AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Sean] Indiscrétion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jimmy Cutler
« Jimmy Cutler »


Messages : 126

Réputation : 57


[Sean] Indiscrétion _
MessageSujet: [Sean] Indiscrétion   [Sean] Indiscrétion EmptyDim 3 Avr - 0:32

C’était son premier jour de retour au boulot depuis l’incident avec Issa Kane. Il n’avait pas réussi à dormir la nuit précédente, les images du barman et du revendeur tous les deux remplis de plomb lui revenaient à chaque fois qu’il fermait les yeux. C’était maintenant rendu physiquement déplaisant de fermer les yeux. Cette sensation physique douloureuse l’avait empêché d'avoir le moindre et donc le voilà maintenant avec près de 24 heures d'une journée particulièrement éreintante dans le corps et son incapacité de dormir l’empêchait de terminer cette journée d’enfer qu’il avait eue. Sa meilleure chance était de tout simplement espérée que le sommeil devienne plus fort que ses remords. Heureusement qu’il avait été capable de neutraliser le One niner sinon il serait probable qu’il serait incapable de dormir pour toute une semaine.

À côté de lui sur le banc était sa mallette de travail ouverte, il y gardait quelques objets personnels. Il L’avait ouverte plutôt, mais il ne se rappelait plus vraiment les raisons exactes, probablement à cause de son état mental présent.

Jimmy sentait que bientôt il allait s’écraser. Probablement quand il allait se fracasser la tête sur son bureau et transformer son quart de travail en huit heures de sommeil et espérons-le avec très peu de mauvais rêves pour l'accompagner. Les insultes que lui beuglerait Maria pour son péché d'assoupissement au travail et les moqueries de ses congénères lui suffiraient bien assez aujourd’hui. Le plus étonnant c’était que ce genre de truc lui plaisait parce que ça signifiait que les choses retournaient à la normale tranquillement.

Il se regarda un peu à travers le petit miroir qu’il avait dans son casier. Il avait une mine plus qu’horrible pour son air habituel de beau garçon. Il avait les yeux cernés par le manque de sommeil, mais aussi il avait gardé son joli œil au beurre noir, quoiqu’il aille plutôt bien avec ses cernes. Il avait réussi à se faire oublier la journée d’avant. Maria était partie quand il était arrivé et il peut se contenter de garder le visage gardé devant son ordinateur à taper son rapport.

Jimmy avait été surpris par l’honnête de son rapport. Peut-être s'agitait-il encore quelques relents de son envie de droiture. Il avait dit la vérité, si ce n’est que de quelques éléments ignorés et la manipulation de quelques petits faits. Il avait dit qu’au moment où avait essayé de rencontrer le contact, il était déjà froid et en essayant d’attraper un suspect, qu'il avait perdu l’homme de vue après s'être fait donner une raclée, c’était plutôt pathétique, mais au moins il avait fait un effort pour se rappeler le village du type. C’était moins invraisemblable que plusieurs des versions qu’il s’était imaginées précédemment. Il se répéta cette version mentalement une autre fois. Essayant de se donner une version verbale plus crédible. Il savait que Maria allait piquer une de ses crises, il laisserait la patronne piquer une crise très méritée. Même sans l'intervention du dealer, l'informateur était mort. Il espérait que son état de zombie l’aiderait à supporter tout ça.

Il regarda derrière lui et puis voir Sean, c’était le seul autre type dans le vestiaire, son sujet d’enquête principale. Malgré la fatigue qui marquait son corps, la vue du suspect lui remit les idées en tête comme il le désirait. Prenant une posture plus forte et fière. Il se disait maintenant que ce qui était passé hier était terminé. Il devait s’occuper de ce qui se passait maintenant et de l’avenir.

Jimmy s’interrogea un peu s’il pouvait rendre cette rencontre fortuite utile pour l'investigation du C.R.A.S.H. Le regarder comme ça trop longtemps sans rien dire allait probablement mettre tout simplement une certaine dose d'inconfort, alors il se dit qu'il devait trouver quelques choses à dire rapidement. L'inspecteur se dit que peut-être ça pouvait attendre un autre jour, mais peut-être de savoir ce qu’il avait dans le casier de Sean, mais bon cela pouvait attendre qu’il pût probablement l’examiner quand le propriétaire n’était pas là. Peut-être qu'en engagent la conversation, il réussirait à le voir utiliser la combinaison.

Il essaya de trouver un sujet de conversation décent, mais il n’en avait aucun. Il était incapable de faire moindre brasse-camaraderie avec ses congénères de travail. Ça le déprimait un peu, mais pas maintenant, tout simplement un peu de frustration parce qu’il était incapable de trouver quelque chose pour hameçonner Sean dans une conversation. Tout simplement par sa nature de flic des affaires internes chaque mot qui sortirait de sa bouche serait probablement vu avec une certaine suspicion. Il avait de vagues souvenirs de Sean dans sa jeunesse, mais rien qui ferait une conversation très naturelle et bon ça faisait partie des sujets qu'il détestait aborder.

