femme, divorcé de la première.
    Orientation sexuelle : Hétérosexuel avec des penchants pour les traditions exotiques et certaines pratiques à base de cordes. Cultivé, très ouvert sur le sujet, c'est un dominateur dans l'âme mais qui sait apprécier de parfois recevoir des ordres.
    Profession / Activité : Honorable responsable d'un club de divertissement et de loisirs renommé de Los Angeles, associé dans une société d'escort girl de luxe et prestataire de service traiteur fin et d'importation de produits exotiques d'origine russe et d'Europe Centrale.
    Groupe : Most Wanted mais dans l'absolu, je suis un groupe à moi tout seul.







Nobody Knows my soul


Sergueï est un Russe, un vrai Russe. Attention, par-là je ne veux pas parler d'une caricature soviétique ou encore d'un alcoolique patenté mais d'un homme venu d'une terre froide en hiver, de ces hivers qui ont vaincus Napoléon et Hitler sans même broncher, je vous parle d'un homme venu de la patrie d'Alexandre Nevski, un homme dur comme les rochers de Sibérie, froid comme la nuit à Moscou et à la colère aussi terrible que le feu du Samovar. Sergueï est un homme fait par l'Histoire qui à prit le partie de se forger la sienne dans le Rêve Américain.

Féroce, Sergueï s'est construit dans la rue, cela lui a appris à ne pas lâcher le morceau tant que quelque chose pouvait encore être tenté tout autant qu'il valorise la tempérance et la réflexion, l'âge lui ayant apporté un peu plus de plomb dans la cervelle à défaut de ces ennemis. Sergueï est un homme réfléchi qui à appris la patience, à attendre que son plan se mette en place, à attendre les faveurs de la chance. Sergueï se définit lui-même comme un prédateur, comme étant au-dessus de la chaîne alimentaire et il le prouve, parfois en étant toujours un peu hautain, mais avec classe, avec sublimation, homme de détails, homme de goût encore que parfois mauvais (cela reste un arriviste plein aux as), c'est un adversaire honorable qui joue la vie comme l'on joue aux échecs. Avec un timer et plusieurs coups d'avance. A cheval sur les horaires, précis comme un métronome, il déteste qu'on lui pose un lapin et c'est la meilleure manière de finir en civet. Car la patience ne résout pas ces problèmes de colère. Celles-ci sont très mauvaises, destructrice, des élans de rage très violente. Suffit juste de pas être dans les parages.

Homme de goût comme nous vous le disions plus haut, Sergueï apprécie les jolies choses un peu clinquantes, un peu stylisée pour rappeler à tous qu'il est riche et que cet argent, il l'a gagné lui-même et non par un quelconque héritage. C'est pourquoi il dépense sans compter pour faire des cadeaux ou juste pour s'entourer du luxe qu'il pense mériter, que ce soit pour ces appartements privés comme les femmes qui l'entourent, car tout ce qui est de l'ordre de ces affaires criminelles comme civiles sont SA propriété et toucher à sa propriété sans son accord, c'est pêché comme on dit.

Enfin, dans la plus stricte intimité, Sergueï est un homme doux et attaché, amoureux aux bras chargés de cadeaux, amant passionné à l'imagination fertile, il protège ceux qui lui sont le plus proche comme son plus grand trésors et ces alliés savent pouvoir profiter de ces largesses et de son attention tant qu'ils ne cherchent pas à le prendre par derrière. Parceque dans ce cas, il n'y a plus d'amitié qui tienne, il n'y a plus que le bon côté du couteau de boucher.





How good I'm lookin'


Le sujet est un homme de race blanche, de type caucasien, mesurant approximativement 1 m 75 pour à peu prés 80kg, il semble plutôt carré, massif au niveau des épaules à la manière d'un travailleur de force. Vu de loin, cette silhouette pourrait être celle de n'importe quel docker de Saint Petersbourg mais si l'on nous permet d'approcher plus prés, il sera possible d'apercevoir ce visage, deux superbes yeux bleus perçant et inquisiteur, dénotant une forme d'intelligence, une ruse en tapinois, qui peuvent soudain étinceler d'un feu intérieur signe que la colère n'est plus très loin. Deux sourcils broussailleux d'un gris tirant sur le blanc à mesure du temps qui passe, des cheveux mi-longs de la même couleur lui donnant un certain charme, celui de l'expérience en adéquation avec les quelques rides qui marquent son visage, des rides d'expression principalement dû aux soucis que peuvent amener le fait d'être un parrain de la mafia russe Vor v Zakone. Tout cela se souligne à l'occasion d'une belle barbe entretenue lorsqu'il se sent l'envie d'être le bon père Russe, Lorsqu'il veut donner l'image du chef de famille. Autrement, il se rase avec grand soin afin de présenter un visage honnête et respectable, un petit sourire aux lèvres de celui qui profite de la vie à son maximum.

