AccueilCalendrierFAQMembresGroupesS'enregistrerConnexion



Partagez | 
 

 Issa Kane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
« Issa Kane »


Messages : 43

Réputation : 22


MessageSujet: Issa Kane   Sam 26 Mar - 10:54


Prénom(s) & Nom



ID Card

© Crédit
Feat. Quinton Jackson

    Nom : Kane
    Prénom(s) : Issa
    Surnom(s) : Aucun
    Âge : 32 ans
    Date et lieu de naissance : 18 juillet 1978 à L.A
    Etat Civil : Célibataire
    Orientation sexuelle : Hétéro
    Profession / Activité : Dealer (Revendeur au compte de Randall Robinson)
    Groupe : One Niners





It's just me against the World


[justify]Il est six heures du matin, le soleil vient à peine de pointer le bout de son nez. En ce moment je devrais être encore dans les bras de Morphée. Enfin, je veux dire, pénard dans mon pieu allongé à coté d'une putain d'origine thaïlandaise, chinoise, enfin un truc asiatique quoi. Mais non, en ce moment, où la nuit n'a pas encore décidé de laisser place à son pote le jour, moi je dois me pointer de bonheur chez cet enfoiré de toxico. Ces saletés de clebs n'arrêtent pas d'aboyer, je les entends derrière la porte et les sens prêts à me bondir à la gorge dès que je ferais un pas à l'intérieur de la planque. Faut dire ils ne m'ont jamais aspiré confiance. Même si l'enfoiré de toxico s'obstine à me faire croire qu'ils n'attaquent que l'ennemi.

C'est bien pour ça qu'à chaque fois que je rejoins la planque, je frappe jusqu'à que l'autre vienne m'ouvrir la porte. Je sais très bien, que si un jour je m'amuse à me pointer sans que l'autre tox n'est pas là, ben je pourrais bien y laisser un bras. Et puis enfin le voilà, avec ses yeux à moitié dilaté qui en disent long sur sa défonce de la veille. Il me laisse entrer et jette des regards à l'extérieur, comme-ci il cherchait quelqu'un, quelque chose. C'est sur qu'avec ce qu'il s'injecte, ça ne doit pas aider pour la parano. Et oui, ça peut paraitre dingue, mais ce mec-là c'est mon boss. C'est grâce à lui si je m'en suis sortie dans la vie, si je peux me payer des filles et des grosses voitures. Sans lui j'aurais fini mort au fond d'un caniveau ou pire à mendier sans savoir si demain j'arriverais à manger.

Voilà nous y sommes, cet enfoiré de toxico me refile ma dose. Attention, ce n'est pas pour moi. Je ne suis pas un de ces trucs qui arrivent à tenir debout seulement quand il a le niveau de came dans les veines. Ce que j'appelle dose, c'est un petit sachet de came qui contient plusieurs doses destinées à mes clients. Ouaip, vous l'aurez bien compris je refourgue pour lui. Bon mis à part son gros penchant à consommer ce qu'il fabrique, c'est un as dans ce qu'il fait. Il a son propre labo et c'est lui-même qui la recoupe. Ceci étant un truc que je ne pourrais faire. Ah oui, et le mec que j'appelle l'enfoiré de toxico c'est Randall le dealer du gang. Bon il s'appelle comme ça mais je préfère l'appeler boss quand je m'adresse à lui et sinon c'est l'autre surnom qui y passe.

Vous aurez compris pourquoi, y a une moitié de la marchandise qui part dans ses narines. M'enfin j'ai un grand respect pour ce mec même si c'est difficile à croire. Moi, contrairement à certain je n'oublie jamais. Alors on peut dire que c'est un défaut, que je suis rancunier, si vous voulez. Mais aussi je pense que c'est plus une qualité. Si je soutiens toujours ce gars et que je travaille toujours pour lui, c'est grâce au passé. Je n'ai pas oublié tout ce qu'il a put faire pour moi. Je me rappelle quand j'étais gosse, je vivais dans un vieux quartier pourri rempli de mec sans avenir. La destiné pour tous ceux qui y résidaient, c'était soit finir toxico, soit finir clodo. On n'avait pas vraiment le choix. J'étais arrivé là, à cause de ma mère qui pensait avoir plus de boulot dans le coin. Mais surtout être éloignée des forces de l'ordre, pouvoir bosser tranquille quoi. Ouai faut pas oublier que dans certain quartier pendant mon enfance, la police n'osait pas y mettre les pieds.