Bon en fait c’est surtout qu’il a un livre d’investigation de 500 pages sur le premier C.R.A.S.H bien en vue dans sa mallette ouverte. Jimmy se dit bien que son homologue sait que les affaires internes sont sur cas, mais il est mieux de ne pas trop se faire désigner comme une cible par Sean. Il ferme donc assez rapidement sa valise afin de ne pas faire remarquer cette petite indiscrétion. Bien sûr ce n’est pas vraiment la tactique du siècle, mais si on considère son état mental présent, c'était probablement le mieux qu'il pouvait faire.
Revenir en haut Aller en bas
Sean Mourning
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


[Sean] Indiscrétion _
MessageSujet: Re: [Sean] Indiscrétion   [Sean] Indiscrétion EmptyDim 3 Avr - 17:43

[Sean] Indiscrétion Ryanphillippe2005091872 [Sean] Indiscrétion 821344seanicon4

L’étau autour de la brigade commençait à se faire de plus en plus pressant ces dernières semaines. Entre les conneries de Matthew, les plaintes pour usage excessif de la force qui s’accumulaient et cette histoire de micros que ces fouines avaient posé dans leur salle, Sean et ses hommes étaient sur leurs gardes et l’heure était plutôt à lever le pied et à se faire discret pour un temps. Pas de passage à tabac, d’interrogatoire musclé ni de ramassage de pots-de-vin cette semaine. Le boss du C.R.A.S.H avait donné consigne de se concentrer sur les enquêtes en cours et de se cantonner à un rassemblement d’informations pour compléter les dossiers. Evidement, aucun des inspecteurs de cette brigade n’était fait pour un travail de bureau. Sean comme tous les autres étaient une unité d’élite et d’action, même si l’intelligence et le flair étaient indissociables de leur boulot. Aussi, les sorties à la pêche d’indics se faisaient plus nombreuses bien que pas très excitantes au final.

Après une nouvelle journée trop longue, il était finalement l’heure de rentrer et comme d’habitude, un petit passage aux vestiaires pour se changer s’imposait. Bien que les membres du C.R.A.S.H aient aussi leurs propres casiers dans la salle de la brigade, ils y rangeaient surtout leurs armes et leurs gilets et laissaient leurs affaires dans les vestiaires communs à tout le bercail. Lorsque Sean s’y rendit à la fin de son service, il eu la bonne et mauvaise surprise d’y retrouver Jimmy Cutler, l’un de ses inspecteurs des affaires internes qui planchaient dur sur lui et la brigade. Pas tout à fait une vermine de fouine comme les autres pourtant… En effet, Sean avait côtoyé son père il y a de cela une dizaine d’année dans la première version du C.R.A.S.H. Un homme loin… Bien loin d’être du même pédigrée que semblait l’être celui du fiston… Etrange parcours opposés que de Cutler père et fils, mais enfin bon, cela devait mettre de l’ambiance dans les réunions de famille après tout.

Un large sourire se dessina sur les lèvres de l’homme lorsqu’il entra dans les vestiaires et se dirigea vers son casier sans lâcher la petite tête blonde des yeux jusqu’à lui tourner le dos pour ouvrir son casier. Est-ce qu’il savait seulement qui son père, ou du moins le flic qu’il avait été, était réellement ? Derrière sa réputation et ses décorations se cachaient des choses dont le jeune flic qu’était Sean à l’époque avait été témoin et qui ne faisaient surtout pas partie de « la légende »… Cette perspective l’amusait beaucoup. S’il avait tendance à se foutre de tous ces guignols des affaires internes, le petit Jimmy encore plus que les autres car son manque d’assurance et sa difficulté à être perçu comme un paria au sein des flics et un emmerdeur par tous ses paires se lisaient sur son visage. Pourtant il n’avait pas l’air con. Au contraire, le gamin semblait plutôt brillant, peut-être même un peu trop pour s’occuper de trop près du C.R.A.S.H… Un danger ? Pas vraiment... Mais il valait mieux ne pas trop s’en foutre.

« Ca va p’tit ? » lui demanda-t-il pour briser le silence installé sans pour autant se retourner et restant dos à lui.

Ils n’étaient pas censés être très potes puisque Cutler enquêtait sur lui, mais Sean s’en faisait un jeu. Une partie d’échec. Et il tournait les choses à la dérision même sur un sujet aussi brulant que la corruption de sa brigade. Après tout, s’il se montrait trop offensif, cela traduirait une certaine crainte et donc une culpabilité non ? Hors de questions de faciliter le boulot d ses tâches et de laisser filtrer quoi que ce soit. Ils en avaient suffisamment dans les miettes qu’ils parvenaient à réunir sur le C.R.A.S.H. L’homme finit se retourner lentement vers Jimmy derrière lui avec ce même large sourire et cet air propice à l’amusement et à la rigolade.

« Tu veux fouiller mon casier ? » lui glissa-t-il en arquant les sourcils avant de se mettre à éclater d’un rire grave et rauque de crapule. Evidemment, c’était une blague et une petite provocation. Il n’y a bien qu’un bleu qui pourrait croire que Sean était suffisamment con pour laisser quoi que ce soit de suspect qui pourrait le confondre dans son casier et même au bercail où ça grouillait de flics des affaires internes 24 heures sur 24. L’inspecteur referma le casier à clef et finit par se tourner complètement face au jeune Cutler, s’adossant contre celui-ci croisant les bras sans se départir d’un certain air et d’un regard empli de curiosité et d’intrigue sur lui. Décidément, ce gamin et la voie qu’il avait choisie à contre-nature de ses gênes était une énigme…. « Alors... Dis moi... T’es fier de ton boulot junior ? » lui demanda-t-il avant de pincer sa langue entre ses lèvres. Sous-entendu: Il n’avait pas de quoi l’être et ne donnait d’ailleurs pas du tout cette impression. Qu’est-ce qui pouvait bien pousser un flic à traquer d’autres flics ? Et encore plus un flic avec un père comme celui de Jimmy… Cela resterait toujours une question mystérieuse et sans réponse pour Sean…

_________________
[Sean] Indiscrétion 268751tumblrll0lhuQHHc1qbencko1400
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Cutler
« Jimmy Cutler »


Messages : 126

Réputation : 57


[Sean] Indiscrétion _
MessageSujet: Re: [Sean] Indiscrétion   [Sean] Indiscrétion EmptyDim 3 Avr - 22:50

Il peut sentir que Sean va essayer de se jouer de lui d’une façon ou d’une autre. Il n’avait qu’à ne pas mentionner le boulot et probablement qu’il réussirait à bien s’en sortir. Malheureusement pour lui le boulot était à peu de chose près son seul sujet de conversation. Surtout que c’était le boulot de Sean qui l’intéressait, mais le policier était assez intelligent pour en venir à la même conclusion que lui. Il sentait que le chef du C.R.A.S.H allait probablement trouver une tactique ou une autre pour l’amener à dire un truc sur ce qu’il faisait. Il n’aurait même pas à mettre sa tête dans une cuvette. Il avait été quand même assez observateur pour voir qu’il était intéressé par un casier. Il utilisait une clé, bon peut-être qu’il pouvait jouer avec la serrure, mais il lui faudrait, mais c’était juste plus compliqué.