Son visage est marqué par le temps, ce qui n'est pas pour autant le cas du reste de son corps car Sergueï est un homme qui s'entretient en partant du principe qu'il lui faut régner par la force. Un chef doit être capable de montrer l'exemple à l'ensemble du groupe aussi pratique-t-il régulièrement son footing dans un club ainsi que toute une batterie d'exercices physique et des entraînements de boxe pour rester à niveau. Il ne tiens pas à devenir un chef poussif et adipeux qui ne sera pas même capable de se mouvoir le jour où un jeune loup aux dents longues se présentera. Une constitution de boxeur et une absence d'arthrite lui permettent de profiter dés lors pleinement de la vie.

Du point de vue vestimentaire, Sergueï porte généralement des costumes fait sur mesure, toujours de bon goûts avec des chemises dans des coloris très sobre, très neutre, ce sont là des costumes d'affaires et il faut dans sa tenue contraster avec l'exubérance de certaines de ces manières, cela fait bien plus professionnel. Des costumes cravates, une paire de mocassin et des boutons de manchette, la panoplie de l'homme d'affaire, y compris le porte cigare/cigarettes dans la poche intérieur gauche, un joli étui en acier chromé gravé de ces initiales. Cadeau de sa seconde femme pour leur dix ans de mariage.
Lorsqu'il est dans l'intimité de son clan mafieux, il porte des costumes de prêt à porter ou encore un simple jean et un pull de docker, des habits simples, humbles, qui le rapproche de ces hommes qui ont le confort d'être pratiques et passe-partout et de pouvoir sans mal y dissimuler une arme blanche ou bien encore une arme de poing ainsi qu'un gilet pare-balles, sans compter les innombrables avantages d'une bonne paire de chaussures de sécurité plombée.
Dans sa plus stricte intimité, c'est à dire celle uniquement partagée par ces ex-femmes, ces enfants et ces plus fidèles lieutenants, il s'habille comme un homme ordinaire avec une petite préférence pour les larges chemises hawaïennes à fleurs lorsqu'il passe la tondeuse ou s'occupe de son jardin sur la terrasse de son appartement. Des shorts mi-longs et une paire de tongs lorsqu'il se balade du côté de Venice Beach pour les vacances.

Du point de vue de son armement, Sergueï est un homme pratique qui affectionne les calibres .45 typiquement américain ou encore un bon vieux .38, quelque chose de rustique et de difficilement remarquable. Parfois, lorsque l'envie lui prend, il se rend dans un club de tir du centre-ville, à quelques pâtés de maison du bâtiment central de la police pour s'amuser à tirer au fusil d'assaut en tout genre mais il ne se baladera jamais avec dans la rue (même si la loi l'y autorise).
Sinon, ce sont des armes blanches, sanglantes, brutales et efficaces, notamment pour rappeler à tous qui est le chef, qui commande et de quelle manière...

Signe(s) particulier(s): Sergueï possède un certain nombre de cicatrices sur le corps, signe de conflits passé. Les plus notables sont un impact de balle dans le gras de la cuisse, souvenir de ces premiers amours contre la police soviétique et une estafilade au sourcil gauche, souvenir d'une mauvaise rencontre avec des Yakuzas dans ces débuts à Los Angeles. Il possède enfin un tatouage sur l'omoplate gauche qui représente un aigle Napoléonien aux ailes déployés ce qui est un symbole Vor V Zakone de sa place d'Authoritety, de chef du groupe mafieux..





Where I'm From


15 novembre 1956, quelque part dans l'arrière-pays Russe, dans le village de pêcheur de Novodvinsk naît Sergueï fils d'Alexandreï, un pêcheur et de Loubia une femme solide et charpentée comme il se doit, fileuse puis agricultrice dans un kolkhoze de la région. Une naissance anodine dans un endroit qui ne l'est pas moins, un bête village avec deux barques et un vieux bouc, perdu quelque part au bord du cercle Arctique, un endroit vide ravitaillé par les corbeaux. Avouons que l'avenir ne semble pas favoriser notre bon Sergueï car comment un fils de pêcheur pourrait un jour devenir un parrain de la mafia russe ? Nous allons vous l'expliquer, c'est assez simple finalement.