Soit parce-que l'endroit appartenait à un gang, soit parce-que le quartier était tellement pourri, que les forces de l'ordre préféraient ignorer le coin et que chacun crève dans sa merde. Si vous voulez mon avis, pour moi ce serait plutôt le deuxième mais en faite, le coin appartenait à un gang. Ceci n'arrangea finalement pas ma mère, elle qui voulait travailler tranquille loin du poulailler, la voilà qui se retrouvait à bosser pour un gang. Ah oui, peut être que je ne l'ai pas mentionné, ma mère est une dame qui donne du plaisir au monsieur contre l'argent. On peut appeler aussi ça une pute, mais le premier qui appelle ma mère comme ça je le défonce. Alors voilà peut être pas besoin d'ajouter que mon père, je ne l'ai jamais connu. Faut croire que cet enfoiré ne s'est pas retiré à temps et du coup à engrossé ma mère.

Je vais pas faire un dessin et voilà que je suis né. J'ignore pourquoi elle m'a gardé mais je la remercie même si toute mon enfance je lui en aie voulu. Surement que je devais être en quelque sorte son sauveur. D'où mon prénom, Issa signifie sauveur. Bon pour l'instant rien de croustillant à se mettre sous la dent. Faut juste savoir que mon enfance je l'ai passé à me débrouiller seul. Enfin heureusement que Nayma était là. Ouai cette fille là c'est une gamine de mon ghetto, une fille qui m'a beaucoup aidé, déjà rien pour tout ce qui était bouffe. Car franchement vous savez comment ça se passe quand un macro est derrière vous. Il raquait tout le fric que pouvait gagner ma mère et la faisait bosser trop, beaucoup trop. A un point même que je voyais Nayma en une seconde mère.

Bon elle était peut être pas beaucoup plus âgée que moi mais bon elle savait cuisiner comme une déesse. La suite on la devine, la mère qui m'a élevé c'est la rue, ou parfois des copines de ma mère qui semblaient avoir un peu de temps libre. Donc voilà pour ma défense, j'adresse ce message à toutes les femmes que j'ai pu croiser dans ma vie, comment ne voulez-vous pas que je vous considère comme des catins et que je n'ai aucun respect pour vous, alors que toute mon enfance c'était le seul modèle de la femme que j'avais. Petit message personnel passé on repasse...mais attendez...


" Hey Boss sans vouloir vous contrarier on avait dit trente grammes pas dix. Si je lui ramène que ça, je vais passer pourquoi moi ? "

Ben voilà il retourne dans son labo me ramener le reste. Il ne se rappelle même plus combien il devait m'en passer, pourtant hier j'avais été bien clair. Mais bon la came que voulez-vous. Et voilà je me retrouve de nouveau à attendre sur une espèce de canapé tout moisi rempli de trou de boulette. Non loin il y a ces deux clebs qui m'observent comme-ci ils allaient faire de moi leur déjeuner. Et voilà on se demande où l'enfoiré de toxico a put me porter secourt dans la saloperie de vie de mon enfance. J'y arrive et croyez-moi ce n'est pas évident. Il se trouva à un moment de ma vie où on se demande ce que plus tard on va faire. Les autres ados de mon ghetto travaillaient pour les gangs locaux en rendant de petits services.