C’était peut-être son imagination débridée qui agissait à ce moment. Essentiellement le travail peut sembler tellement dure et son ennemi tellement fantomatique qu’il semble à peu près intenable jusqu’il lui donne des caractéristiques qu’il n’a pas. D'ailleurs, il lui avait posé des questions très basiques quand même. Jimmy n’a pas à avoir peur, ce n’est qu’un homme, ce type à environ 100 fois plus de chance de mourir demain que le jeunot. Non seulement il avait un travail risqué, mais il s’amenait l’hostilité de tous, alors l’amener en prison était probablement une façon de lui éviter de se finir exécutée par un gangster énervé.

C'est sûr que s’il amenait Sean en prison, il était probable qu’il allait se faire trucider avec une brosse à dents avec le bout aiguisé par un des types qu’il avait lui-même envoyer au pénitencier qui cherchait à se venger de son incarcération. Donc, c'était l’équivalent de le laisser courir les rues et ce jusqu’à qu’un gangster le tue, mais bon au moins en supermax il serait neutralisé et n’empirait pas les choses à Los Angeles davantage.

Jimmy essaie de rester aussi stoïque que possible, ce n’est pas vraiment difficile, la seule vraie difficulté est qu’il essaie de penser ce qu’il dit pour. Bon pour la première que ce n’est pas vraiment compliquer, il a la bonne réponse classique, d’une question passe-partout à la réponse passe-partout. Cela ne faisait que lui rappeler comment il déteste faire ce genre de petite conversation, toutefois ce n’est qu’un agacement mineur qu’il se rappelle uniquement pour éviter de penser au pire.

"Ça peut aller et vous inspecteur Mourning?"

L’image la plus nette de Sean que Jimmy a avant d’être rentré dans la police est assez banale, mais elle a été assez pour se graver le visage du chef dans sa mémoire. C’était une journée d’été, il était venu au domicile Cutler afin de discuter avec son père, la conversation était trop basse et bien trop loin dans le passé pour qu’il puisse se rappeler quoi que ce soit. Les deux types étaient partis laissant Jimmy seul à la maison.

Il ne peut que s’efforcer que d’utiliser la réponse la plus vague possible.

" Tu crois que les affaires internes auraient des raisons de regarder ce qu’il a à l’intérieur de son casier? Si tu crois que je n’ai aucune raison de regarder, prouvez-le-moi"

C’était un peu répondre en inquisiteur. Les affaires internes investiguent tout le temps et la seule façon de s’en sortir c’est si vous êtes innocent, ou vous avez éliminé toutes les traces de vos méfaits.

Jimmy avait depuis longtemps assumé que les gens le surnommaient junior, ça le dérangeait bien moins que la plupart des autres surnoms que les autres gens du département lui trouvaient. (Certains de sa patronne lui étaient carrément étranges). L’inspecteur ne comprenait pas pourquoi il lui demandait s’il était fier à propos de son travail. Savait-il un truc qu’il ignorait, le truc de la journée d’hier? C’était une possibilité terrifiante, mais il serait surpris si Sean l’avait appris quand même. Il ne réussit pas à se cacher d’une petite de réaction de surprise devant la question, qui était légèrement incriminante. Il essaya de réfléchir pour penser au travail en général. Là contrairement à la honte qu’il avait eue hier, c’était plus qu’il n’avait aucune raison d’être fier.

Il baissa le regard un peu.

Il n’avait rien accompli sauf son diplôme, ça, il pouvait l’admettre. Jimmy se réconforta en se disant qu’il était encore jeune et même avec ce qu’il avait fait hier. Il n’avait rien que Jimmy avait fait dans sa carrière qui possiblement excédait ce que Sean avait fait dans le domaine du discutable ou dans le carrément immoral.

" Habituellement c’est les gens des affaires internes qui demandent ça au C.R.A.S.H, non le contraire. Il faut des contrôleurs de qualité dans chaque profession et ça incluse les flics. Tout le monde et cela vous incluent probablement, préfèrent voir l’argent des contribuables utilisé à bon escient."

Il restait assez évasif à propos de lui-même. De toute façon, même si Sean commencerait à pister sa vie privée, il était probable qu’il perdrait tout intérêt quand il allait le voir, à quel point celle-ci était ennuyante. De toute façon, il était juste un petit engrenage dans la machine des affaires internes, mais Jimmy sachant qu’il manipulait des informations quand même assez sensible savait qu’il ne pouvait rester passif. SI Sean voulait l’intimider, c’était plutôt mal parti selon lui. Il essaie autant que possible pour que la peur n’influence pas ses actions, mais en même temps qu’il voit Sean, il se dit qu’il est incapable de savoir ce qu’il va faire.
Revenir en haut Aller en bas
Sean Mourning
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


[Sean] Indiscrétion _
MessageSujet: Re: [Sean] Indiscrétion   [Sean] Indiscrétion EmptyLun 4 Avr - 23:29

Putain de bleu… Sean ne pu s’empêcher de rire de plus belle à la réponse de Jimmy sur son casier. Quoi, alors il croyait vraiment pouvoir y trouver quelque chose de confondant ? Ici, en plein cœur du commissariat ? Soit il le prenait vraiment pour un trou du cul soit il était vraiment, vraiment, vraiment très naïf. Ou bien les deux en même temps... C’était la première des règles établie avec Sean, et encore plus depuis que taupes des affaires internes avaient posés leurs petites fesses de bureaucrates sans couilles ici. Rien qui pourrait les inquiéter. Ni dans les vestiaires, ni ailleurs, ni nul part. En dehors des suspects qu’ils bousculaient un peu trop, les quelques pots-de-vin qu’ils touchaient ne passaient jamais les portes du bercail, pas plus que les témoins de leurs magouilles et de leurs méfaits qui seraient devenus trop gênants… Même leur salle était clean, surtout depuis qu’Eddie avait chopé ce micro à l’intérieur.