Pour commencer, Sergueï est allé à l'école, bien évidemment, comme tout les enfants de Russie Soviétique à la différence prés qu'après les cours ou très tôt le matin, il aidait papa à préparer les filets du bateau avec les autres membres d'équipage et lorsqu'il avait des vacances scolaires et qu'il eût atteint l'âge de douze ans, il partait en mer avec eux. De bons moments, à rire et découvrir la vie, la liberté et les embruns, c'est à cette époque qu'il lui vient l'envie de faire comme son père plus tard, il se voit marin-pêcheur à bord d'un chalutier et lorsqu'il obtient sa majorité à dix-huit ans, il part pour Arkangelsk plus au nord sur la côté, au niveau de l'estuaire pour se faire marin sur un bateau mais il ne trouve pas à s'engager et commence donc à travailler en périphérie du port, comme docker à débarder les cargos qui passent dans le coin dont des chalutiers de pêche. Une vie dure, dans le froid et le vent marin, entouré de types pas forcément très patibulaire et pas forcément très à cheval sur les enseignements du Soviétisme, mais bon, pas non plus de quoi en faire un grand ponte. Disons simplement qu'il va ici apprendre des bases qui lui seront bien utiles une fois aux U.S.A.

En 1976, il est incorporé de force dans la marine russe et envoyé en mer d'Okotsk à bord d'un cuirassé pour faire son service et va servir pendant deux ans sans voir le moindre combat et cependant découvrir qu'il existe un autre monde que l'Union Soviétique. Avec quelques amis il commence à envisager de fuir, loin de ce pays pourri et de son village sans rien à y faire. Lui et ces gars vont finalement profiter d'une escale à Nogliki dans les îles Sakhalin pour fuir lors de leur permission en empruntant une simple barque, longeant la côte quelques jours, descendant à terre juste le temps de piller une petite fermette ou un bateau de pêche pour se nourrir et de remonter avec la ferme intention de se rendre quelque part, ce qui est fait lorsqu'enfin le petit groupe parvient à être ramassé par un cargo britannique naviguant en Mer du Japon à destination de Hong Kong. Arrivés dans l'enclave britannique, Sergueï qui est devenu le chef d'une petite troupe de Streltsy s'installe comme docker et homme de main, mettant ces hommes au service des Triades locales et commence par étendre son carnet d'adresses. Nous sommes alors en 1978 et la guerre fait rage entre les différents intérêts à Hong Kong entre CIA et MI6 confrontés au KGB sur fond de guerre des gangs.Sergueï et ces hommes vont jouer le tout pour le tout et jouer les gros bras pour réunir l'argent suffisant pour payer leurs billets pour l'Amérique, ce qui est chose faite en 1982, bien que ce fut au prix d'un certain nombre des leurs. Ils ne sont alors plus que sept mais ils ont encore la vie devant eux, Sergueï à 26 ans et il compte bien en profiter. Débarqués à Portland dans l'État de Washington, ils profitent du besoin de main d'œuvre clandestine dans la région pour toutes sortes de travaux de force, cherchant à se démarquer de la criminalité pour ne pas trop attirer l'attention des policiers. En 1983, il devient chauffeur routier et va commencer à faire le passeur de drogues pour certains groupes notamment des Cartels et les gangs sud-américains. C'est en 1984 qu'il va rencontrer sa première femme, une américaine du nom d'Alexa Paddington, la fille d'un trafiquant de drogues de Floride en cheville avec les Colombiens. Sergueï est alors son meilleur passeur sur le territoire nord américain grâce à ces hommes de mains. Devenus son gendre, il s'implique surtout dans le blanchiment d'argent et les meilleurs moyen de dissimuler les cargaisons. Conseillé par Alexa qui est un fin esprit contrairement à ce que pense son père, il prend peu à peu de la distance et investit l'argent qu'il possède dans une société 'import-export basée à San Francisco, et prend contact avec la mafia russe qui s'installe peu à peu en Californie à mesure que l'Union Soviétique se délite si bien que lorsque Paddington père se fait arrêter par les Fédéraux en 1989, Sergueï n'est qu'à peine inquiété, désormais naturalisé avec son mariage et propriétaire de deux cargo faisant régulièrement des trajets entre la Russie et l'Amérique, essentiellement des produits de luxe, des automobiles et des clandestins, des alcools ou encore des produits chinois lorsque la demande est forte. Il part s'installer en Californie et surtout à Frisco où naît leur fils en 1990, le petit Mikhaïl (Michael), mais le Milieu finit par lui manquer et ces gars souffrent peu à peu de leur inactivité. Sergueï réinvestit dans un club et commence la traite des filles mais cela ne plait pas à Alexa qui ne veut rien avoir à faire avec un maquereau et leur divorce est prononcé en juin 1995. Pour empêcher qu'elle ne parle, Sergueï est obligé de lui laisser la garde de leur fils, ce qui va lui rester longtemps en travers de la gorge et l'obliger à quitter Frisco pour LA afin de ne pas faire de connerie, laissant l'un de ces hommes sur place pour veiller sur le devenir du petit et diriger pour son compte la société de transport maritime.