Mais moi ce ne n'était pas mon truc, je ne sais pas pourquoi mais à la fois je partageais une haine pour ces gars-là et à la fois une haine pour la police. Tous avaient fait de ma mère un déchet, et à présent son futur s'annonçait que peu brillant. Nayma m'avait protégé jusqu'à maintenant mais il fallait que je me trouve une perspective de futur. J'ai finalement opté pour rendre des services aux gangs. Mon truc, c'était de faire la mule. La mule c'est le mec ou la fille qui transporte la came d'un point à un autre. Ainsi quand les flics vous chopent ben ils l'ont profonds, je suis bien trop jeune pour aller en prison. Mais voilà il se trouva qu'à un moment ça à carrément chier dans nos rues. Les flics avaient créé une nouvelle race de flic qui ressemblait à ceux qu'ils pourchassaient.

Et là finit la rigolade, le ménage commença dans nos rues. Nayma et moi avons fuit laissant derrière ma mère ignorant ce qu'elle devenue. Enfin aujourd'hui elle doit morte, sous les coups de son macro ou pire elle est devenue une balance pour les flics. Car oui, ces nouveaux flics avaient des méthodes assez étranges et n'hésitaient à se servir de leur poing. Mais bon tout ça c'est derrière. Peu après avec tout le bordel que ça avait fait, les politicards ou je ne sais qui avait décidé de radier la nouvelle race de poulet. Ben ça on s'en tapait. Nayma et moi étions seuls, sans famille sans tune. Nayma fit ce qu'il fallut pour survivre, elle était assez grande à présent, enfin je veux dire assez femme à présent pour ce faire de l'argent comme le faisait ma mère.

On trainait alors parfois dans les quartiers riches, c'est là où elle se faisait le plus de fric. Faut dire les vieux bourges adorent les petites africaines au cul bien rebondit. Ouai c'est vrai, fier d'être black, car il n'y a que les blacks pour avoir d'aussi beau cul. Aucune blanche ou aucune latine n'a un aussi joli c...enfin je m'égare. Donc Nayma avait trouvé le bon plan, de mon coté j'essayais de faire un billet par-ci un billet par-là. On vole un vélo et on le revend à la sauvette, on pique un sac d'une vieille en espérant trouver quelques billets à l'intérieur. On fauche tout ce qu'on peut (lunette, ceinture, etc...) pour y revendre dans la rue. Question d'avoir au moins quelque chose pour se payer à manger.

C'est triste mais faut pas chialer, ce fut les plus dures années de ma vie mais aussi c'est grâce à ces années-là que je suis devenu le mec d'aujourd'hui. C'est là où j'ai appris à ne plus pleurer et à devenir un sale con. C'est là où j'ai appris qu'il faut toujours frapper le premier si tu veux avoir le dessus. C'est là où j'ai appris qu'il ne suffit pas d'être balèze, il faut aussi avoir la rage dans le regard. Alors oui je ne sais pas ce que veux dire loyauté et je frappe toujours avec ce qui me tombe sous la main. Oui je frappe toujours le premier donc vous pouvez dire que je suis impulsif et que je m'énerve pour un rien mais ça aussi je l'ai appris. Car dans ces temps-là si tu laissais un gars rien que de t'insulter c'était fini, tu ne pouvais plus prendre le dessus. Mais voilà Nayma est parti en vrille il faut dire.

Elle n'en pouvait plus de ce prostituer, alors elle fit appelle à de l'aide. Là où le meilleur ami pour son cas, était la came. Elle commença à se charger pour que la pilule passe mieux. Je me suis même retrouvé des soirs à la voir complètement nue, moi lui enfonçant mes doigts on fond de la bouche pour la faire vomir. Question de la ramener à la réalité et surtout pour voir si elle n'était pas claquée. C'est vraiment ça qui me plongea dans la came. Toute ma vie je voyais des gens qui étaient prêts jusqu'à vendre leur enfant pour avoir une dose de crack alors je me suis dit qu'il y avait un truc pour ce faire un max de maille.