Dans le meilleur des cas, on pouvait trouver un peu trop de cash dans le coffre de la Navigator voir quelques traces de sang suspectes qui se révéleraient à la lumière bleue mais rien d’assez solide pour fonder un dossier d’accusation de quoi que ce soit, et encore faudrait-il qu’ils décrochent un mandat pour fouiller la voiture d’un lieutenant, ce qui n’arriverait pas avec les liens que Sean possédait avec l’administration. Bref, le gamin comme Vasquez comme chacun de ces clowns des affaires internes étaient à des années lumières de pouvoir le toucher lui et la brigade. Et ils ne le savaient même pas, c’est ce qui était le plus marrant. Ce n’était pourtant pas difficile à deviner, surtout pour des pseudo-enquêteurs. Si au lieu de se prendre la tête à transpirer comme des abrutis pour rassembler des miettes contre C.R.A.S.H, ils se posaient cinq minutes en se demandant pourquoi le département et le chef du L.A.P.D lui-même avaient décidés de reformer cette unité et de mettre Sean, avec le pédigrée et le passé qu’ils devaient connaître sur le bout des doigts, à sa tête, c’est qu’il y avait une raison et que la brigade était un besoin pour la ville, loin… très loin de pouvoir tombée ou être inquiétée…

Voilà quel était le boulot de Jimmy… Servir de décor et de plante verte, faire acte de présence pour rassurer la population et l’opinion publique dans les médias en assurant que le C.R.A.S.H était surveillé de près et que l’histoire de la première version des années 90 ne se répèterait pas. C’était loin d’être très glorieux… Manipulé par l’administration pour servir d’épouvantail à la brigade de Sean qui leur mettait profonde le premier. Visiblement, ces connards n’avaient toujours pas pigés et se prenaient toujours au jeu de l’enquête sérieuse sur lui, comme si cela avait la moindre chance d’aboutir. Voilà pourquoi l’inspecteur lui demanda s’il était fier de ce qu’il faisait. Un flic des affaires internes n’était déjà pas très reconnu et apprécié de ses paires, mais alors eux… La division d’Inglewood chargé de surveiller le C.R.A.S.H, c’était vraiment les rois des pantins… Est-ce que Jimmy avait seulement vraiment voulu atterrir dans cette merde ou bien est-ce que le nom de papa avait perdu de sa splendide avec le temps ?

Là encore la réponse du blondinet ne manqua de déclencher un rire amusé chez Sean. Jolie esquive. Il avait éludé sa question et son regard qui s’était baissé avant ça et fuit… Non, il n’y croyait pas une seconde. Un comptable de la ville ? C’est comme ça qu’il voyait son boulot ? Nom de dieu, ce p’tit ne pouvait pas être le fils de son père ce n’était pas possible… L’homme secoua négativement la tête et décroisa ses bras en décollant son dos du casier derrière lui pour s’approcher de Jimmy.

« Naaaah… C’était pas ma question… » reprit-il en rigolant avant de s’arrêter face à junior pour le regarder en biais en penchant la tête sur le côté. « Est-ce que tu es fier de ce que tu fais ? Est-ce que quand tu rentres chez toi le soir, tu sens que t’as fais quelque chose sur ton petit bureau qui va changer les rues de cette ville et les rendre plus sûres ? Est-ce que quand tu prends ta plaque en te sapant le matin, tu trouves un sens aux mots qui sont inscrits dessus ? » lui demanda-t-il sur un ton très grave et très sérieux, sourcils froncés et regard accroché au sien.

Lui n’en voyait aucun, pour lui comme pour tous ces collègues de la division des affaires internes. Un beau gâchis selon Sean… Ce gamin semblait avoir un grand potentiel et une intelligence supérieure à la moyenne. De ce qu’il avait entendu par son père, il était sortit major de sa promo d’inspecteur… Il aurait pu faire une brillante carrière à la criminelle, résoudre de vraies affaires, mettre des meurtriers, des tueurs en série hors d’état de nuire… Mais non. Il se retrouvait là à faire la plante verte pour l’opinion publique. Soit il n’avait pas les tripes pour voir de cadavres ou sortir son flingue avec l’intention de s’en servir pour entrer dans un vrai service de la police et préférait rester tranquillement planquer derrière son bureau, soit c’était un choix qui restait carrément incompréhensible pour Sean et sans doute pas que pour lui…

« Et ton père ? Il est fier de ça, hein ? Qu’est-ce qu’il dit de la voie qu’a pris son fiston ? Il va bien au fait ? Ca fait un bail que je l’ai pas vu, faudrait que je passe le voir un de ces quatre pour parler du bon vieux temps autour d’un verre… » glissa-t-il avant de se tourner légèrement vers le banc qui longeait l’allée de rangée de casiers pour lever une jambe et poser l’une de ses pompes dessus, la laçant avant de reprendre « Raaaah ouai… Ton père, ça c’était un putain de vrai. Dans une vraie putain d'époque. Merde… Y avait qu’à prononcer son nom dans la rue et tous ces connards de gangsters se pissaient dessus, t’aurais dû voir ça j’t’assure junior… » glissa-t-il en se remettant à rire doucement et à secouer la tête en terminant d’attacher les lacets de sa chaussure pour se redresser.