A L.A., il passe ces nerfs dans les activités mafieuses, s'occupe de quelques règlements de compte, fait de petits trafics de contrebande et du racket, mais rien de trop grand car la Cité des Anges ne le lui permet pas, il n'est pas assez gros. Il fraye avec le syndicat des routiers et celui des dockers, investi dans les filles. Mais sans son petit bout de chou, ce n'est plus le même homme et Sergueï s'abime dans la Vodka frelatée. Ombre de lui-même, on peut parfois le voir déambuler dans des jardins publics, regardant avec amertume les pères jouer au foot avec leurs enfants.

Jusqu'à ce jour de 1998 où il rencontre une femme qui va changer sa vie. Il va faire la rencontre d'une jeune femme originaire d'Europe de l'Est, complétement perdue dans cette grande ville, un mari violent lui aussi originaire de Russie, un alcoolique impuissant qui a tout de même réussi à lui faire une môme. Un bon à rien qui regarde le football américain (ce qui fait partie du rêve) et l'envoie chercher du travail comme serveuse, comme boniche et parfois comme prostituée. Lors de leur première rencontre, elle n'est qu'une fille qui tapine sur son territoire mais passé les trois premières baffes, il se sent incapable de la cogner d'avantage et ils vont discuter. Longuement discuter.

Une semaine plus tard, son mari, Grichka, sera retrouvé mort dans une ruelle, la tête encastrée dans une poubelle, roué de coups et la mâchoire fracturé. Mort d'une crise cardiaque, il avait eût trop peur.

Toujours est-il que recommença pour Sergueï une nouvelle vie. Il retrouve le sourire et le goût des affaires, sous l'impulsion de sa seconde femme, Iryna, il va investir dans un club un peu branché, un topless bar un peu haut de gamme, loin des rades à marins habituels pour se ranger en partie tout en continuant à exploiter les filles. Il l'épousera en 1999 devant le maire et un prêtre Orthodoxe et adoptera la jeune Amber de son prénom de naturalisation, en faisant sa fille légitime et commencer une bonne vie de famille. Une période prospère où il ne fréquente que très peu le milieu, laisse faire les choses par un de ces vieux camarade, Andropov. Mais tout cela va prendre fin en 2010 lors d'un règlement de compte à l'échelle de la ville. Cette année là, les Cartels Sud-américains se sont livrés une guerre sans merci pour le contrôle de la circulation de la dope, guerre qui enfla au point même de toucher les groupes connexes tel que les gangs mais aussi les Mafia Russe et Chinoises. Andropov, qui emmenait alors Iryna à l'hôpital pour une échographie fut victime d'un drive-by shooting et la voiture fut criblée de balles.

Andropov à survécu... pas Iryna.

Eploré par la mort de sa seconde femme, Sergueï s'est replié sur Inglewood, achetant un nouveau club et reprenant d'autres contacts. Cette fois-ci encore, la perte de ce qu'il aimait le plus le pousse à retourner dans la fange, dans le Milieu, le seul endroit où il se sent bien. Investissant dans un club à tendance SM car de plus en plus torturé, à la recherche de nouvelles sensations, à la recherche de la vie, il échafaude à nouveau des plans au grand plaisir des membres de la mafia Russe qui retrouve là un homme qui fut toujours présent pour la communauté.

Sergueï est de retour dans les affaires, cette ville va bientôt l'apprendre...