" Hey Boss, sans vouloir vous presser, j'aimerais quand même repartir d'ici avant que le soleil se couche. "

Ouai l'enfoiré de toxico est depuis un moment dans son labo et je me demande s'il ne s'y est pas endormi vue le temps qu'il met pour ramener vingt grammes. Ouai aujourd'hui je vends de la came et quand j'y repense, j'ai commencé dans cette affaire d'une façon non pas très orthodoxe. Faut dire Nayma vendait son corps et se camait et je n'en pouvais plus de la voir comme ça. Alors je voulus me lancer dans la came sauf que je n'avais strictement rien. Ni produit, ni fournisseur. Je l'ai fait donc à l'ancienne. Après avoir trouvé un flingue, oui pour certain bourge ça peut paraitre dingue mais il est très facile de se procurer une arme quand on vient d'un ghetto et que l'on est noir. Donc après avoir trouvé cette arme, je me suis rendu c'est le mec qui fournissait en came Nayma.

Et là pas besoin de vous faire un dessin, j'ai flingué ce gars et reprit les affaires derrières. Bon c'est simple, ça c'était le truc surtout à ne pas faire sauf si l'on veut s'attirer les emmerdres en masses. Au début l'argent coulait à flot et tout allait bien, Nayma réduisait les doses et n'avaient plus besoin de faire la catin. Mes affaires me rapportant suffisamment d'argent. Mais là comme-ci ils avaient attendu le bon moment pour frapper, des collègues du dealer que j'avais buté son revenu pour des représailles. Manque de chance pour eux, je venais de faire serrer par les flics et direction la prison. Ils se sont alors vengés sur Nayma en me faisant parvenir gentiment un petit colis par le biais de l'un des leurs à l'intérieur de la taule.

Nayma avait de magnifiques oreilles, ce fut pour ça que je sus de suite que la chose qui était à l'intérieur du colis lui appartenait. Nayma était morte et toute mon affaire était coulée étant reprit par les collègues du défunt dealer. Je n'avais plus rien et j'étais en taule, bizarrement ces mecs-là ne sont pas aller plus loin. Il faut croire que faire une tournante sur une jeune femme et la découper en morceau ensuite les a satisfaits, depuis ce jour je n'ai plus jamais entendu parler de cette affaire.


" Ah ba voilà, merci boss. Bon je vous ramène au plus tard l'argent demain soir, sinon je verrais si je peux avant. A plus. "

Et voilà je quittais la planque du boss pour aller revendre ma dose, ce gars-là était vraiment mon sauveur. D'ailleurs ce fut en taule que je fis sa connaissance. Lui et la prison était de grands amants, apparemment il y faisait plusieurs voyages et surement toujours pour la même chose la came. Moi la taule ça ma complètement changé, physiquement d'une part mais aussi mentalement. Vous vous impressionnez vous-même à cultiver une haine grandissante pour l'humanité. Vous devenez de plus en plus insociable et vous ne rêvez que d'une chose, vous taper la grosse à l'infirmerie. Qui soi-disant en passant doit bien peser dans les quatre-vingt-dix kilos. Mais ça vous vous en taper, car ça fait tellement longtemps que vous n'avez pas baiser. Surtout pour un gars comme moi, où le sexe à fait partie intégrante de sa vie.

Alors voilà, je me suis musclé, et j'ai bouffé, je suis passé d'un petit soixante-dix à un bon quatre-vingt-quinze kilos. Me suis aussi fait des contacts et c'est là où j'ai rencontré Randall. Ce gars est sortie un peu plus tôt que moi et à ma sortie il ne m'a pas laissé tombé. Oui n'oubliez pas que toutes les économies je les aie passé en taule, puis je n'ai plus aucune affaire à présent. Mais lui, il m'a tendu la main, il m'a proposé de devenir l'un de ses revendeurs. Bon d'a ce qu'il parait il travaillait pour un gang donc même si ce n'était pas trop mon truc, moi aussi je travaillais pour eux d'une façon ou d'une autre. Alors voilà, j'ai adoré ce mec et j'adore à présent ma vie. Quand on a passé la plupart de sa vie dans la merde, croyez-moi on adore l'odeur du fric en abondance.