« J’étais qu’un bleu à l’époque… Mais j’ai pris exemple sur lui, tu sais… » reprit-il à l’attention de Jimmy en arquant les sourcils. Et oui… Cela devait être plutôt troublant de devoir enquêter sur un flic et ses méthodes alors que celui-ci avait pris une part de celles-ci et en tout cas exemple sur son propre père…

_________________
[Sean] Indiscrétion 268751tumblrll0lhuQHHc1qbencko1400
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Cutler
« Jimmy Cutler »


Messages : 126

Réputation : 57


[Sean] Indiscrétion _
MessageSujet: Re: [Sean] Indiscrétion   [Sean] Indiscrétion EmptyMar 5 Avr - 2:46

Il sait qu’il ne réussirait probablement jamais à être intimidant envers Sean Mourning. Il est plus jeune maigrelet. Une réputation aussi terrifiante que celle du petit singe qui s’est échappé de sa cage pour attraper une banane. Sean c’est plus comme un dangereux hybride de panthère et tigre à dent de sabre qui heureusement n’avait aucune base dans la réalité. Il essaie de tout simplement l'ignorer sur ça. Il doit se concentrer sur le devoir et rien d’autre comme un mantra. Il est des affaires internes et Sean est un un flic corrompu, il n’a pas 26 façons donc ça peut se finir. Il n'est pas différent du dealer de coke au coin de la rue. Cela faisait moins d’un an que cette nouvelle version courrait les rues et pourtant, voilà déjà les affaires internes qui est intéressé par leur cas. Oui, Jimmy savait que c'était la politique de la mairie, autant avec la renaissance Phoenix corrompue que l’examinassions si soudaine de leur activité, qui à était à l'origine de cet affrontement (l’un plus que l’autre), mais il ne voulait pas être emploi au cynisme pour justifier la paresse.

Si la possibilité du casier à l’intérieur du commissariat pour Sean pouvait sembler totalement stupide pour Jimmy, elle ne l’était pas pour l’enquêteur. Pourquoi? Parce que la seule façon de vraiment éliminer une théorie dans ce monde est de la prouver sans aucun doute qu’elle n’existe pas. Jimmy n’a pas vu ce qui était dans son casier, donc pas nécessairement de raison de penser qu’il n’a rien à voir. Sean pourrait très bien jouer sur la simple capacité des enquêteurs de ne jamais regarder à cet endroit afin de dissimuler des trucs ou tout simplement il se pouvait qu’elle eût fait une erreur bête et stupide. Ne jamais sous-estimer la capacité humaine à la stupidité. Plus de criminels ont été pris par leurs erreurs que par leur succès.

D’une certaine façon sa façon d’agir l’incriminait seulement davantage. Quoiqu’à peu près tout le LAPD détestait les affaires internes. Même un policier honnête n’aimerait pas se faire investiguer. Toutefois, il est incapable de donner à l’inspecteur rival le bénéfice du doute. Il ne savait pas par quel truc, il avait réussi à survivre à la destruction de la première organisation, mais il savait au fond de son âme qu’il aurait dû être oublié au fond d’un tiroir il y a longtemps.


" Je crois que je vais attendre ma retraite avant de décider si je suis fier de ce que je fais. "

Jimmy sent encore une fois que c’était le genre de chose qu’il devait demander à Sean, pas le contraire. Encore c’était en prenant la définition la plus générale de son travail, donc comme il se disait que le truc de la psychologie inverse ne marchait pas autant ne pas essayer. Trop pousser avec la réponse de dure à cuire allait probablement amener Sean à se moquer davantage, mais en même temps il se dit que c’est quelque chose qui pourrait être pratique s’il le sous-estime. Au moins, il serait trop occupé à rire de lui pour vraiment s’occuper de son investigation, se qui diminurait les chances que Jimmy finisse avec du plomb dans la tête.

"Alors, est-ce que vous pouvez me dire si le 1er crash se sentait fier à l’époque quand vous alliez vous coucher le soir? "

Jimmy est surpris qu’il rapporte son père comme ça, mais en même temps il se dit qu’il aurait dû le voir venir. Il serre un peu la mâchoire, il sait que Sean veut le manipuler, mais il ne sait pas trop ce qu’il désire provoquer comme réaction. Peut-être, le provoquer, l’amener à le heurter physiquement et l’utiliser pour faire capoter toute l’investigation. Toutefois, comme mentionner précédemment personne ne pourrait croire que Jimmy serait assez stupide pour attaquer physiquement à Mourning. Alors, il sent qu'il a peut-être un autre stratagème en train de se produire.

" Je crois que chaque génération devrait au moins essayer de se démarquer un peu de la précédente et si possible ne pas essayer de comportements des pères. Cela évite les erreurs du passé."

Oui, oui les Cutler sont flics depuis des siècles, mais flics, c’est simplement quelque chose de général, on applique la loi selon ses capacités. Toutefois, il sait que ce n’était pas uniquement son test d’aptitude qui l’a mené, même pas juste Tenpenny qu’il admirait tant. Et même s’il essaie de rester froid quand il mentionne son héroïque Papa. Jimmy préfère qu'il ne soit jamais mentionné.

"Il est encore dans la police… si tu le cherches, tu peux le trouver"

Jimmy pensa un moment, comment pouvait-il retourner ça contre Sean? Il n’en avait aucune idée. C’était juste une belle façon de le faire chier, il était curieux sur le lien entre le C.R.A.S.H et Rayford Cutler, mais en même temps il se disait que c’était que quelque chose que sa cible avait envoyé. C’était le second C.R.A.S.H qui voulait abattre. Pas le premier qui était déjà mort et enterré. Jusqu’ici son père était totalement déconnecté à la nouvelle version. C’était peut-être juste façon de l’amener à perdre son temps dans une petite piste.