It is what it is


IMusique d'ambiance
Inglewood, charmante petite bourgade de la côte ouest américaine dans idyllique état de Californie, patrie du soleil, du surf et des Beach Boys, une place de rêve où il fait toujours beau et où l'on peut voir défiler gratuitement des filles en maillots de bains, non sans rire, c'est un vrai paradis, surtout pour un type venu du fin fond de la Russie extérieure, un coin où on se les gèle à regarder la neige s'empiler au rythme des factures. Ici , c'est le paradis, le rêve américain, où un homme qui a la volonté et des idées, peut tout faire. Bon d'accord, parfois, il faut transgresser la loi, mais c'est l'apanage des grands hommes. Napoléon avait-il le droit de faire son coup d'état ? Non, mais, ça lui à plutôt bien réussi. Inglewood est le lieu où il a réalisé son rêve, être à l'abri du besoin et du froid. Être puissant. Et il compte bien le rester, tant que ceux du coin ne touchent pas à ces business, il compte bien rester au calme et laisse les flics mener leur gueguerre à toute cette racaille d'incapable par contre, si ils viennent lui chercher des noises, ils vont risquer gros.







Behind the screen




Pseudo : Devinez ? ahahahahaha
Âge : 25 ans
Comment as-tu connu le forum? : par Ambrosia
Une remarque? : Ouaip ! J'aime le contexte !
Présence : 3/7
Double Compte : Heu, non.
Code du règlement :


Dernière édition par Sergueï Ivanov le Mar 5 Avr - 20:21, édité 18 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Dim 3 Avr - 17:00

(Re)Bienvenue XD Smile

Je valide le changement d'avatar dès que ta fiche est bouclée comme prévue.

Hâte de lire tout ça et au plaisir de nous croiser en RP autour de quelques verres de vodka Cool

_________________
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Dalia Lucientes »

Glamorous Beast


Messages : 262

Réputation : 101


MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Dim 3 Avr - 17:05

Bienvenue ^^ j'ai hâte de lire ta fiche finie !!!

_________________

I'm gonna fight 'em off
A seven nation army couldn't hold me back


Copyright gif : Livia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Dim 3 Avr - 17:13

Bienvenue man.

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sarah B. Lake »

SWANNever lose hope.


Messages : 91

Réputation : 19


MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Lun 4 Avr - 13:13

Bienvenue ^^ Kiffant les prénoms ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Mar 5 Avr - 15:06

J'ai lu ta fiche, très intéressante. J'aime beaucoup son histoire et ton style d'écriture. Smile Voilà un dur, un vrai mafieux Razz

Bref tout est bon pour ta validation, je passe pour l'absence d'avatar et d'icons... sauf un petit détail: Le code du règlement Wink

_________________
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sergueï Ivanov »

Honorable Citoyen


Messages : 51

Réputation : 31


MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Mar 5 Avr - 16:50

Bonjour, je passe en coup de vent. Merci de cet accueil, vous verrez officier Mourning que j'ai mis le code et pour mon avatar, je trouverais bien quelqu'un pour le retailler.

Autre considération : je vous présente mes excuses pour cet oubli, tellement crevé après avoir fini la fiche que j'ai plus pensé à remettre le code dans la mouture finale.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Mar 5 Avr - 16:54

Je vais essayer de t'en faire quelques uns Wink

Bref, te voilà validé! bounce Encore une fois, très belle fiche, j'ai pris plaisir à lire tout ça. ^^ Tu peux désormais aller créer tes fiches de liens et de sujets ICI, faire tes demandes ICI et bien sûr passer faire un tour dans le flood ICI pour mieux faire connaissance si l'envie t'en dit.

Hâte de croiser nos plumes en RP Smile

Much love

Sean

_________________
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sergueï Ivanov »

Honorable Citoyen


Messages : 51

Réputation : 31


MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Mar 5 Avr - 16:58

Dernier flood et je ne reviendrais plus sur ce sujet :

cet acteur, que j'apprécie énormément peut-être vu dans les deux films Tron, de véritable petit bijou à mon sens et plus particulièrement dans Tron Legacy dont est issu cette image. En cherchant sur le net, tu devrais trouver de très belles prises avec cet acteur à présent daté car, il reflète une génération de film, disons loin des canons actuels. Et oui on vieillit...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Mar 5 Avr - 17:02

C'est vrai que les photos actuelles datent un peu pour un gars de seulement 48 ans Wink
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Juliet Hupston »

•• I'm an angel, yours!


Messages : 106

Réputation : 11


MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Mar 5 Avr - 18:39

bienvenu !!
Revenir en haut Aller en bas
http://do-you-believe.forum-canada.com/
avatar
« Tia Okland »


Messages : 102

Réputation : 14


MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   Mar 5 Avr - 21:51

Bienvenue. Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un ami venu du froid, Sergueï, ce brave Sergueï [TERMINE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.R.A.S.H RPG :: The very beginning :: CRIMINAL RECORDS :: COLD CASES-