Alors oui beaucoup disent que je me la pète en me sapant toujours classe et avec des vêtements très chics. Oui peut être qu'aussi je me prends trop la tête et me comporte comme un sale con et alors ? Et ça c'est marrant mais c'est surtout les femmes qui me le disent en même temps j'ai déjà justifié ce comportement auparavant. Donc voilà moi je suis un mec qui aiment profiter de la vie avec tous ces vices en abondances. Malheureusement les flics ne sont jamais bien loin et puis la nouvelle race de poulet à refait son apparition. Donc voilà je remercie Randall pour ce qu'il a fait pour moi, bon les autres gars de son gang, il m'arrive de les croiser parfois. Mais pour eux je ne fais pas vraiment partie du gang et ils n'ont pas vraiment tord.

Finalement je ne suis qu'un revendeur de came rien de plus qui travaille pour l'autre enfoiré de toxico. Mais bon me voilà au volant de ma berline noire, ma dose discrètement caché dans mon froc roulant le plus doucement possible pour ne pas se faire repérer par les poulets. Ah oui et j'y pense, le gang où est mon boss se nomme le One Niners et y a une black que j'aimerais me taper. Mais chut c'est la femme du macro et c'est là que ça cloche. Sur ce à bientôt là j'ai pas mal de taf. Surtout que de nos jours y a pas que les saloperies de policier évolué à qui il faut faire attention. Y aussi la guerre contre les latinos ou Hispanique, enfin c'est la même merde quoi. Des enfoirés dont il faut se débarrasser. Ouais pas facile avec tout ça mais au final moi cette petite ville je l'aime, surtout tous les clients potentiels qui y résident.

[justify]





Behind the screen





Pseudo : Psyko
Âge : 22 ans
Comment as-tu connu le forum? : Je suis d'abord tombé sur un autre site et ce dernier m'a mené ici.
Une remarque? : Ici
Présence : 5/7
Double Compte : Non
Code du règlement :
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sean Mourning »


Messages : 541

Réputation : 92


MessageSujet: Re: Issa Kane   Sam 26 Mar - 11:35

Bienvenue parmi nous! Very Happy

Alors tout est bon, très jolie fiche et un choix original pour la célébrité. C'est un bon niner en puissance Cool On voit que tu as déjà bien saisis l'ambiance et le contexte. Par contre il a le défaut d'avoir Randall comme patron, et ça... C'est une tare Razz Enfin, il va être intéressant de suivre Issa!

Tu es validé! Smile Tu peux d'ores et déjà aller créer tes fiches de liens et de sujets ICI, faire tes demandes ICI et bien sûr passer faire un tour dans le flood ICI pour mieux faire connaissance si l'envie t'en dit.

Au plaisir de nous croiser en RP! Smile

Much love

Sean

_________________
Your streets...
My Rules

Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Issa Kane   Sam 26 Mar - 11:56

Bienvenue à L.A. Cool
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Invité »

Invité



MessageSujet: Re: Issa Kane   Sam 26 Mar - 14:34

bienvenue mister ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Sarah B. Lake »

SWANNever lose hope.


Messages : 91

Réputation : 19


MessageSujet: Re: Issa Kane   Sam 26 Mar - 18:35

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Dalia Lucientes »

Glamorous Beast


Messages : 262

Réputation : 101


MessageSujet: Re: Issa Kane   Sam 26 Mar - 21:54

Bienvenue, même si tu es du camp opposé XD cheers

_________________

I'm gonna fight 'em off
A seven nation army couldn't hold me back


Copyright gif : Livia
Revenir en haut Aller en bas
avatar
« Issa Kane »


Messages : 43

Réputation : 22


MessageSujet: Re: Issa Kane   Dim 27 Mar - 11:49

Merci à tous pour cet accueil très chaleureux. Bon comme vous avez été très sympa promis je vous fait 5% de remise pour chaque dose achetée.
Revenir en haut Aller en bas
« Contenu sponsorisé »



MessageSujet: Re: Issa Kane   

Revenir en haut Aller en bas
 

Issa Kane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
C.R.A.S.H RPG :: The very beginning :: CRIMINAL RECORDS :: COLD CASES-