Il allait tester à quel point, il admirait son père.

"Dans les 18 années que j’ai passé à partager la même maison, je ne crois pas qu’il t’a mentionné une seule fois."

C’était plus ou moins exact, d’une certaine façon. Son père parlait rarement du boulot à table, si ce n’était que pour se glorifier ou maudire tout le monde qu’il détestait. Il n’avait pas de raison de raconter toutes ses combines, mais cela ne l’aurait pas étonné que Mourning en ait fait partie. Toutefois, même s’il demandait des compétentes à son père, il se doutait que le sujet d’enquête aurait probablement changé ses tactiques entre temps et il savait que son père ne lui dirait rien.

Jimmy ne mentionnait pas, les visites donc il se rappellait qu’il avait eux dans le passé. L’idée que Mourning se remémore un Jimmy Cutler adolescent était vraiment quelque chose qu'il préférait garder dans le passé. Même avec tous ses trucs de drogues, d'armes à feu, l'idée de penser que Mourning l'avait vu quand il avait sa crise d’acnés était bien pire que si Sean avait eu la liste de tous ses péchés.
Revenir en haut Aller en bas
Sean Mourning
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


[Sean] Indiscrétion _
MessageSujet: Re: [Sean] Indiscrétion   [Sean] Indiscrétion EmptyMar 5 Avr - 14:07

Bien sûr qu’il n’était pas fier de ce qu’il faisait. Attendre la fin de sa carrière, ok… En espérant pour lui qu’il ne fasse pas toute celle-ci aux affaires internes. Sean aimait bien ce gamin, surtout parce qu’il était le fils de son père mais il était presque désolé de la voie qu’il avait choisit de prendre. Et s’il devait un jour l’écraser comme un cafard parce qu’il marchait trop sur ses plates bandes, il le ferait sans hésiter. En attendant, il s’amusait beaucoup de le voir, lui, DL et tous ses autres clowns des affaires internes se fatiguer à rassembler des choses aussi solides qu’une porte d’immeuble sur Queen Street en espérant un jour atteindre la brigade. C’était tellement pitoyable… Les temps avaient changés oui. On était plus dans les années 90 et surtout, les élus n’étaient plus les mêmes… Alors tant que le maire et le chef de la police restaient en place, et c’était bien partit avec la contribution du C.R.A.S.H dans les résultats en chute de la criminalité et les élections à venir, Jimmy et les siens pouvaient transpirer un bon moment…

« Bien sûr… Moi je l’étais en tout cas. On faisait du bon boulot. » répondit-il à sa question sur cette fameuse époque.

Le père de Jimmy devait l’être aussi, même si comme beaucoup, il avait eu ses casseroles… Tout ceux qui s’étaient approchés de près ou de loin de cette unité s’étaient de toute façon fait éclaboussés et avaient trempés dans toute la merde qu’ils avaient remués. Ca bien sûr, le gamin comme beaucoup d’autres n’en savait rien. On préférait taire ce genre d’ombres et ne pas l’afficher sur un tableau aussi glorifiant que celui de Cutler senior. Et ce serait sans aucun doute la même chose pour Sean à la fin de sa carrière, du moins c’est bien comme ça qu’il le voyait. Le fiston et son service des affaires internes ne l’entendaient naïvement pas ainsi. Sean admirait son père oui et l’avait regardé avec des yeux de gamins prenant exemple sur lui dans ce temps, ce qui ne semblait pas être son cas mais qui sait… Peut-être que si l’on mettait Jimmy en stage une ou deux semaines à l’intérieur du C.R.A.S.H, il accrocherait et se sentirait pousser une nouvelle vocation. Même si c’était loin d’être à l’ordre du jour…

« Et c’est pour ça que c’est un bon flic... » répondit Sean à sa dernière remarque.

Heureusement qu’il n’avait rien dit sur lui ou n’importe quel autre agent du C.R.A.S.H une fois rentré chez lui. Surtout qu’à l’époque, Sean n’était qu’un bleu insignifiant. Le bas de l’échelle. Quel genre de flic irait raconter ce boulot à sa femme et à ses enfants ? Quoi qu’il en soit, au fur et à mesure qu’il se sapait, cette discussion ennuyait Sean toujours plus. Jimmy restait évasif sur son père, éludait ses questions, et ne cherchait même pas à lui en poser, à faire la fouine des affaires internes quoi… Trop intelligent pour ça. Mais tout sauf distrayant. Il n’allait donc pas s’attarder à faire la discussion. Sean avait mieux à faire, en l’occurrence passer chez l’un de ces indics qui avait apparemment un tuyau important à lui donner sur les Niners.

« En tout cas, je suis pas certain qu’il soit très content à l’idée que tu cherches à me faire perdre ma plaque... » glissa-t-il dans un soupire de fatigue en se redressant pour reporter son regard sur le blondinet. « C’est bien ça que tu cherches ? Hm ? Tu veux me faire perdre ma plaque, pas vrai ? » l’interrogea-t-il en pinçant un sourire amusé entre ses lèvres.

Sean se tourna de nouveau vers son casier et retira la chaine qu’il portait autour du cou mettant sa plaque en pendentif sur son torse pour l’accrocher à un coin du casier. Voilà, il n’avait maintenant plus sa plaque de flic sur lui… Autant jouer le jeu jusqu’au bout, non ?

« Dis moi junior... D’homme à homme… De macro à macro… » reprit-il en se retournant vers lui.

« Tu crois que le fait que je n’ai plus ma plaque fait de moi quelqu’un de moins dangereux… » poursuit Sean en s’avançant lentement vers lui, s’arrêtant finalement juste devant sa frêle silhouette maigrichonne qu’il dominait de toute sa stature pour se coller face à face avec le blondinet et ancrer un regard noir abritant la tension d'une foudre agressive et hostile pour le moment contenue au sien « … Ou bien quelqu’un de plus dangereux… ? »

Il n’avait plus qu’à méditer là-dessus. Est-ce que si par miracle les affaires internes arrivaient un jour à le faire tomber, Sean serait moins dangereux dans les rues avec ce pouvoir d’inspecteur en moins ? Ou au contraire est-ce qu’il n’aurait plus aucune retenue ni le peu de moral qu’il avait encore grâce à ce badge ? Qu’est-ce qui l’empêchait de le mettre en pièce, là maintenant, mise à part cette plaque et le fait qu’il aurait d’énormes emmerdes s’il touchait à Jimmy ? Hawkins avait frappé le premier et avait mérité sa branlée avec Matthew. Quant à Addaï, Eddie avait pété les plombs mais ne s’en était pris qu’à sa bagnole. Sean n’était pas si stupide. Il ne leur donnerait pas raison en agissant comme la brute aveugle qu’ils voulaient qu’il soit. Sauf si bien sûr, Jimmy lui en donnait l’occasion mais dans ce cas, c’est lui qui serait doublement au fond du trou puisqu’il serait également en morceaux mais en plus coupable d’avoir frapper le premier…

_________________
[Sean] Indiscrétion 268751tumblrll0lhuQHHc1qbencko1400
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
Jimmy Cutler
« Jimmy Cutler »


Messages : 126

Réputation : 57


[Sean] Indiscrétion _
MessageSujet: Re: [Sean] Indiscrétion   [Sean] Indiscrétion EmptyMer 6 Avr - 0:14

Il se demande s’il doit le provoquer davantage. Il sait qu’il peut probablement faire un joli cas pour le droit et tout ce qui est bien, comme un vaillant procureur de la corruption de l’ancienne organisation. Il sait toutefois que ce serait inutile avec Sean qui semble être obnubilé par sa vision darwiniste du monde. Que tout ce qui va contre cette vision est vu comme un agresseur de la pire espèce, probablement pire que les criminels qu’il affronte. Il se dit que c’est le forcer à fonctionner dans un système donc il ne sait pas naviguer. Probablement encore une autre raison de ne penser que de faire un débat intellectuel est une mauvaise idée qui lui finirait probablement avec un poing sur la gueule. Au moins sur le niveau plus positif, il se disait qu’un assaut légal serait probablement impossible à Sean à bloquer.

"Peut-être pour toi, mais s’il a une chose que j’ai apprise de mon père c’est qu’on a tous plus d’un visage."

Il écoute la crainte, il savait qu’il ne serait pas intimidé, mais il sent quand même une décharge qui part du bas de la colonne vertébrale et va jusqu’au cerveau de façon vraiment désagréable. C’est de la peur, il commence à se dire tout ce qu’il peut se dire pour se rassurer. Les formules qu’il se répète commencent à couvrir ce que Sean dit, mais la peur reste. Il a seulement coupé le flot de nouvelles donné, mais éventuellement, il sait que les paroles de Sean arriveront à son esprit.

"Cette plaque implique autant de responsabilités que de pouvoir, elle représente une organisation qui se doit d’appliquer la loi. Même les gangsters hésitent quand vient le temps de tuer des policiers. "

Il prend une grande inspiration. Il sait que ce qu’il dit est probablement totalement en vain, mais en même temps nécessaire. Cela était probablement lié à sa façon de se rassurer. Peut-être qu’il ne gagnerait pas aujourd’hui, mais éventuellement il allait triompher de ces foutus ripoux. Il n’allait que commettre davantage de crimes avec le temps et cela ne ferait qu’augmenter le risque qu’ils se fassent un jour attrapé.

Jimmy est là contre le casier. Il sent qu’il n’a qu’une option que de battre en retraite. Il n’a pas de révélation de dossier choquant qui amènerait le chef du C.R.A.S.H à se soumettre à la puissance des affaires internes. L’inspecteur doit être patient et surtout passez le moins de temps possible à fréquenter le damné Sean Mourning. S’il souhaitait être un gangster à Los Angeles, il devait compléter sa transformation et arrêter de prétendre être un flic.

"Je crois que nous savons tous deux où ceux qui sont dangereux finissent."

Oui l’objectif final était d’envoyé Sean en prison, l’exil c’est à la première offense quand même. Il était peut-être un bleu à l’époque, mais là il était gros dans la rue et dans les médias. Il était le membre le plus identifiable du C.R.A.S.H. Sa promotion lui avait amené une grande vulnérabilité. Ce n’était peut-être pas un piège délibéré de la part des affaires internes, mais il sait qu’il est plus vulnérable qu’il en a l’air.

Jimmy sentait qu’il avait une différence on ne peut plus fondamentale entre son père et Sean. Bien qu’il sentait qu’il était prêt à les balancer dans le même panier de pourritures. Son père avait réussi à devenir un grand héros pour une raison en particulier, son habilité à contrôler les médias. C’était probablement pour ça qu’il ne s’était jamais mêlé au C.R.A.S.H directement. Sean évidement n’était pas le genre d’homme à totalement se foutre que ce que les autres pensent de lui, mais il fait l’erreur commune de lire que la première partie de Machiavel.

Plusieurs pensent que le Prince recommande uniquement d’être craint, mais en fait il faut être craint et aimer. Même si Jimmy n’est ni un ni l’autre, il sait que Sean fonctionne parce que la population pense qu’il fait du bon travail et que les gangsters on trop peur de lui. Toutefois, quand la population le verra sur son véritable jour, tout s’écroulera pour lui. Sean ne sait qu’intimider, autrement il apporte beaucoup d’effort à garder l’apparence de bon travail que la mairie lui demande.

Jimmy sentait toutefois que l’apathie de certains en la matière, le fait que tant qu’il ne voyait pas ce qui se passait à l'intérieur du Ghetto allait probablement aider Mourning à gagner du temps. S’il se rappelait les circonstances de la mort du premier, il faudrait peut-être attendre un moment.

Il glisse contre les casiers, oui il a l’air totalement nul de cette façon il reprend une posture plus confiante une fois qu’il est dans le cadre de la porte. Il se tourna pour regarder l’homme une dernière fois avant de partir.

Revenir en haut Aller en bas
Sean Mourning
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


[Sean] Indiscrétion _
MessageSujet: Re: [Sean] Indiscrétion   [Sean] Indiscrétion EmptyJeu 7 Avr - 8:27

Aucune personne n’est capable de savoir avec certitude où la vie la mènera. On ne peut qu’imaginer et deviner les plus fortes possibilités que nous laisse le chemin qu’on a choisit d’emprunter. Pour un paisible patron d’entreprise par exemple, cela se finira certainement dans une maison de repos après pas loin d’un centenaire… Pour un flic comme Sean, les choses sont différentes… Il se doute que sa fin a de grands risques d’être brutale et violente mais peu avoir la quasi-certitude qu’elle ne se fera pas au fond d’une cellule de prison. Non… D’une part car dans l’immédiat il est bien trop protégé et a trop d’assurances concernant une reprise de justice, et d’autres part car il n’accepterait jamais de s’y rendre. Pour un homme qui a toujours vécu par et pour la rue, il est presque assuré que c’est celle-ci qui terminera par le rattraper et l’avaler. Peut-être qu’un jour, une bande de gangsters viendraient le cribler de balles dans sa voiture ou qu’une brigade d’intervention policière n’aurait d’autres choix que de l’abattre s’il venait à être susceptible d’être interpellé…

Evidemment, lui voit les choses différemment. Sean commence même à réfléchir à une retraite anticipée grâce à tout le fric sale qu’il a réussit à amasser grâce à ses magouilles du côté de Mexico… Mais cela ne s’envisageait pas avant dix, peut-être quinze ans encore. D’ici là, il devait encore bosser, trafiquer et aussi survivre dans ses rues qui s’étaient imprimées en lui comme un tatouage dont on ne peut plus se défaire. Et c’est ce qu’il faisait, ce que ni ces criminels dehors, ni les affaires internes, ni Jimmy ne pouvaient l’empêcher de faire. Qui pouvait l’arrêter ? Personne. Sean y croyait dur comme fer en tout cas. Il faisait son job et rendait sa justice de la manière dont il la voyait et avait d’ailleurs la ferme conviction que celle-ci était bien noble et même meilleure que celle instruite par les lois et les règles entourant cet univers. Evidemment, il y a bien longtemps qu’il avait renoncé à défendre cette manière et la justifier à ce genre de bleu idéaliste et naïf croyant savoir ce qu’est la rue et ses ficelles.

Non, Sean préféra jouer de l’image qu’il avait de lui et dans laquelle il l’enfermait avec le reste de ces taupes des affaires internes. Retirant sa plaque en pendentif au bout de sa chaine, l’homme joua sur l’intimidation et la suggestion de violence en bonne brute à laquelle il était réduit. Mais l’inspecteur était plus intelligent que ça… Il ne leur donnerait pas une raison de plus de se conforter dans cette idée en écrasant la gueule du gamin, d’une part car ils connaissaient les conséquences à venir, et d’autre part car Sean avait beaucoup trop de respect pour son père et préférait lui laisser le soin d’éduquer ou plutôt de rééduquer son morveux comme il le fallait. Jimmy glissa le long des casiers pour se défaire de l’espace restreint qu’il avait créé entre eux après lui avoir dit qu’ils savaient tous les deux où finissaient les hommes dangereux… Sean ne lui bougea pas d’un cil et se contenta de le suivre de ce même regard noir en tournant la tête jusqu’à ce que junior ne soit dans le cadre de la porte.

Là, il se mit à rire doucement dans ce même timbre crapuleux et secoua négativement la tête avant de se retourner pour reprendre la chaine portant sa plaque d’inspecteur qu’il avait accroché au casier et la repasser autour de son cou. Sean enfila sa veste par-dessus le débardeur blanc qu’il portait avec le holster qui rangeait ses deux glocks et s’arrangea quelque peu en marchant jusqu’à la glace devant laquelle il s’arrêta, observant Jimmy derrière lui dans le reflet du miroir de la position éloignée qu’il avait prise. « T’as encore beaucoup de choses à apprendre Jimbo… Des bonnes… Et des mauvaises aussi… » lui glissa-t-il en arrangeant le col de sa veste correctement avant de se retourner une dernière fois pour le rejoindre à la porte où il le passa en lui mettant une tape amicale mais bien appuyée sur l’épaule. « Prends soin de toi junior… » conclut-il en avançant dans le reste du poste pour se diriger vers la sortie et rejoindre le parking où était garée sa Navigator.

Il irait rendre une petite visite à Rayford dans la semaine et parlerait sûrement un peu du gamin avec le bon vieux temps autour d’un bon bourbon. En attendant, il continuerait d’éviter le reste de ces bureaucrates à la mord-moi-le-nœud cet Addaï qui arrivait au moment où Sean partait et qui venait se garer juste à côté de son SUV qui plus est. « Joli pare-brise… » lui glissa-t-il avec un clin d’œil plein d’arrogance en le croisant entre les véhicules. Il l’avait déjà fait remplacé après qu’Eddie l’ait défoncé à coups de batte de base-ball… Bon dieu que Sean aurait aimé voir ça… Même si en tant que chef de brigade il l’aurait sans aucun doute arrêté et empêcher d’aggraver son cas.





_________________
[Sean] Indiscrétion 268751tumblrll0lhuQHHc1qbencko1400
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



[Sean] Indiscrétion _
MessageSujet: Re: [Sean] Indiscrétion   [Sean] Indiscrétion Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Sean] Indiscrétion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.R.A.S.H RPG :: RP's-